Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2017
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe Ecologiste de Paris relatif aux projets d'habitats concertés en direction du public rom.

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2017


 

M. Emmanuel GRÉGOIRE, adjoint, président. - Le v?u référencé n° 62 est relatif aux projets d'habitats concertés en direction du public rom.

La parole est à Mme Galla BRIDIER, pour deux minutes maximum.

Mme Galla BRIDIER. - Merci, Monsieur le Maire.

Mes chers collègues, vous connaissez la mobilisation du groupe Ecologiste sur la question de l'intégration et de l'insertion du public rom depuis le début de la mandature, mais pas seulement, évidemment.

Nous avons la volonté commune, il me semble, dans cette majorité, de trouver des solutions pour sortir ce public de sa situation de très grande précarité. Nous avons la volonté de réduire, de faire disparaître de notre territoire parisien ces bidonvilles qui font la honte de notre ville et de notre pays.

Considérant le fait que sur le territoire parisien des acteurs locaux accompagnent de longue durée la population Rom ;

Considérant le fait que ces acteurs connaissent de fait très bien ce public et sont en capacité de développer des projets adaptés en leur direction, comme par exemple le fait la société coopérative d'intérêt collectif Construire solidaire avec son projet d'habitat concerté et co-construit "Hameau passerelles" ;

Considérant encore que l'existence de tels acteurs sur le territoire parisien est une véritable opportunité pour la Ville de pouvoir s'appuyer sur des partenaires de terrain, connaisseurs du public spécifique rom, afin de développer des projets allant dans le sens de l'objectif d'une résorption des bidonvilles à Paris, nous demandons que la Ville s'engage dans une politique de soutien aux projets d'habitats concertés, comme cela a pu déjà être dit dans cette Assemblée, que la Ville soutienne et accompagne concrètement les projets existants qui répondent aux besoins identifiés du public rom et enfin, que cet accompagnement se traduise par exemple par l'introduction d'un partenariat aux côtés de ces acteurs locaux, afin de leur permettre de déposer leur candidature dans le cadre des appels à projets, notamment pour des subventions européennes et prétendre ainsi en bénéficier.

Je vous remercie.

M. Emmanuel GRÉGOIRE, adjoint, président. - Merci.

La parole est à Ian BROSSAT pour vous répondre.

M. Ian BROSSAT, adjoint. - Monsieur le Maire, chers collègues.

Depuis le premier jour de cette mandature, notre Exécutif, notamment avec Dominique VERSINI, s'est beaucoup engagé pour lutter contre la grande exclusion. Vous le savez, vous l'avez dit et vous avez raison, des familles vivent toujours dans des campements, des bidonvilles parisiens. Je pense en particulier à celui de la petite ceinture dans le 18e arrondissement.

La politique menée à l'échelle de l'Ile-de-France n'est pas un succès, loin de là en la matière, les campements sont démantelés par l'État et ensuite réinstallés parfois plus loin, parfois au même endroit. Ces démantèlements successifs ne représentent pas une sortie de la rue pour ces familles, mais souvent un simple déplacement vers un autre habitat précaire. C'est pourquoi nous devons changer notre manière d'agir. Nous avons ainsi missionné Alteralia pour une étude poussée et l'élaboration de préconisations concrètes que nous sommes actuellement en train d'analyser. Le groupe Ecologie les Verts rejoint ces pistes de réflexion en soulignant la nécessité d'un habitat adapté. Nous partageons cette préoccupation et cette ligne. Nous sommes aussi, c'est le sens de l'amendement que je propose à votre v?u, très attachés à l'accompagnement social et serons vigilants à ce que les projets que nous pourrons soutenir contiennent une partie d'accompagnement social très importante, tout comme une partie dédiée à la concertation avec les riverains, en cas de choix d'un site.

Nous sommes donc favorables à ce v?u, sous réserve de l'amender en ce sens.

M. Emmanuel GRÉGOIRE, adjoint, président. - L'amendement proposé est-il accepté ?

Je mets donc aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe Ecologiste de Paris, amendée par l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u amendée est adoptée. (2017, V. 206).