Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, DAC 293 - Demande d’une subvention auprès de l’Etat dans le cadre du concours particulier de la Dotation Globale de Décentralisation ainsi qu’auprès du Conseil régional d’Ile-de-France pour la construction et la restructuration de 4 bibliothèques (Bagnolet, Porte Montmartre, Picpus et Flandre).

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2008


 

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Nous passons à l?examen du projet de délibération DAC 293 relatif à une demande de subvention auprès de l?Etat dans le cadre du concours particulier de la dotation globale de décentralisation, ainsi que d?une demande auprès du Conseil régional d?Ile-de-France pour la construction et la restructuration de quatre bibliothèques : Bagnolet, Porte Montmartre, Picpus et Flandre.

C?est Mme la Présidente Danielle FOURNIER qui interroge M. Christophe GIRARD.

Mme Danielle FOURNIER. - J?ai bien compris qu?il s?agit d?une demande de subvention auprès de l?Etat et auprès du Conseil régional.

Au détour de cette subvention, j?aimerais préciser une question, puisque dans le cadre de cette rénovation et de la reconstruction de ces quatre bibliothèques, on lit que l?accès à Internet est prévu.

En l?attente d?une étude d?impact sanitaire à grande échelle sur les champs électromagnétiques auxquels exposent les bornes Wi-Fi et aussi par principe de précaution nous souhaiterions qu?il soit indiqué que les bornes permettent des accès filaires et non Wi-Fi puisqu?on est encore en amont.

On peut souligner que la technologie Wi-Fi, source de champs électromagnétiques à haute fréquence, fait actuellement l?objet d?interrogations sur ses effets sanitaires, immédiats et à long terme.

(M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, remplace M. Christian SAUTTER au fauteuil de la présidence).

D?autre part on sait que la mise en service de dispositifs Wi-Fi a donné lieu à des plaintes des agents des bibliothèques.

Nous pensons aussi que cette modernisation bienvenue des bibliothèques, de manière globale, cette rénovation des bibliothèques doit leur conserver leur usage premier, c?est-à-dire l?accès aux livres, aux revues, aux journaux, à l?écrit sous toutes ses formes et aussi aux nouveaux supports numériques et au multimédia.

Il ne saurait être question de réduire la place ou le budget consacré à l?écrit au profit d?autres approches de diffusion des connaissances qui sont, à mon sens, complémentaires mais ne se substituent pas aux livres.

Je vous remercie.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Pour vous répondre, je donne la parole à M. Christophe GIRARD.

M. Christophe GIRARD, adjoint, au nom de la 9e Commission. - Conformément au v?u adopté par le Conseil de Paris en décembre 2007 répondant aux inquiétudes exprimées par quelques agents municipaux, la Ville de Paris a mené une campagne de mesure des niveaux de champs électriques sur un échantillon de six bibliothèques : Italie, Lancry, Faidherbe, Vandamne, Trocadéro, Valeyre, et a maintenu le débranchement de quatre bibliothèques.

Le dernier Conseil de Paris a par ailleurs acté le principe d?organiser une conférence citoyenne sur le thème ondes et santé, et la réalisation d?une étude comparative des réglementations aux dispositifs mis en place pour limiter l?impact des ondes électromagnétiques.

Enfin, suite à la demande des représentants du personnel siégeant au CHSCT de la Direction des Affaires culturelles, la question du Wi-Fi sera étudiée à l?occasion de la réunion de cette instance paritaire en septembre prochain, comme nous nous y étions engagés.

Sur les postes, pour être complet dans mes réponses, ce sont 650 postes multimédias qui devraient être déployés d?ici fin 2009 dans l?ensemble des bibliothèques de prêt. Les services liés à cette nouvelle offre permettront de consulter le Web, d?utiliser une sitothèque, c?est-à-dire une sélection de sites Web j?aime bien que mes collègues apprennent - créée par le bureau des bibliothèques, d?accéder à des ressources électroniques, puis dans un deuxième temps, de consulter des logiciels d?auto formation et plus généralement de s?adapter à la révolution numérique.

La révolution est en marche, mais on le fera dans la concertation et le respect des individus et des personnels, bien entendu !

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Merci pour cette vision optimiste.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 293.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2008, DAC 293).