Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2017
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par les groupes SOCA, GEP et PCF-FG relatif à la future médiathèque du 19e.

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2017


 

M. Bernard JOMIER, adjoint, président. - Le v?u n° 19 est relatif à la future médiathèque du 19e. Il est présenté par les groupes Socialiste et apparentés, Ecologiste de Paris et Communiste - Front de Gauche.

La parole est à François DAGNAUD.

M. François DAGNAUD, maire du 19e arrondissement. - Monsieur le Maire, merci.

Chers collègues, le 19e arrondissement est le dernier grand arrondissement parisien à n'être pas doté d'une médiathèque, et notre mandature s'est engagée à réparer cette anomalie, j'allais dire cette injustice. Je remercie la Maire de Paris qui s'y est engagée avec nous, Bruno JULLIARD et Jacques BAUDRIER pour leur soutien constant. Je tiens aussi à saluer la constante cohésion de notre majorité municipale pour faire aboutir ce projet très attendu par nos concitoyens.

Les études architecturales qui ont été engagées ont permis d'identifier deux scénarii qui sont aujourd'hui sur la table : un premier scénario qui reposerait sur un principe de reconversion-extension de l'actuel bâtiment qui accueille le Théâtre de verre, et un deuxième scénario qui, lui, repose sur l'option démolition-reconstruction. Si les deux options présentent l'une et l'autre des avantages comparables en termes de superficie développée à hauteur de 2.600 mètres carrés utiles, ce qui est conforme à ce que nous aurions obtenu dans le cadre du projet initial sur le site historique de Jean-Quarré, l'option démolition-reconstruction nous paraît présenter quelques avantages significatifs qui amènent la majorité municipale du 19e arrondissement à plaider pour cette option.

Premier avantage : la facilité que permettrait un bâtiment neuf, conçu pour être une médiathèque, en termes de praticabilité des locaux.

Deuxième avantage : c'est un enjeu important pour nous, l'option démolition-reconstruction permettrait d'assurer une très bonne visibilité depuis le c?ur de la place des Fêtes à ce projet.

Troisième élément important pour beaucoup d'entre nous : c'est que l'option démolition-reconstruction permettrait d'aménager des terrasses végétalisées, et cette dimension fait partie intégrante du projet tel que nous le concevons.

C'est ce qui a amené le Conseil du 19e arrondissement à l'unanimité, je me permets de le préciser, à faire valoir la préférence qui est la nôtre pour l'option démolition-reconstruction.

Je vous remercie.

M. Bernard JOMIER, adjoint, président. - Merci à François DAGNAUD.

La parole est à Aurélie SOLANS.

Mme Aurélie SOLANS. - Merci.

Nous avons donc souhaité réaffirmer par ce v?u, qui rassemble toute la majorité municipale du 19e arrondissement, notre ambition commune pour la future médiathèque de la place des Fêtes. Elle doit être à la hauteur des besoins en matière d'accès à la culture, dans un arrondissement pour lequel les enjeux sont importants. Si le 19e est l'un des arrondissements les plus jeunes, familial et populaire, pas de grande médiathèque ni de bibliothèque municipale de grande taille à ce jour. Et si, certes, le maillage actuel est important, il révèle en même temps des faiblesses et des fragilités.

La médiathèque, qui va être implantée place des Fêtes sur le site Jean-Quarré, doit permettre de développer avec créativité ces missions. L'option destruction du bâti R + 1 existant et construction d'un bâtiment à l'architecture agile et adaptée, ouverte, inscrivant la médiathèque dans son quartier, est donc souhaitée et attendue.

Je vous remercie.

M. Bernard JOMIER, adjoint, président. - Merci.

Pour répondre, je donne la parole à Bruno JULLIARD.

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint. - Merci, Monsieur le Maire et merci aux deux intervenants précédents dont le maire du 19e arrondissement, qui a rappelé que ce v?u a été voté à l'unanimité du Conseil d'arrondissement.

Je ne reviens pas sur l'importance du réseau de lecture public pour notre politique culturelle parisienne. C'est absolument essentiel. J'en ai parlé il y a un instant. Ce réseau est constitué actuellement de 57 établissements très divers, de quelques centaines de mètres carrés à parfois plusieurs milliers. Il est vrai que le 19e arrondissement a une particularité. Il est irrigué aujourd'hui par six bibliothèques qui sont toutes de surface plutôt petite ou moyenne, et dont les caractéristiques ne permettent pas de répondre de manière optimale aux besoins et attentes des habitants, notamment en terme de collections, d'animation, ou encore d'intégration des médias numériques.

C'est la raison pour laquelle l'attente d'un projet ambitieux pour la future médiathèque Jean-Quarré est parfaitement légitime. Avec la Maire de Paris, nous soutenons avec force ce projet.

Deux options techniques ont été présentées par les services. Chacune des deux options présentent des contraintes et des opportunités, en termes de coût, de calendrier, de fonctionnalité ou encore d'aménagement urbain. Sur la base des diagnostics qui sont établis par les services prenant en compte le v?u présenté aujourd'hui, une décision sera prise dans les semaines à venir sur l'option la plus pertinente à retenir.

Je prends acte, et nous prenons acte de la demande des élus du 19e arrondissement. Il se trouve que je la partage. Je pense aussi que c'est la meilleure des deux solutions. Je ne vais pas décider tout seul pour être honnête, Monsieur le Maire du 19e arrondissement, et je propose que nous adoptions ce v?u, même s'il ne vaut pas décision de la Maire de Paris puisqu'il faudra étudier la totalité des diagnostics établis par les services.

Je suggère, en effet, que notre Assemblée vote ce v?u du 19e arrondissement.

M. Bernard JOMIER, adjoint, président. - Merci à Bruno JULLIARD.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 19 des groupes de la majorité du 19e arrondissement, avec un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient?

Le v?u est adopté. (2017, V. 186).