Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2017
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2017 DJS 203 - Attribution de la dénomination Althéa Gibson au nouveau gymnase sis rue Gerty Archimède (12e).

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2017


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Le projet de délibération DJS 203 porte attribution de la dénomination Althéa Gibson au nouveau gymnase sis rue Gerty Archimède, dans le 12e arrondissement.

Nicolas BONNET-OULALDJ ?

M. Nicolas BONNET-OULALDJ. - Merci, Monsieur le Maire.

C?est une bonne et grande nouvelle, ce projet de délibération qui fait suite à un v?u que j?avais présenté ici au Conseil de Paris, en novembre dernier, et qui était, concours de circonstances, le lendemain de l?élection de Donald TRUMP, un signal important pour les Américains et la communauté américaine à Paris, d?autant qu?Althéa Gibson s?est engagée toute sa vie dans la lutte contre le racisme et l?Apartheid.

Ce gymnase ouvrira ses portes dans le 12e arrondissement et permettra de mettre à l?honneur Althéa Gibson, qui est une athlète très peu connue des Parisiennes et des Français. Elle est née en 1927, morte aux Etats-Unis en 2003. Elle était joueuse de tennis américaine. Elle a gagné, dans les années 1950, 11 titres du Grand-Chelem en simple, en double, et en double mixte. Et surtout, elle a gagné Roland-Garros en 1956, il y a 61 ans.

Cette carrière tennistique exceptionnelle l?a fait entrer à l?International Tennis Hall of Fame, le panthéon tennistique en 1971. Son parcours, ses victoires et son engagement personnel, dans un contexte historique de ségrégation, ont participé à l?intégration de sa communauté dans la société américaine. Rappelons d?ailleurs que, dans ses débuts, elle n?avait pas le droit de partager les mêmes vestiaires que les autres tennismen et tenniswomen. Elle dormait bien souvent dans sa voiture. Elle n?avait pas le droit d?aller non plus à l?hôtel. Elle a toujours affirmé vouloir être quelqu?un, toute sa vie. Elle a milité pour les droits civiques et la dignité de sa communauté. Elle a continué sa carrière dans le cinéma et dans la chanson. Sa mémoire participera donc à la lutte que nous menons à Paris contre toutes les discriminations, contre le racisme, contre la xénophobie et l?antisémitisme.

Arthur Ashe ou encore Serena WILLIAMS, l?une des meilleures joueuses de tennis de l?histoire de son sport, revendiquent Althéa Gibson comme source d?inspiration. Serena WILLIAMS affirme aujourd?hui qu?Althéa Gibson lui a donné du bonheur et la fierté d?être noire.

Je voudrais terminer cet hommage autour de ce projet de délibération en insistant sur la nécessité de ne pas rater l?inauguration. On a bien souvent des inaugurations, qui ont lieu en matinée ou en pleine journée et qui n?associent pas forcément les élèves, les enfants, qui n?associent pas forcément le mouvement sportif. Je souhaite que, à l?occasion de cette inauguration, peut-être que l?on pourrait adresser un message notamment à Serena WILLIAMS, l?inviter, adresser un message à la Fédération internationale de tennis, à la fédération américaine et à la fédération française de tennis, et marquer aussi ce moment fort au moment où nous candidatons aux Jeux Olympiques pour 2024.

Donner du sens à cette inauguration, voilà le souhait que je porte à travers ce projet de délibération. D?autant que ce projet de délibération amène un concours de circonstances, puisque ce gymnase sera domicilié rue Gerty Archimède, qui fut la première femme inscrite comme avocate au barreau de Guadeloupe, l?une des premières femmes noires, députée communiste, militante féministe à l?Assemblée nationale.

C?était un v?u qu?avait porté à l?époque mon collègue et président de groupe, Jean VUILLERMOZ. Donc nous tenons à ce que cette inauguration fasse le lien, le trait d?union entre ces deux personnalités. C?est ma dernière intervention de ce Conseil et j?en profite pour rendre hommage à Pierre BLANCA, pour le remercier pour son professionnalisme, le remercier pour son écoute, notamment auprès du président de groupe mais de l?ensemble des élus. Vous savez que Pierre BLANCA a participé à notre installation comme nouveaux élus et je lui en suis totalement reconnaissant au nom du groupe des élus communistes. Nous te souhaitons une bonne carrière dans tes nouvelles fonctions. Je vous remercie.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Il va avoir besoin de quelques jours pour se remettre de tous ces hommages, je pense ! Monsieur le Directeur, vous y penserez.

Je vais donner la parole à Catherine BARATTI-ELBAZ, maire du 12e arrondissement.

Mme Catherine BARATTI-ELBAZ, maire du 12e arrondissement. - Merci, Monsieur le Maire.

Merci beaucoup et juste quelques mots pour remercier Nicolas BONNET-OULALDJ de cette belle initiative qui nous permet effectivement d?inaugurer dans le 12e arrondissement une femme sportive, tout à fait remarquable, et l?inviter à venir travailler avec nous pour organiser l?inauguration. Il me semble que, quand nous avons organisé l?inauguration du stade Alain Mimoun, il y avait du monde et des jeunes, puisque nous étions à côté de la cité scolaire Paul Valéry. Je vous propose, si vous en êtes d?accord, cher collègue, que nous continuons dans ce sens, notamment en invitant les enfants de l?école Gerty Archimède juste à côté. Je vous remercie.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Tout cela est en bonne voie.

Jean-François MARTINS, avez-vous un mot à ajouter ?

M. Jean-François MARTINS, adjoint. - Afin de ne paraphraser ni Nicolas BONNET, ni Catherine BARATTI-ELBAZ, ni Wikipédia, je vous invite juste à voter ce projet de délibération.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DJS 203.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ? Le projet de délibération est adopté. (2017, DJS 203).