Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, DAC 378 - Approbation du règlement d’emploi des intervenants culturels des musées de la Ville de Paris.

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2008


 

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Nous passons à l?examen du projet de délibération DAC 378 relatif à l?approbation du règlement d?emploi des intervenants culturels des musées de la Ville de Paris.

C?est Mme Laurence GOLDGRAB qui interroge Mme BROSSEL.

Mme Laurence GOLDGRAB.- Je voudrais attirer votre attention sur le projet de délibération DAC 378 actant la contractualisation des intervenants culturels des musées municipaux, et définissant les règles régissant leurs conditions.

Ce processus de contractualisation des conférencières et des conférenciers met un terme à une situation précaire qui n?était pas acceptable. En l?état, est prévue la création de 45 contrats de droit public à durée déterminée pour une période de 3 ans renouvelable expressément et qui, au-delà de 6 ans, sera renouvelée pour une durée indéterminée.

Il faut saluer le dialogue extrêmement constructif qui s?est tenu entre la Ville, les syndicats et les représentants du personnel qui a permis de mener à bien ce processus de contractualisation. La concertation s?est déroulée de manière exemplaire entre tous les acteurs concernés.

Il faut rendre hommage à tous les participants à ce processus auquel nos collèges, Colombe BROSSEL et Christophe GIRARD, ont pris toute leur part.

Au-delà de la contractualisation attendue des agents concernés, il existe un règlement d?emploi précis sur les missions des intervenants culturels, leur place et l?organisation de leur temps de travail au sein de nos musées.

Ces employés qui participent directement à la démocratisation de la culture par le travail de médiation précieux qui est le leur, voient ainsi leurs missions et leurs tâches profondément valorisées, puisque le règlement d?emploi auquel ils ont accepté de se référer prévoit explicitement que leur rôle est de guider tous les publics qu?il s?agisse des enfants de nos écoles, des seniors, des personnes en situation de handicap, des personnes éloignées de la culture, au sein des collections parisiennes. En leur donnant les connaissances nécessaires au travers de conférences, bien sûr, mais aussi d?ateliers, visites, animations, contes, ils vont ainsi permettre aux Parisiennes et Parisiens dans leur diversité de mieux connaître et d?apprécier à sa juste valeur le patrimoine exceptionnel de nos musées.

Comme promis par M. le Maire de Paris, par ce texte, c?est bien l?amélioration de la qualité de l?offre rendue aux Parisiennes et Parisiens qui fréquentent ces musées qui est visée.

Je voulais souligner que la Ville continue l?énorme travail initié sous la précédente mandature en faveur de la démocratisation de l?accès à la culture.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Madame GOLDGRAB.

Je donne la parole à Mme Colombe BROSSEL pour répondre à vos propos louangeurs.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, au nom de la 9e Commission. - Moins une réponse qu?un remerciement pour votre intervention, Madame GOLDGRAB.

Comme vous, je me félicite que le Conseil de Paris soit aujourd?hui saisi de ce projet de délibération qui permettra la contractualisation de 45 intervenants culturels au sein de nos musées. Ceci marque la poursuite du travail qui a été engagé au cours de la mandature précédente de déprécarisation d?un certain nombre d?emplois et notamment à la Direction des affaires culturelles. Je pense au processus intervenu au sein des conservatoires.

Cette contractualisation était attendue par les personnels. Elle va permettre à ces personnes, dont la plupart font vivre nos musées depuis de longues années, de voir leurs conditions de travail s?améliorer et leur situation à terme pérennisée.

Au-delà, et vous l?avez dit, ce sont bien les missions qu?accomplissent ces personnels qui sont reconnues en tant que telles et c?est grâce au travail qu?ils et qu?elles font au sein des musées que nous allons pouvoir continuer, voire amplifier l?action en cours pour que les enfants des centres de loisir, les enfants des écoles, les personnes en situation de handicap, les personnes les plus éloignées de la culture, dans des processus d?insertion socioprofessionnelle, les seniors, puissent accéder à l?ensemble des richesses contenues dans nos musées et permettre ainsi une plus grande diversification encore des publics qui fréquentent nos musées.

Un dernier mot. Ces partenariats, ils et elles en seront les chevilles ouvrières. Ceci n?a pu intervenir et avoir lieu que parce que le dialogue social, et nous en avons déjà largement parlé aujourd?hui, qui s?est noué à l?occasion de cette discussion a été tout à fait fructueux, voire exemplaire, apportant ainsi la preuve que lorsqu?on met de l?intelligence dans le dialogue social, tout le monde arrive à en sortir par le haut.

Je voudrais, pour conclure, remercier l?ensemble des organisations syndicales, l?association représentante des conférencières et conférenciers de musées et les personnels de la Direction des Affaires culturelles qui ont permis que cet engagement du Maire de Paris puisse être pris et réalisé en un temps record et à la satisfaction de tous.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Madame BROSSEL.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 378.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2008, DAC 378).