Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2017
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par Mmes DATI et DAUVERGNE relatif à l'élargissement au périmètre d'intervention de l'Unité de sécurisation Tour Eiffel Trocadéro.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2017


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Le v?u n° 32 est relatif à l?élargissement du périmètre d?intervention de l?Unité de sécurisation Tour Eiffel Trocadéro.

La parole est à Mme Emmanuelle DAUVERGNE.

Mme Emmanuelle DAUVERGNE. - Monsieur le Maire, mes chers collègues.

Le Préfet de police a récemment créé une unité de police spécialement affectée à la surveillance de la zone touristique autour de la Tour Eiffel des deux côtés de la Seine. Les élus du 7e arrondissement ne peuvent que se réjouir de la création de cette brigade. C?est un projet que Rachida DATI soutient depuis plusieurs années. Sa présence est nécessaire sur cet espace très touristique où se concentrent les incivilités et les tentatives d?escroquerie à l?égard des passants et des visiteurs. La vente à la sauvette est également omniprésente.

Je dois particulièrement attirer votre attention sur la présence de nombreux véhicules, qu?ils soient ou non motorisés, qui génèrent des nuisances dans un cadre qui dépasse largement le Champ-de-Mars. Les "touc-touc" et les vélos-taxis exercent majoritairement l?activité de transport de personnes sans autorisation. Dans ce secteur d?activité très mal réglementé, les forces de police ne disposent pas des moyens légaux et des effectifs pour faire respecter l?ordre public.

Les tricycles motorisés et autres vélos-taxis génèrent de fortes nuisances sonores dans l?ensemble des rues qui desservent le Champ-de-Mars. La musique diffusée à haut volume par les enceintes transportables des conducteurs exaspère les riverains et dégrade l?image du site, qui est pourtant l?une des vitrines de la France à l?étranger.

La Ville de Paris a pris des engagements sur le contrôle du bruit en lançant le plan de prévention du bruit dans l?environnement. Il faut dépasser les positions de principe et entrer dans l?action. Des décisions fortes doivent maintenant être prises pour se donner les moyens de faire cesser ces nuisances.

L?élargissement du périmètre d?intervention de cette nouvelle brigade de protection touristique est un de ces moyens. Si nous nous tenons au périmètre actuel, nous risquons en effet de simplement déplacer le problème. Les auteurs de ces incivilités se reporteront vers le Sud du Champ-de-Mars, au-delà de la limite de la zone qui sera soumise à un contrôle plus intensif.

C?est pourquoi nous souhaitons par ce v?u que la zone d?intervention de la Brigade de protection touristique soit étendue à la partie sud du Champ-de-Mars, entre la place Jacques-Rueff et l?Ecole Militaire.

Je vous remercie.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

Avant de donner la parole à Bruno JULLIARD, Monsieur BOULANGER, pour la Préfecture de police.

M. LE REPRÉSENTANT DU PRÉFET DE POLICE. - Merci, Monsieur le Maire.

La question posée concerne l?unité de sécurisation de la Tour Eiffel Trocadéro, ce qui est qualifié chez nous d?UST3. Son périmètre d?intervention actuellement concerne, pour le 7e arrondissement, la partie nord-ouest du Champ-de-Mars, le pont d'Iéna, le port du Bourdonnais et de Suffren, jusqu?au musée des Arts premiers, et pour le 16e, le site du Trocadéro, le parvis des Droits de l?homme et l?avenue de New York, jusqu?à la passerelle Debilly incluse.

L?unité qui intervient sur ce secteur déjà grand concerne 32 policiers, qui sont dédiés à la proximité avec les touristes et à la sécurité desdits touristes. Et donc, il est important pour nous de ne pas trop les éloigner en étendant leur champ d?intervention, de les éloigner du c?ur de leur action, c?est-à-dire là où il y a une concentration de touristes, aux abords de la Tour Eiffel et du Trocadéro. Pour autant, dans la mesure où le périmètre reste inchangé, le reste de la surface du Champ-de-Mars est couvert par les services du commissariat du 7e arrondissement et ils sont omniprésents sur ce secteur.

S?agissant de la présence des tricycles et des autres engins, il est vrai qu?ils interviennent aujourd?hui dans un cadre réglementaire qui est insuffisant. D?ores et déjà, le Préfet de police a saisi le Ministre de l?Intérieur de cette problématique et le Ministre des Transports dans la mesure où l?activité de ces véhicules de transport de personnes ne répond aujourd?hui à aucune réglementation précise. Nous réfléchissons à l?idée d?étendre l?arrêté qui préexiste sur le fait que sur les abords d?un certain nombre de sites touristiques, le stationnement des tricycles est interdit.

En revanche, ils continuent à circuler à très faible vitesse, ce qui amène leur concentration notamment autour de la Tour Eiffel. Nous évoquerons donc, dans les tous prochains jours avec la Mairie de Paris, l?idée d?élargir et de renforcer cette interdiction, non seulement de stationnement, mais de circulation, dans ces secteurs touristiques, notamment celui de la Tour Eiffel, et sachant que les nuisances sonores générées par ces tricycles, avec la radio qui marche à tout va, a fait l?objet de 11.100 évictions durant l?année 2016, et déjà 2.216 évictions et contraventions depuis l?année 2017. Un grand nombre d?entre eux ont également été verbalisés pour le tapage qu?ils génèrent lorsque les policiers, bien évidemment, les prennent en flagrant délit.

En tout cas, on est extrêmement mobilisé sur ce secteur et le contexte d?aujourd?hui nous le rappelle encore avec l?agression de cet après-midi sur Notre-Dame de Paris. Nous sommes très mobilisés en nombre de policiers autour de la Tour Eiffel et sur l?intégralité du Champ-de-Mars, bien évidemment.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

La parole est à M. Bruno JULLIARD.

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.

Cette question s?adressait essentiellement à M. le Représentant du Préfet de police, donc je serai très bref. Peut-être simplement deux éléments de précision : le premier concerne une forme de confusion dans votre v?u, Madame DAUVERGNE, qui lie les nuisances occasionnées par les tricycles motorisés et les vélos-taxis avec la création par la P.P. d?une unité de sécurisation Tour Eiffel Trocadéro. Cette création est en effet une des composantes du dispositif du Plan Tourisme 2017 élaboré par la P.P. en lien avec la Ville de Paris et dont la mission essentielle est d?occuper visiblement la voie publique et d?interpeller les auteurs d?infractions commises contre les touristes. Il ne s?agit donc pas directement et prioritairement de lutter contre les nuisances des tricycles motorisés.

Le second point qui concerne cette nouvelle Brigade "touristique", qui a été créée sur le secteur Champ-de-Mars Trocadéro, comme cela vient d?être dit, de facto, son périmètre d?intervention prévoit d?ores et déjà sur le Champ-de-Mars, aussi sous réserve? Non, pardon, il me semble que votre v?u est soit satisfait, s?agissant de son périmètre, soit pas tout à fait adapté quant aux missions de la brigade concernée.

Pour ces raisons, je vous demande de bien vouloir le retirer, sans quoi j?émettrai au nom de l?Exécutif un avis défavorable.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Mme DAUVERGNE semble vouloir maintenir son v?u. Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u n° 32 avec un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ? Le v?u est rejeté.