Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2017
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe LR relatif à l'accès au square Saint-Gilles-Grand-Veneur - Pauline-Rolland (3e).

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2017


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Le v?u n° 35 est relatif au square Saint-Gilles-Grand-Veneur - Pauline-Roland. Marie-Laure HAREL.

Mme Marie-Laure HAREL. - Je vous remercie.

Je dépose ce v?u en me faisant le relais des habitants de la résidence des Arquebusiers, car cette résidence compte un jardin qui est enclavé et qui figure parmi nos jardins municipaux et qui inflige aux habitants de cette résidence un certain nombre de nuisances, puisque son enclavement fait que ses usagers y font beaucoup de bruit, que cela s'entend davantage. Il y a eu, par le passé, des faits assez déplorables de trafics et autres, pas mal de saleté qui est laissée par les chiens et les usagers de ce jardin. Les habitants de cette résidence? D?abord, je voudrais surtout qu?il n?y ait pas de caricature. Je ne suis pas en train de dire que le jardin est à feu et à sang. Il y a eu des problèmes qui ont été réglés. Il n'empêche qu'il demeure des problèmes, notamment de bruits, qui sont très problématiques pour les habitants de cette résidence, en particulier ceux qui se trouvent au rez-de-chaussée. Les habitants de cette résidence ont demandé une fermeture de ce jardin, il y a quelques années, qui a été refusée par la Mairie de Paris au motif que Paris manque d'espaces verts et que l'on ne peut pas priver le reste des Parisiens d'un jardin. C'est un motif que l'on peut entendre.

En revanche, les habitants reviennent aujourd'hui avec une demande qui me paraît un bon compromis. Ils demandent une adaptation des horaires. Ils demandent à ce que ce jardin puisse être fermé un peu plus tôt le soir et que les horaires soient réduits le week-end, de manière à assurer un juste équilibre entre les usagers et les habitants car, comme vous le savez, on ne peut pas empêcher les enfants de faire du bruit dans un jardin.

Il y a des initiatives qui ont été prises par la Mairie de Paris qui visent à installer une certaine médiation, un guide de bonnes pratiques du type utiliser des ballons en mousse. Chacun sait que tout cela s'écrit sur des papiers, mais cela voit rarement le jour dans les faits. Le maire du 3e arrondissement a répondu à mon v?u, que j'avais déposé en Conseil d'arrondissement, que l'adaptation des horaires n'était pas légale puisque les jardins publics devaient faire l'objet des mêmes horaires d'ouverture et de fermeture.

Je dépose toutefois ce v?u car, après m'être renseignée, j'ai vu que les horaires d'ouverture et de fermeture des jardins municipaux n'étaient pas uniformes. Certains ouvrent plus tard, certains ferment plus tard, certains ferment plus tôt.

J'ai notamment cité quelques exemples concrets dans mon v?u. Pour ne prendre que les plus proches, deux jardins dans le 4e arrondissement, le jardin des Blancs-Manteaux et le jardin des Rosiers qui ferment plus tôt que celui que j'évoque dans la résidence des Arquebusiers. Il y a encore d'autres jardins comme le square Marie-Curie dans le 13e arrondissement, des jardins de mairie qui sont fermés le week-end. Donc l'adaptation des horaires ne paraît pas être illégale ou insurmontable.

Je vous demande donc qu'une convention puisse être établie entre la Mairie de Paris et le Syndicat de copropriétaires de manière à ce que l'on puisse trouver des horaires qui permettent aux Parisiens de profiter de ce jardin et aux habitants de ne pas pâtir de l'utilisation de ce jardin.

Je vous remercie.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

Pénélope KOMITÈS pour vous répondre.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe. - Merci. Le maire du 3e arrondissement n'est pas là. Madame HAREL, vous avez omis de préciser, dans votre v?u et dans votre intervention, que la mairie du 3e arrondissement a mis en place, fin 2016, une médiation sous l'égide d'un médiateur professionnel et du responsable de la Mission prévention et communication du commissariat du 3e arrondissement. Le maire du 3e a indiqué vous avoir d'ailleurs invitée lors du dernier Conseil d'arrondissement à participer à la prochaine réunion de médiation.

Aujourd'hui, trois séances se sont déroulées en présence des représentants de la mairie, mais également du conseil de quartier, du conseil syndical, des gardiens et des résidents de la copropriété. Ce travail collectif a amené à des engagements concrets avec notamment la mise en place immédiate d'un renforcement des passages de la Brigade de lutte contre les incivilités, l'intervention de médiateurs spécialisés dans la prévention et des dispositifs d'information des usagers.

J'imagine que vous savez qu'un premier bilan détaillé des interventions réalisées sera communiqué au cours de la prochaine médiation qui est fixée fin juin. Contrairement à ce que vous dites, ce square est un équipement public, il doit pouvoir bénéficier à l'ensemble des Parisiens. Le fermer, notamment le week-end et en fin d'après-midi, n'est pas envisageable, et cela ne correspond pas à notre ambition d'ouverture des espaces verts. J'émets un avis défavorable sur ce v?u et je vous propose de continuer à participer à la médiation organisée par le maire de votre arrondissement sur ce sujet.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - C'est un avis défavorable.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 35 avec un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le v?u est rejeté.