Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2017
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2017 DAE 1 - Marché aux puces Clignancourt Django Reinhardt (18e). - Approbation du principe de renouvellement de la délégation de service public.

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2017


 

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Nous examinons le projet de délibération DAE 1. Marché aux puces Clignancourt Django Reinhardt. Approbation du principe de renouvellement de la délégation de service public. La parole est à Jérôme GLEIZES.

M. Jérôme GLEIZES. - C'est sur la recette perdue par la Ville. Cela fait plusieurs fois que j'interviens sur la question des puces sur Paris. J'étais déjà intervenu sur les puces de Montreuil et j'attends toujours les documents que Mme POLSKI m'avait promis depuis six mois et que je n'ai toujours pas eus. J'espère qu'ils vont arriver à un moment ou à un autre.

Je vous avais posé la question en 1ère Commission et votre réponse ne m'a pas beaucoup satisfait, c'est pourquoi je reviens vers vous, notamment depuis que j'ai lu le rapport fait en 2013 par l'Inspection générale sur ce marché et qui a conduit à changer de prestataire.

Ce que j'ai lu dans ce rapport d'audit, c'est qu'une des recommandations qui a été mise en application, c'est que l'on a augmenté la tarification de 0,49 à plus d'un euro et, malgré cette augmentation du prix au mètre carré, cette société, qui a aujourd'hui le marché et dont je tairai le nom, a augmenté sa perte. On change de prestataire, on augmente le prix et le chiffre d'affaires n'augmente pas. Je trouve tout cela très mystérieux, comme je trouvais assez mystérieux, sur d'autres marchés aux puces, le fait que les recettes déclarées me paraissent largement en deçà de ce qui est réellement fait sur ces marchés. J'ai l'impression que la Ville se fait flouer sur ses bénéfices et peut-être qu'un jour il faudrait utiliser l'article 40 pour demander à ce que la brigade financière regarde un peu plus en détail ces sous-estimations manifestes des chiffres d'affaires déclarés et donc de recettes pour la Ville.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci.

Je vais donc donner la parole à l'excellente Olivia POLSKI.

Mme Olivia POLSKI, adjointe. - Je vous remercie, excellente Colombe BROSSEL.

Mes chers collègues, ce projet de délibération n'a pas vocation à changer de prestataire, mais à lancer la procédure de renouvellement de la délégation de service public, de la gestion des puces de Clignancourt.

Effectivement, vous l'avez dit, la D.S.P. est déficitaire et les services ont travaillé à améliorer l'attractivité de cette délégation de service public qui est déficitaire, malgré d'ailleurs des tarifs qui ont été revus à la hausse pour les emplacements des commerçants. On peut l'expliquer par le fait qu'il y a des commerçants moins nombreux et qu'il y a une augmentation des vendeurs à la sauvette dont les déchets qu'ils produisent ont un impact direct sur la propreté et sur les dépenses afférentes. Le constat de cette situation conduit la Ville à proposer deux mesures pour garantir l'attractivité de cette délégation de service public :

1) ne pas demander de redevance minimale et donc, elle sera à la libre appréciation des candidats ;

2) ne pas demander au futur délégataire de prendre en charge la location de 80 emplacements de stationnement, ce qui équivaut aussi à une économie évaluée entre 30.000 et 40.000 euros. Ces choix vont nous permettre de présenter une délégation de service public plus attractive, nous l'espérons, pour laquelle des opérateurs et de nouveaux opérateurs pourront se positionner. Cette délégation a une durée de 5 ans. C'étaient les informations que je souhaitais vous communiquer. En ce qui concerne Montreuil, je vais relancer les services. Je suis étonnée car on m'avait dit qu'on vous les avait transmis. Je vais vérifier cela, mais bien entendu, il n'y a aucun problème pour que vous les ayez. C'était ce que je souhaitais vous donner comme élément. Merci.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci beaucoup.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAE 1.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2017, DAE 1).