Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2017
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe Ecologiste de Paris relatif au projet CDG Express.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2017


 

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint, président. - Nous examinons maintenant le v?u référencé n° 82 relatif au Charles-de-Gaulle Express.

La parole est à Mme Galla BRIDIER pour le présenter.

Mme Galla BRIDIER. - Merci, Monsieur le Maire.

Vous connaissez l'opposition des écologistes à ce grand projet inutile qu?est le Charles-de-Gaulle Express. Cependant, pour tenter d'être dans une opposition constructive, nous vous proposons aujourd'hui ce v?u relatif à une alternative à ce projet du CDG Express. Je préciserai que ce v?u a été voté avec l'ensemble de la majorité municipale au sein du Conseil du 18e arrondissement. Dans la continuité de ma sollicitation lors du dernier Conseil, nous vous déposons ce v?u, pour vous demander la chose suivante et vous rappeler d'abord les faits. Début décembre 2016, suite à plusieurs incidents ayant entraîné l'arrêt de toute liaison entre Paris et Roissy, la S.N.C.F. a fait circuler deux T.G.V. sur les voies à grande vitesse pour faire la navette entre la gare du Nord et l?aéroport dans les deux sens et à raison d'une navette par sens et par heure, soit précisément le trajet que le CDG devrait emprunter, en tout cas si ce projet allait au bout. Il nous a semblé que cette expérimentation forcée pourrait représenter une alternative à la mise en ?uvre de la liaison directe du CDG Express. Ainsi, nous vous demandons, avec ce v?u, de solliciter la S.N.C.F. afin qu?elle fasse aux élus et aux riverains concernés un retour d'expérience en termes de faisabilité d'exploitation et de conséquences potentielles sur la gestion des gares de Paris-Nord et Roissy-CDG de la mise en ?uvre éventuelle de cette navette. Nous souhaitons que la S.N.C.F. étudie de manière approfondie cette solution alternative et que cette étude nous soit rendue publique, et bien sûr qu'à travers votre voix la Maire de Paris mais aussi la présidente du Conseil général d?Ile-de-France appuient cette demande. Je vous remercie.

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint, président. - Merci beaucoup.

La parole est à M. Jean-Louis MISSIKA, pour vous répondre.

M. Jean-Louis MISSIKA, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire. Chère Galla BRIDIER, chers collègues - j?allais dire cher Didier LE RESTE, mais cette fois-ci vous n'avez pas déposé de v?u -, ce n'est évidemment pas la première fois, chacun le sait bien, que le sujet du Charles-de-Gaulle Express est mis en débat au Conseil de Paris. Il me semble donc que les enjeux sont clairs et bien compris. Je ne détaillerai pas plus amplement ce que j'ai répété à maintes reprises, tant au niveau de l'importance pour la Métropole parisienne de se doter d'une liaison directe entre l?aéroport CDG et Paris qu?en termes de nos exigences pour une intégration urbaine satisfaisante, notamment à la porte de la Chapelle. Pour faire le lien avec notre débat précédent, il est clair que cette liaison est nécessaire aussi bien pour les Jeux olympiques que pour l'Exposition universelle. Le travail se poursuit, nous appelons de nos v?ux la poursuite des avancées en pleine concertation avec les acteurs locaux. Votre v?u, cher Galla, rappelle que le projet Charles-de-Gaulle Express pose de légitimes questions et ces questions, nous nous les posons aussi. Il est évident qu'un projet de cette importance stratégique doit être décidé sur la base d'une réflexion globale et qu?il puisse envisager l'ensemble des solutions alternatives. Vous demandez en particulier à ce que la S.N.C.F. fasse un retour d'expérience en termes de faisabilité et d'exploitation sur la mise en ?uvre pérenne de la navette directe qui a été mise en place de manière très occasionnelle suite aux incidents de décembre 2016. En cela, vous demandez que la S.N.C.F. étudie cette solution alternative et que cette étude soit rendue publique. Sur ce v?u, j'émettrai un avis favorable au nom de l'Exécutif. Il est en effet préférable de bien comprendre l'ensemble des paramètres afin que la politique publique soit efficace et si possible comprise par tous. Des amendements à votre v?u ont été soumis à cette Assemblée afin de préserver l'esprit de votre demande. Il s'agit d'étudier sereinement une solution alternative et pas de partir du principe que le Charles-de-Gaulle Express est trop coûteux, et que la solution alternative non seulement a fonctionné mais aussi qu?il est préférable de rester dans un esprit de neutralité axiologique. C'est donc un avis favorable si amendé.

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint, président. - Merci beaucoup. Acceptez-vous l'amendement ? Il est accepté.

M. Didier LE RESTE n'a pas déposé de v?u mais il souhaite exprimer une explication de vote.

M. Didier LE RESTE. - Merci, Monsieur le Maire.

Je veux rassurer Jean-Louis MISSIKA en lui disant que nous suivons toujours de très près ce dossier. Nous allons soutenir et voter ce v?u amendé. A fortiori, une des alternatives qui est proposée au projet CDG Express contre lequel nous nous battons toujours, sera au centre d'une audience que nous aurons bientôt à la Région avec l'association "Non au CDG Express" que je préside.

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint, président. - Merci beaucoup.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe Ecologiste de Paris, amendée par l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u amendée est adoptée. (2017, V. 139).

Je vous remercie.