Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2017
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2017 DFA 41 - Convention d’occupation du domaine public pour l’occupation temporaire du local de la culée droite du pont Alexandre III (8e).

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2017


 

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Nous examinons le projet de délibération DFA 41 : convention d'occupation du domaine public pour l'occupation temporaire du local de la culée droite du pont Alexandre III, dans le 8e arrondissement.

La parole est à Mme Sandrine MÉES.

Mme Sandrine MÉES. - Merci, Monsieur le Maire.

Monsieur le Maire, mes chers collègues, ce projet de délibération concerne une convention d'occupation du domaine public pour l'occupation, pendant trois mois, d'un local situé sur les quais du Port des Champs-Elysées. Ce local de 4.000 mètres carrés, auparavant occupé par un autre concessionnaire, a été libéré en mars dernier puisqu'il fait partie de l'appel à projets "Réinventer la Seine". En septembre prochain, au plus tôt, un nouveau concessionnaire y prendra place.

Cette initiative d'occupation temporaire de lieux vacants nous semble intéressante à plus d'un titre. Tout d'abord, car les berges sont désormais un symbole de la ville écologique et solidaire. Or, l'association "Plateau Urbain", qui est spécialisée dans la mise en place d'occupations temporaires dans des espaces d'activité, a été choisie pour qu?elle puisse y développer des espaces qui pourraient accueillir commerces, ateliers éducatifs ouverts au grand public et collectifs culturels ou entreprises innovantes. C'est l'association qui s'occupe déjà des "Grands Voisins" dans le 14e arrondissement.

Leur programmation différente chaque semaine permettra à des associations ou des collectifs de venir proposer des ateliers en journée et en soirée, avec un principe d'entrée libre et gratuite. C'est dans la droite ligne de ce que les écologistes ont demandé, à savoir que l'économie sociale et solidaire soit présente sur les bords de Seine pour qu?ils ne soient pas mobilisés uniquement par des commerces traditionnels.

Nous avions également demandé que des lieux non payants soient ouverts sur les bords de Seine afin que tous les promeneurs s'y retrouvent et que tous les modes d'entrepreneuriat, y compris l'économie sociale et solidaire, y aient leur place.

En effet, le groupe des élus écologistes est favorable à ces occupations temporaires de locaux laissés vacants comme des parkings, des bureaux, des anciens équipements industriels. C'est pourquoi, lors de cette mandature et lors de la précédente, nous avons à plusieurs reprises déposé des v?ux pour favoriser ce type d'occupation. En particulier en novembre dernier, un v?u a été adopté demandant la création d'une charte des bons usages de l'occupation temporaire afin que les projets et les structures bénéficiant de ces espaces aient les meilleurs effets possibles au niveau local. Nous voterons donc ce projet de délibération avec plaisir. Merci beaucoup.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Je vous remercie.

Pour répondre, la parole est à M. Frédéric HOCQUARD.

M. Frédéric HOCQUARD. - Merci, Monsieur le Président.

Il s'agit effectivement de la signature d'une convention d'occupation du domaine public pour location temporaire du local de la culée du pont Alexandre III, plus connu comme le célèbre "Showcase" qui était une boîte de nuit qui a occupé pendant 12 ans cette culée. La vacance des locaux de la culée du pont Alexandre III a été déclarée en mars 2017. Le site a été intégré à l'appel à projets "Réinventer la Seine".

Entre-temps, nous avons pu, selon le principe que nous avons voté en novembre dernier, proposer une convention d'occupation temporaire pour un appel à projets visant à favoriser le développement d'activités culturelles et issues de l'économie sociale et solidaire.

C'est effectivement, comme vous l?avez souligné, l'association "Plateau Urbain", bien connue pour gérer les "Grands Voisins" à l'ex-hôpital Saint-Vincent de Paul, qui est spécialisée dans la mise en place d'occupations temporaires dans les espaces d'activités qui peuvent accueillir commerces, ateliers éducatifs grand public, collectifs culturels et "start-up" innovantes.

La proposition d?animation s?articule autour d?un programme estival de journées et de soirées, de midi à minuit, avec un principe d'entrée libre et gratuite 6 jours sur 7. En plus d'une activité de débit de boissons et de restauration rapide permanente, "Plateau Urbain" prévoit une programmation différente chaque semaine en permettant à des associations et des collectifs de venir proposer des ateliers ou d'exposer des travaux artistiques.

Le principe du cadavre exquis permettra aussi à chaque programmation hebdomadaire de s?appuyer sur ce qui a été fait avant elle. C'est ainsi que le premier atelier proposé par "Plateau Urbain" se déroulera dans l?optique d?une création collaborative et circulaire de matériaux de terrasses.

Cette convention pour une durée de trois mois prendra date à compter de la signature des locaux, c'est-à-dire à partir du mois de juillet. Ensuite, le concessionnaire qui sera désigné au mois de juin, dans le cadre du projet "Réinventer la Seine", intégrera la culée du pont Alexandre III, a priori, à partir du mois de septembre ou d?octobre à la fin de cette convention.

C'est pourquoi je vous demande d'en délibérer.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Je vous remercie.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DFA 41.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2017, DFA 41).