Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2017
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

QE 2016-21 Question des élus du groupe Radical de Gauche, Centre et Indépendants à Mme la Maire de Paris et à M. le Préfet de police, relative à la prévention de la radicalisation.

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2017


 

Réponse (Mme Colombe BROSSEL, adjoint) :

"Le contexte international et les attentats de 2015 dont la Ville de Paris a particulièrement souffert, ont renforcé son action en matière de lutte contre la radicalisation. Ce travail, par nature partenarial, s'inscrit dans le cadre du Contrat parisien de prévention et de sécurité adopté par le Conseil de Paris en début de mandature et qui engage la Préfecture de police, de Région, le Parquet de Paris et le Rectorat. L'une des fiches actions de ce contrat, la fiche 1-5, prévoit la nécessité de renforcer le travail partenarial pour prévenir la radicalisation et l'accompagnement des familles. Il se traduit pour la Ville de Paris, par une politique de prévention de la radicalisation qui repose sur :

- l?accompagnement individuel, par l?intermédiaire de ses services sociaux et de l?aide sociale à l?enfance,

- la formation de ses agents et des acteurs associatifs de terrain (centres sociaux, clubs de prévention, bailleurs sociaux?) pour encourager l?émergence d?une culture commune sur le sujet,

- le soutien à des associations qui mènent des actions de prévention et d?insertion en direction des publics fragiles (prévention de la délinquance, prévenions de la récidive?) pour éviter les ruptures et les risques de basculement,

- un soutien spécifique aux associations des quartiers populaires qui mènent des initiatives sur les valeurs de la République, la laïcité et la citoyenneté, la lutte contre le racisme et l?antisémitisme et le décryptage de l?information,

- la mise en place d?outils adaptés de signalement et/ d?accompagnement des agents confrontés à d?éventuelles situation de radicalisation.

Récemment - mi-avril dernier -, la Ville de Paris a souhaité aller plus loin et a initié un dispositif supplémentaire, à travers un mail dédié  HYPERLINK "mailto:radicalisation@paris.fr" radicalisation@paris.fr. Ce dispositif repose sur une cellule interne regroupant plusieurs directions. Elle est chargée d'étudier les mails reçus d'agents de la Ville pour d'abord trier les informations entre ce qui pourrait relever du simple fait disciplinaire, de la laïcité et/ou d'une suspicion de radicalisation. Il s'agit aussi d'informer la hiérarchie concernée, de recueillir de plus amples informations si nécessaire, de transmettre à la D.R.P.P. les informations relevant d'une éventuelle radicalisation, évidemment dans le strict respect de la loi, ainsi que de conseiller et soutenir les agents qui en ressentiraient le besoin. Ce dispositif s?ajoute aux séances de sensibilisation organisées pour les encadrants de proximité sur la base du volontariat. 350 encadrants et encadrants intermédiaires se sont inscrits en 2016. La Ville a ainsi déjà formé à la prévention de ce phénomène plus de 600 agents qui, du fait de leur fonction, sont potentiellement confrontés à ce phénomène.

Enfin, en ce qui concerne les actions prévues dans le Plan national de lutte contre la radicalisation, la Ville de Paris est naturellement associée comme en témoigne par exemple la proposition d?annexe "prévention de la radicalisation" du contrat de ville qu?elle a récemment transmis à la demande de la Préfecture de Région."

Séance des 12, 13 et 14 décembre 2016