Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2017
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

QE 2017-10 Question de Mmes Brigitte KUSTER, Alix BOUGERET, MM. Geoffroy BOULARD, Frédéric PÉCHENARD et des élus du groupe les Républicains à Mme la Maire de Paris et à M. le Préfet de police relative à l’installation de caméras de rue supplémentaires.

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2017


 

Réponse (Mme Colombe BROSSEL, adjointe) :

"Le Conseil de Paris a voté en septembre 2015 un avenant à la convention relative à l?occupation du domaine public par l?État et permettant de déployer 165 nouvelles caméras supplémentaires, qui s?ajoutent aux 1.144 existantes. La Ville a participé à hauteur de 5,326 millions d'euros au financement de cet avenant. Après les attentats de fin 2015, la Maire de Paris a souhaité accélérer le déploiement de ce plan, initialement prévu sur deux ans, afin que l?ensemble des 165 caméras - hors nouveaux quartiers - soit opérationnel début 2017. Mi-2017, seules 5 des 165 caméras prévues - hors nouveaux quartiers - ne seront pas opérationnelles, soit un taux de réalisation de près de 97 %.

S?agissant plus particulièrement du 17e arrondissement, la question précise que seules 6 des caméras demandées auraient été retenues dans l?avenant de septembre 2015 sur les 53 caméras prioritaires demandées. Pour autant, à l?occasion de la préparation de cet avenant, la mairie du 17e avait écrit à la Maire de Paris en juillet en lui joignant une liste de 28 emplacements prioritaires. Et sur celle-ci, cet arrondissement a bénéficié non pas de 6 caméras supplémentaires, mais de 16 caméras listées ci-après :

- 17-064 avenue de Saint-Ouen / rue Navier,

- 17-065 rue Pierre-Rebière / voie accès boulevard Bessières,

- 17-073 rue Brunetière / rue de l?Abbe Rousselot,

- 17-077 passerelle dans le prolongement de la rue M. G Picquart,

- 17-081, 084, 086 à 089 : 6 caméras Z.A.C. "Batignolles",

- 17-092 et 093 : Z.A.C. "Pouchet" (2 caméras),

- 17-094 angle rue des Batignolles / rue des Dames,

- 17-097 angle rue Wagram / rue Rennequin,

- 17-098 angle rue Laugier / rue Galvani,

- 17-099 angle rue Wagram / rue Prony.

Malgré ces imprécisions et au regard de l?excellent résultat quant au taux de déploiement des nouvelles caméras, des interrogations subsistent quant à la demande de toujours plus de caméras. Dans la continuité de ce qui a été évoqué à l?occasion du débat en septembre 2015 au Conseil de Paris, la Municipalité ne cesse de rappeler qu?une caméra ne saurait constituer l?alpha et l?oméga d?une politique de sécurité. Dans le cadre d?une clarification des missions opérées entre la Ville de Paris et la Préfecture de police, la sécurité et l?ordre public relèvent pleinement de cette dernière. La Ville pour sa part a souhaité accroître la présence humaine sur l?espace public et renforcer son maillage territorial. La DPSP est ainsi passée de 1.100 à 1.900 agents et de 6 à 10 circonscriptions depuis sa réforme en septembre 2016.

Par ailleurs, la Ville a fait le choix de renforcer la sécurisation de ses équipements par une enveloppe dédiée de 11 millions d'euros votée au C.P. de décembre 2015. Il s?agit de mesures complémentaires à celles déjà existantes sur la base d?un travail de recensement avec les mairies d?arrondissement des établissements scolaires, sportifs, culturels, d?accueil de la petite enfance, etc. Près de 1.000 opérations de travaux ont ainsi été conduites dont près de 600 écoles et établissements scolaires repérés pour des travaux qui vont de l?installation de visiophones à celle de sas, du renforcement des clôtures ou de l?installation de boutons d?alarme à des travaux de voirie permettant la mise en ?uvre des arrêtés "Vigipirate"."