Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2017
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe LR relatif à la sécurisation des quais bas rive gauche. Vœu déposé par l'Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2017


 

M. Jean-François MARTINS, adjoint, président. - Les v?ux nos 43 et 43 bis sont relatifs à la sécurisation des quais bas rive gauche. Je crains qu'aucun élu du groupe LR ne veuille le présenter pour Mme BERTHOUT? Madame STOPPA-LYONNET, parfait, je ne vous avais pas vue, je vous prie de m'excuser.

La parole est à Mme STOPPA-LYONNET pour présenter le v?u n° 43.

Mme Dominique STOPPA-LYONNET. - Merci, Monsieur le Maire, chers collègues.

Il s'agit d'un v?u déposé par Florence BERTHOUT et les élus du groupe les Républicains qui concerne la sécurisation des quais bas rive gauche. En considérant la très forte fréquentation des quais bas rive gauche du pont d'Austerlitz jusqu'au pont Saint-Michel, notamment durant la période estivale, et considérant la présence en soirée de très nombreux groupes de musiciens et danseurs générant des attroupements conséquents et enthousiasmants, considérant l'absence de dispositif de contrôle des accès aux quais bas rive gauche et du fait du risque terroriste élevé aujourd'hui en France, et plus particulièrement à Paris, et considérant les derniers attentats visant des événements ou rassemblements festifs, Florence BERTHOUT, maire du 5e arrondissement, et les membres du groupe les Républicains émettent le v?u que le Préfet de police interdise la circulation des véhicules sur les quais rive gauche du pont d'Austerlitz jusqu'au pont Saint-Michel, hormis riverains, services et secours, et que la Maire de Paris mette en place des dispositifs d'accès sécurisés aux quais bas dans un délai rapide.

Je vous remercie.

M. Jean-François MARTINS, adjoint, président. - Merci, Madame STOPPA-LYONNET. Pour vous répondre, la parole est à Christophe NAJDOVSKI.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.

Comme l'ensemble des espaces piétons en bord de Seine, les quais rive gauche sont très fréquentés. Ces quais sont aménagés depuis de très nombreuses années sur la rive gauche, notamment le jardin Tino Rossi qui est bien connu et qui est un lieu traditionnel de rassemblements spontanés de danseurs notamment.

Ces berges appartiennent à Port de Paris, mais elles sont exploitées par différentes directions de la Ville sous convention de superposition de gestion. La circulation et le stationnement y sont interdits par arrêté préfectoral, exception faite des services de secours et des nécessités d'entretien ou de livraison.

Je précise, par rapport au premier point de votre v?u, qui demande une action au Préfet de police pour l'interdiction à la circulation des véhicules, celui-ci ne se justifie pas d'un point de vue strictement juridique.

Pour ce qui est de la sécurisation, outre le fait que le cheminement est difficile pour des véhicules du fait de l'aménagement du jardin notamment, des dispositifs existent en bas des quais.

Concernant les accès via les quais hauts, nous travaillons avec la Préfecture de police à la mise en place de dispositifs pérennes, tout en garantissant une accessibilité des véhicules nécessaires au fonctionnement des lieux. Les dispositifs de sécurisation doivent donc être adaptés à différentes configurations. Parfois, nous aurons besoin de dispositifs pérennes, permanents, ancrés dans le sol, fixes ou déplaçables avec des engins de manutention, d'autres fois, nous aurons besoin de dispositifs mobiles pour assurer des fermetures exceptionnelles en cas d'événements festifs, ou des ouvertures exceptionnelles pour raison de service.

Nous devons également être vigilants à l'aspect esthétique et pratique des dispositifs retenus, à leur durabilité ou encore à la gestion des accès. Bien entendu, nous devons mettre en ?uvre le plus rapidement possible ces dispositifs afin de réduire le risque sur les lieux publics.

Nous avons un v?u de l'Exécutif qui répond plus précisément à la demande que vous formulez dans votre v?u et, compte tenu de ces éléments, je vous propose de retirer votre v?u qui contient, par ailleurs, des inexactitudes au profit du v?u de l'Exécutif.

M. Jean-François MARTINS, adjoint, président. - Madame STOPPA-LYONNET, le v?u est-il maintenu ?

Mme Dominique STOPPA-LYONNET. - Nous retirons le v?u et acceptons celui de l'Exécutif.

M. Jean-François MARTINS, adjoint, président. - Super !

Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u n° 43 bis de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le v?u est adopté. (2017, V. 196).