Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2017
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe Ecologiste de Paris relatif un pôle parisien dédié à l'innovation et au développement de l'économie circulaire (18e).

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2017


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Nous passons à l'examen de v?ux non rattachés. Le v?u n° 27 est relatif à un pôle parisien dédié à l'innovation et au développement de l'économie circulaire dans le 18e arrondissement.

La parole est à Mme Galla BRIDIER.

Mme Galla BRIDIER. - Merci, Monsieur le Maire.

La Ville de Paris compte 12 recycleries généralistes et spécialisées. En 2016, ces structures ont collecté près de 3.000 tonnes d'objets. Mais le gisement de déchets potentiellement réemployables est encore énorme, voire gigantesque si on y ajoute les déchets du secteur du bâtiment. Pour faire de Paris une ville pionnière en matière de réemploi et de mobilisation citoyenne dans ce domaine, la Ville doit s'appuyer sur son tissu d'acteurs dynamiques et opérationnels, un tissu qui porte déjà une vision commune sur le sujet.

Nous avons aussi besoin d'un lieu fédérateur des acteurs parisiens du réemploi et de mise en relation entre les producteurs de déchets et les ré-utilisateurs potentiels qui agrègent des ateliers et des outils mutualisés, mettent à disposition des espaces, des moyens de production et de recherche.

Ce lieu pourrait donc permettre de changer d'échelle dans le tonnage d'objets réemployés. Ainsi, nous vous proposons d'installer ce lieu dans le 18e arrondissement, dans le quartier Amiraux-Simplon, dans le local actuellement utilisé par le magasin "Métro Cash and Carry" qui déménagera, en 2018, sur le secteur de la Chapelle/International.

Ainsi, par ce v?u, nous vous demandons d'envisager de commencer les études pour mettre en place ce lieu à cet endroit-là et donc d'engager les discussions avec le propriétaire privé.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

La parole est à Mme Antoinette GUHL.

Mme Antoinette GUHL, adjointe. - Merci, Madame BRIDIER.

Effectivement, vous l'avez dit, notre Municipalité s'est fixée un objectif important à la fois de réduction et de réemploi, et de recyclage des déchets ménagers. Et le déploiement des ressourceries en est un moyen. Vous avez donné deux chiffres, le premier, que nous avons 12 ressourceries-recycleries aujourd'hui à Paris. Nous en avions 8 en début de mandature, la progression est donc importante. Et par ailleurs, ces ressourceries, c'est le deuxième chiffre, ont déjà collecté près de 3.000 tonnes rien que pour l'année 2015, 3.000 tonnes d'objets dont la plupart sont ainsi détournés à la fois de l'enfouissement, de l'incinération et même du recyclage, puisqu'il s'agit de réemploi. Mais le gisement reste malgré tout important : 20.000 tonnes de textile encore en mélange dans nos déchets ménagers ou encore 65.000 tonnes d'objets encombrants collectés par les services.

Face à ce diagnostic, deux axes de développements : poursuivre un maillage du territoire en recyclerie et en ressourcerie. Et enfin, créer un lieu fédérateur des acteurs parisiens. C'est bien de ce deuxième axe dont il est question dans votre v?u.

Le futur cluster "Refabriquer à Paris" est la 7e action du Plan d'économie circulaire soumis à votre approbation prochainement et qui devrait permettre une mutualisation des moyens et un changement d'échelle.

Mais au-delà, "Refabriquer à Paris" est également un projet de gisement d'emplois non délocalisables. C'est également le projet d'une consommation de proximité qui fait d'ailleurs directement écho aux préconisations de la M.I.E. "Fabriquer à Paris", portée par MM. BONNET-OULALDJ et AURIACOMBE, dont il a été question ce matin.

Je vous propose une petite modification de votre v?u, c'est-à-dire d'inverser l'ordre des alinéas. En effet, si le site proposé revêt un intérêt indéniable, il me semble préférable que l'on vérifie l'emplacement du futur cluster avant de lancer une étude pour son implantation. Sous réserve de cette modification, je donne un accord et j'émets un avis favorable sur ce v?u, mes chers collègues.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

Madame BRIDIER, acceptez-vous l'amendement ? Très bien.

Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u n° 27 ainsi amendé avec un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le v?u amendé est adopté. (2017, V. 108).