Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2017
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

QE 2017-06 Question de Mme Brigitte KUSTER, MM. Frédéric PÉCHENARD, Geoffroy BOULARD et des élus du groupe les Républicains à Mme la Maire de Paris relative à la mise en sécurité du bureau de la Maire de Paris.

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2017


 

Réponse (Mme Colombe BROSSEL, adjointe) :

"La mise en sécurité du bureau de la Maire fait partie d?un ensemble de mesures prises par la Ville pour renforcer la sécurité de ses équipements municipaux, de leurs agents et de l?ensemble des usagers qui les fréquentent. Ces mesures sont la conséquence directe des attentats terroristes de 2015 et ont été discutées et validées par le Conseil de Paris qui s?est prononcé sur une enveloppe globale de 11 millions d'euros votée au C.P. de décembre 2015. Il s?agit de mesures complémentaires à celles déjà existantes sur la base d?un travail de recensement avec les mairies d?arrondissement des établissements scolaires, sportifs, culturels, d?accueil de la petite enfance, etc. Près de 1.000 opérations de travaux ont ainsi été conduites dans les équipements municipaux et notamment les établissements scolaires.

S?agissant de l?Hôtel de Ville, plusieurs mesures ont été mises en ?uvre pour en renforcer la sécurité. Le contrôle périmétrique des accès à l?Hôtel de Ville, avec la mise en place d?un nouveau badge professionnel avec photographie en priorisant l?ensemble des personnes travaillant sur les quatre sites de l?Hôtel de Ville et ceux habilités à y accéder, en est la principale mesure. Le port permanent de ce badge de façon apparente par toute personne circulant au sein du bâtiment complète ce dispositif, de même que le contrôle régulier du nombre de badges.

S?agissant de la sécurisation du bureau de la Maire, le travail mené a conduit à exclure tout dispositif avec ancrage sur le bâti classé, qui aurait requis des autorisations préalables de l?architecte des Bâtiments de France et accru les délais de réalisation. Les mesures techniques retenues, en conformité avec les dispositions liées à la sécurité incendie, sont la mise en place de portes et parois vitrées résistantes aux balles dans la galerie A, dans la galerie du Conseil et dans la galerie menant aux salons. Un contrôle d?accès par badge et l?installation d?un dispositif de vidéo-protection complètent ce dispositif. La DAJ a confirmé que ces travaux pouvaient être réalisés en utilisant les procédures d?urgence prévues par le Code des marchés publics et la DPA en a été maître d??uvre."