Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, Voeu déposé par le groupe U.M.P.P.A. relatif à l’attribution d’un “prix aux bacheliers titulaires de mentions” dans le cadre d’un projet éducatif.

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2008


 

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Nous passons à l?examen du v?u référencé n° 21 dans le fascicule, déposé par le groupe U.M.P.P.A., relatif à l?attribution d?un prix aux bacheliers titulaires de mentions dans le cadre d?un projet éducatif.

Madame Géraldine POIRAULT-GAUVIN, vous avez la parole.

Mme Géraldine POIRAULT-GAUVIN . - Merci, Madame le Maire.

Je suis très heureuse de relayer devant vous un v?u qui a été adopté par le Conseil du 15e arrondissement, à l?initiative de la benjamine de ce dernier, Mme Anne-Charlotte BUFTETEAU, qui est adjointe au maire du 15e arrondissement.

Dans l?école de la République, nous devons défendre le principe de l?égalité des chances et envoyer un signe fort aux élèves les plus méritants, comme le font d?ailleurs d?autres communes d?Ile-de-France. La Ville de Paris et le Département de Paris pourraient très bien aider ces jeunes, les plus méritants, titulaires d?une mention au Bac en les aidant à accomplir un projet éducatif, par exemple le financement du permis de conduire, le financement d?un séjour linguistique, l?achat de matériel informatique et l?achat de livres.

A l?heure où 80 % des lycéens obtiennent leur Bac, encourager l?effort, soutenir les plus méritants, s?inscrit parfaitement dans l?esprit de l?action du Président de la République. Ce genre d?initiative relève, nous le savons bien, de la compétence de la Région Ile-de-France mais il serait souhaitable que le Département et la Ville de Paris s?associent à cette mesure.

L?objet de ce v?u, que nous déposons avec mes collègues du 15e arrondissement, est donc de demander à M. le Maire de Paris de faire étudier la proposition d?attribution d?un prix aux bacheliers parisiens, titulaires d?une mention, en s?associant aux initiatives qui pourraient être prises par nos partenaires.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Revenons à l?esprit du Conseil de Paris.

Je donne la parole à M. Pascal CHERKI.

M. Pascal CHERKI, adjoint. - On me demande en fait d?étendre au niveau de Paris le dispositif qui existe à la Région. Je n?y suis pas favorable et je vais vous dire pourquoi. Je ne suis pas pour attribuer des dotations financières aux élèves. Deuxième élément, je ne suis pas pour les réserver à ceux qui ont une mention. Nous avons une philosophie différente à Paris, qui est de faire un prix pour les collégiens méritants, qui est basé sur la notion de mérite et qui récompense un effort.

Cela peut être une progression dans les notes, un collégien qui part de très bas et qui progresse pour devenir moyen, c?est un effort ; un collégien qui était moyen et qui devient très bon, c?est un effort ; cela peut être le comportement dans le collège, pour celui qui consacre du temps pour les autres, etc. Nous faisons cela avec les principaux de collège. Il y a une cérémonie, chaque année, où nous récompensons les élèves en leur offrant un ouvrage de qualité. Mais je suis contre les dotations financières. Je ne suis pas pour rémunérer les élèves qui ont des mentions. Il y a les bourses, etc. C?est autre chose.

Donc, cela me gêne. Par contre, je ne suis pas opposé à étudier un dispositif. J?en parlerai avec la Région, et je pense que votre v?u peut avoir un intérêt en ce sens - vous voyez que je reconnais une pédagogie - et pour voir comment on peut créer avec elle, au niveau de Paris, un prix pour les lycéens méritants, mais selon des critères qui seraient différents.

Pour ces motifs, je ne pourrai pas voter votre v?u. Mais nous en reparlerons. Je ne suis pas contre, même si les lycées sont de la compétence de la Région, que la Ville de Paris reconnaisse aussi l?effort des lycéens après celui des collégiens.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Merci beaucoup, Pascal CHERKI pour cette explication.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe U.M.P.P.A., assortie d?un avis défavorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est repoussée.