Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2017
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2017 DPE 31 - Convention de versement d’une subvention de la Métropole du Grand Paris pour l’expérimentation de collecte des déchets alimentaires des ménages à Paris (2e et 12e).

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2017


 

Mme Alexandra CORDEBARD, adjointe, présidente. - Je souhaiterais que nous puissions passer à la suite, c'est-à-dire à l'examen du projet de délibération DPE 31 qui concerne la convention de versement d'une subvention de la Métropole du Grand Paris pour l'expérimentation de collecte des déchets alimentaires des ménages à Paris.

C'est Mme BARATTI-ELBAZ qui prend la parole si ces Messieurs veulent bien cesser?

Vous n?avez pas envie de rentrer chez vous, Monsieur ?!

Je propose que Mme BARATTI-ELBAZ ait la parole. Comme vous êtes galants, vous allez la laisser parler.

Madame BARATTI-ELBAZ ?

Mme Catherine BARATTI-ELBAZ, maire du 12e arrondissement. - Oui, Madame la Maire, mes chers collègues, je suis ravie de dire quelques mots sur ce projet de délibération qui, je l'espère, provoquera moins de réactions.

Depuis quelques jours a débuté dans le 12e mais aussi dans le 2e arrondissement la distribution des kits destinés à la collecte sélective des déchets alimentaires, qui marque le lancement officiel de cette expérimentation innovante, inédite, audacieuse en faveur d'un territoire parisien plus respectueux de l'environnement.

Après des villes comme San Francisco ou Milan, c?est aujourd?hui Paris qui se positionne à la pointe sur une nouvelle politique de traitement et de valorisation de nos déchets ménagers, qui manifeste notre investissement en faveur tant du développement durable que de l'économie circulaire grâce au réemploi de ces déchets et à leur transformation en ressources concrètes et locales.

Notre Conseil est ainsi appelé aujourd?hui à se prononcer sur un projet de délibération relatif à la convention de versement d'une subvention au titre du fonds d'investissement de la Métropole du Grand Paris pour l'achat de matériels spécifiques de collecte dans le cadre de l'expérimentation de cet collecte de déchets alimentaires des ménages à Paris.

Je suis heureuse que la Ville et la Métropole se rejoignent dans ce projet et je tiens à remercier et à saluer l'engagement de la Métropole à hauteur de près de 265.000 euros permettant l'achat par la Ville de cinq bennes de collecte.

Là encore, la Métropole démontre toute sa nécessité, son utilité et sa mobilisation, sous notre impulsion, en faveur d'une politique active de préservation de l'environnement, soucieuse toujours de cette planète que nous léguerons aux générations futures.

Je conclurai en rappelant encore à quel point je suis fière que le 12e arrondissement soit porteur de l?expérimentation de cette collecte qui s'intègre pleinement dans la stratégie parisienne du zéro déchet à l'horizon 2025.

Nous sommes conscients des enjeux de cette expérimentation. Le 12e arrondissement sera donc particulièrement regardé, je le sais, au niveau parisien car notre succès sera un prélude, je l'espère, à l'extension de cette collecte sur tout le territoire, mais aussi à l'échelle métropolitaine et internationale. En effet, peu de villes de notre envergure se sont lancées dans cette démarche qui participe d'une dynamique essentielle pour la préservation de notre cadre de vie. Nous accompagnerons donc avec enthousiasme cette collecte et je suis ravie de souligner aujourd'hui le soutien de la Métropole du Grand Paris à cette dynamique. Je vous invite à adopter tous ensemble ce beau projet de délibération.

Mme Alexandra CORDEBARD, adjointe, présidente. - Merci beaucoup, Madame BARATTI-ELBAZ.

La parole est à M. PENINOU pour vous répondre, et ce sera notre dernier examen de la journée.

M. Mao PENINOU, adjoint. - Merci, Catherine BARATTI-ELBAZ, en effet, de votre intervention.

D'abord pour souligner l'implication de la Métropole à nos côtés dans cette révolution qui concerne nos déchets et puis, pour se réjouir que, depuis maintenant quelques jours, ait commencé à la fois la distribution des kits en porte à porte dans les 2e et 12e arrondissements qui permettront de faire la collecte des déchets alimentaires, mais aussi, du coup, cette même collecte des déchets alimentaires.

En effet, évidemment, au fur et à mesure que nous mettons en place les bacs, nous les collectons immédiatement afin qu'il n'y ait pas de temps où les choses pourraient se perdre dans les esprits des uns et des autres.

Souligner l'extrême importance de cette décision, on y reviendra - je pense - dès demain matin quand nous aborderons les dossiers du SYCTOM, mais souligner l'extrême importance de cette révolution dans nos déchets, cette collecte alimentaire.

Souligner la mobilisation très large car, effectivement, aux côtés de la Ville, nous avons l'appui et le soutien du SYCTOM, nous avons l'appui et le soutien de la Métropole, nous avons l'appui et le soutien du réseau "Compost Plus". Bref, ce que fait la Ville de Paris aujourd?hui est regardé très largement au-delà des frontières de Paris, en banlieue évidemment car c'est le territoire du SYCTOM et de la Métropole, mais - je peux vous le dire - aussi bien au-delà en France et ailleurs en Europe.

Et puis, souligner que cette formidable opération de porte à porte que nous avons initiée, je pense, en tout cas, dans mes souvenirs, comme Parisien, la première fois que nous organisons un porte à porte, nous, Ville, un porte à porte systématique sur deux arrondissements entiers qui nous permet en effet de développer et d?indiquer comment va se passer la collecte des déchets alimentaires. C'est aussi l?occasion de parler avec les Parisiennes et les Parisiens plus généralement du tri, plus généralement de l?économie circulaire, et une formidable sensibilisation à cette politique qui est la seule viable pour mettre en place une ville durable pour le XXIe siècle.

Et ce porte à porte se passe extrêmement bien. Les premiers échos que nous avons sont extrêmement positifs. Nous sortons d?une campagne électorale et nous rentrons dans une autre. Chacun, ici, je pense, nous avons dû en faire. Vous dire que 50 % des portes s?ouvrent, que 50 % des portes acceptent ce bac, que des discussions se nouent et que l?accueil des Parisiennes et des Parisiens est à la hauteur de ce que nous espérions. Je dirais même que j?ai l?impression que cette fois, nous sommes à la hauteur de ce qu?ils espéraient.

Mme Alexandra CORDEBARD, adjointe, présidente. - Très belle conclusion de cette journée !

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DPE 31.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté à l'unanimité. (2017, DPE 31).

Nous nous retrouverons demain matin à 9 heures et pour l?instant, nous pouvons suspendre nos travaux.