Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2017
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe Radical de Gauche, Centre et Indépendants relatif à un concours pour la création de boîtes à livres. Vœu déposé par l'Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2017


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Les v?ux nos 29 et 29 bis sont relatifs à un concours pour la création de boîtes à livres.

La parole est à M. Didier GUILLOT.

M. Didier GUILLOT. - Monsieur le Maire, mes chers collègues.

Offrir des livres déjà lus à celui que cela intéresse, voilà une belle action que certains citoyens, semeurs de petits trésors littéraires, s'amusent à faire dans les rues de nos villes. Les élus du groupe RG-CI ont proposé à notre Conseil d'accompagner cette démarche à travers l'installation de boîtes à livres sur le territoire parisien.

Cette initiative permet le déploiement d'une économie du partage qui permet de nouveaux échanges entre habitants. La mise à disposition de boîtes à livres leur donne une seconde vie et crée de nouveaux liens entre les lecteurs.

Il faut d'ailleurs noter que celles existantes rencontrent un certain succès.

Les boîtes à livres, c'est aussi permettre une autre approche du livre, où l'objet est moins sacralisé mais mieux partagé. Il perd de sa valeur marchande pour reprendre une valeur de lien et de partage par la culture.

Enfin, c'est une façon de rendre l'espace public plus agréable. D'ailleurs, ces boîtes à livres pourraient se transformer en boîtes à troc. Notre groupe est disposé à voir le projet évoluer. Notre Assemblée s'est toujours prononcée en faveur de cette initiative, ce que nous saluons. Nous pensons qu'il est temps de passer au concret. Nous souhaitons qu'avant la fin de l'année, ces boîtes à livres soient créées et prêtes à être installées. Et quoi de mieux pour favoriser l'économie du partage que de lancer un appel à idées auprès des Parisiennes et des Parisiens. Profitons de leur créativité et innovons sur notre mobilier urbain ! C'est le sens du v?u que nous avons déposé. Nous proposons un deuxième appel à idées auprès des écoles primaires parisiennes pour la création de boîtes à livres "jeunesse" à destination des jeunes publics. "La lecture agrandit l'âme" écrivait Voltaire. Aussi nous espérons que ces boîtes à livres, modestement mais sûrement, pourront agrandir un peu l'âme de Paris. Je vous remercie.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

La parole est à Mme Antoinette GUHL.

Mme Antoinette GUHL, adjointe. - Monsieur GUILLOT, chers collègues, vous avez par votre v?u souhaité promouvoir les nouvelles formes d'échange entre les habitants et notamment les boîtes à livres. Vous souhaitez qu'elles soient construites en réemploi de mobilier urbain. Evidemment, si nous partageons cette même volonté plusieurs fois d'ailleurs exprimées dans cette Assemblée, malheureusement, je ne peux pas donner une suite favorable à votre v?u en l'état.

En effet, malgré notre volontarisme sans faille en matière d'économie du partage, l'installation de "troc de trucs" et autres boîtes à donner mérite, avant que l'on en décide la généralisation, qu'on lève un certain nombre de freins tels que les difficultés à l'installation sur la voie publique ou dans les espaces publics, les problèmes de gestion et d'organisation, ou encore les relations avec les voisinages.

Je propose donc, par un v?u de l'Exécutif, que nous établissions dans un premier temps un bilan des dispositifs existants, et je salue le "troc de trucs" présent dans le 12e arrondissement et qui fait la joie d'un certain nombre d'associations, de riverains et d'habitants, qui donnera lieu d'ailleurs au bilan des dispositifs existants.

Je propose que nous le fassions au préalable afin d'analyser l'ensemble de ces freins à l'installation, et la typologie des éventuels problèmes, que nous proposions des solutions pour y remédier.

Je vous confirme que nous serons exigeants à ce que d'une part, l'installation se fasse en concertation étroite avec les arrondissements, ce que nous faisons déjà habituellement sur les quelques exemples existants, et avec les habitants, et d'autre part, à ce que le principe intangible soit celui du réemploi. Enfin, comme vous le souhaitez, nous étudierons les conditions d'implantation et de fonctionnement en lien avec les établissements scolaires et structures jeunesse afin de contribuer ainsi à la circulation de la littérature jeunesse. Voilà donc, mes chers collègues, le v?u de l'Exécutif que je vous propose d'adopter.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

Didier GUILLOT, maintenez-vous votre v?u ?

M. Didier GUILLOT. - Non, c'est bon pour le v?u de l'Exécutif.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Parfait.

Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u n° 29 bis de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le v?u est adopté. (2017, V. 110).