Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2017
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Compte rendu de la 1ère Commission.

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2017


 

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Mes chers collègues, nous passons à présent à la 1ère Commission, conformément au règlement intérieur du Conseil de Paris et je donne la parole à Pierre GABORIAU, président de la 1ère Commission.

M. Pierre GABORIAU. - Merci, Madame la Maire.

Madame la Maire, mes chers collègues, comme à l'habitude notre collègue Julien BARGETON a présenté des tableaux de bord financiers en début de séance.

En ce qui concerne la fiscalité immobilière, le mois de mai 2017 s'établit en trésorerie à 119,4 millions d'euros, montant en progression de 34,7 % par rapport à mai 2016. Sur les six premiers mois de l'année comptable 2017, soit les recettes de décembre 2016 à mai 2017, la recette atteint 672 millions d'euros, progression de 7,2 %, plus 45,2 millions d'euros, par rapport aux six premiers mois de l'année 2016.

En ce qui concerne l'optimisation de la dette et de la trésorerie, rien de spécial à dire puisque la dernière levée de fonds en 2017 correspond au mois de février dernier.

L'ordre du jour de notre Commission n'appelle pas de commentaire particulier à mentionner en séance. Sur proposition du président du groupe Communiste - Front de Gauche Nicolas BONNET, un débat sur la présence postale à Paris a été organisé dans le prolongement de notre Commission.

Après avoir fait une présentation générale sur le groupe "La Poste" et le nouveau contrat de présence postale, M. François LABORDE, délégué régional du groupe "La Poste" en Ile-de-France, et son équipe nous ont fait un point particulier sur le groupe "La Poste" à Paris. La Poste à Paris, c'est plus de 15.000 postiers, 2,3 millions de plis distribués par jour, 1,3 million de plis collectés par jour, 197 points de contact, 32 millions de visiteurs accueillis en bureaux de poste, 1.300 boîtes aux lettres et 19 millions d'euros d'investissements dans la rénovation des bureaux depuis 2014.

Cependant, l'impact des nouvelles technologies et des nouveaux usages entraîne une baisse du courrier de 7 % en moyenne, une baisse de la fréquentation aux guichets des bureaux de poste de 8 % en moyenne et, enfin, une baisse de fréquentation des automates bancaires de 4 % en moyenne.

Aussi, la Poste poursuit en 2017 une réflexion dans chaque arrondissement, en concertation avec chaque maire d'arrondissement sur l'attractivité de son réseau, qui conduit à une évolution de certains points de contact.

De ce fait, sur les 197 points de contact à Paris, plus de 20 bureaux de poste ont déjà été fermés. Mais le directeur de la Poste Paris-Ile-de-France assure que les travaux envisagés visent à constituer de véritables plateformes de service, répondant aux besoins et aux modes de vie des clients tout en prenant en compte des projets des quartiers, et est prêt bien entendu à travailler à des solutions répondant aux questions posées par les maires d'arrondissement et les élus. Je vous remercie.

(Mme Colombe BROSSEL, adjointe, remplace Mme la Maire de Paris au fauteuil de la présidence).

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci beaucoup, Monsieur GABORIAU.