Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2017
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Election des adjoints à la Maire de Paris.

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2017


 

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Nous allons tout d'abord procéder au remplacement de trois adjoints démissionnaires :

Mme CORDEBARD, je n'ai pas parlé d'elle, mais je veux la saluer et la remercier pour le travail exceptionnel qu'elle a fait sur le secteur de l'éducation et des affaires scolaires. Je veux vraiment lui dire un immense merci. Je pense que la communauté éducative parisienne sait ce qu'elle lui doit. Et moi, je le sais en tous les cas. Merci, chère Alexandra.

Je veux bien sûr parmi les adjoints démissionnaires citer à nouveau M. BARGETON et M. JOMIER, que je félicite aussi pour leur travail d'adjoints à mes côtés. Je peux vous dire que j'ai toujours pu bénéficier et de votre loyauté et de votre compétence, et je veux vraiment vous dire merci pour cette aventure des trois premières années de notre mandature, qui ont été des moments vraiment intenses durant lesquels nous avons pu aussi développer, au-delà des liens politiques, une réelle amitié.

Et donc, à présent, et au-delà de ces trois démissions, je veux vous proposer de procéder à l'élection de 9 nouveaux adjoints.

En conséquence, je propose à vos suffrages :

M. Patrick BLOCHE.

Les compétences, les délégations ne relèvent pas du projet de délibération, mais je veux bien sûr en toute transparence vous dire de quoi seront chargés chacun des adjoints qui rentrent dans l'Exécutif.

M. Patrick BLOCHE s'occupera de l'éducation, de la petite enfance et des familles.

Je propose que l'on applaudisse après le vote.

Mme Galla BRIDIER, dont la mission sera de s'occuper des seniors et de l'autonomie.

M. Jean-Bernard BROS, qui lui aura pour mission les sociétés d'économie mixte et les sociétés publiques locales.

Mme Afaf GABELOTAUD portera la politique de l'emploi, sujet important sur lequel je veux donner non seulement plus de visibilité, mais marquer aussi l'intérêt de notre équipe vis-à-vis d'un des problèmes que rencontrent massivement les Parisiens.

M. Christophe GIRARD, je suis très heureuse, homme de dialogue, homme plein de ressources et de qualités, qui s'occupera des ressources humaines, du dialogue social et de la qualité des services publics. Vous l'aurez compris, en remplacement d'Emmanuel GRÉGOIRE, lequel je vous le dis, ce n'est pas soumis au vote, puisque cela relève de la capacité que j'ai en tant que Maire de décider des attributions, Emmanuel GRÉGOIRE qui s'occupera notamment du portefeuille laissé vacant par Julien BARGETON, c'est-à-dire les finances.

M. Frédéric HOCQUARD, qui prend cette délégation que nous transformons en délégation sur la vie nocturne et l'économie culturelle. Je veux le remercier du travail qu'il a fait comme conseiller délégué auprès de Bruno JULLIARD et de cette mission dont il s'est acquitté sur la vie nocturne, qui nous a permis de passer du statut de la ville qui ne savait pas appréhender sa nuit, à la ville qui sert d'exemple dans les politiques temporelles et notamment pour ce qui concerne la nuit. Oui, référence internationale et cela deviendra une délégation.

Je veux d'ailleurs, puisqu'il y a aussi l'économie culturelle, remercier et saluer Laurence GOLDGRAB, qui en tant que conseillère déléguée précédemment auprès de Bruno JULLIARD assurait notamment cette mission auprès des industries culturelles, de l'économie culturelle.

Mme Véronique LEVIEUX, qui va prendre en charge la délégation du patrimoine, mission très importante là aussi, mission qui était assurée dans la très grande délégation de Bruno JULLIARD. Je veux le remercier aussi d'avoir souhaité qu'il y ait aussi une visibilité, et une délégation à part entière sur cette question du patrimoine.

M. Nicolas NORDMAN, qui prendra aussi une délégation sur laquelle nous avons voulu collectivement donner plus de visibilité par rapport à l'action que nous voulons conduire et notamment, je le dis ici, en rapport avec le projet des Jeux Olympiques et paralympiques. Il s'agit de la délégation des personnes en situation de handicap et de l'accessibilité que portera Nicolas NORDMAN, mission assurée jusque-là par Bernard JOMIER, là aussi avec énormément d'attention, d'énergie et de travail. Mais je pense, et Bernard lui-même en conviendra, qu'une délégation à part entière était nécessaire, surtout dans cette étape importante que nous allons aborder.

Enfin, Mme Anne SOUYRIS, qui vient renforcer l'Exécutif sur les questions de santé et de relations avec l'A.P.-H.P., en remplacement de la mission principale qu'assurait Bernard JOMIER. Je me réjouis qu'Anne SOUYRIS, du groupe Ecologiste de Paris, renforce cette équipe.

Je vous rappelle que cette élection va se faire par scrutin de liste à la majorité absolue, selon les règles de parité et que le vote est bien sûr à bulletin secret. Je vous ai informé des évolutions, notamment concernant des adjoints et notamment Emmanuel GRÉGOIRE, qui prendra le budget, le financement et la transformation des politiques publiques.

Mais je vous informe aussi - cela ne relève pas du vote de notre Assemblée - que de nouveaux conseillers délégués vont être nommés : Mme Sandrine CHARNOZ sera conseiller délégué petite enfance auprès de Patrick BLOCHE, Mme Léa FILOCHE sur la solidarité auprès de Dominique VERSINI et Mme Aurélie SOLANS sera conseiller délégué auprès de Célia BLAUEL sur l'environnement.

Nous avons maintenant procéder à l'élection des nouveaux adjoints. J'appelle les 4 plus jeunes d'entre nous, qui sont toujours les 4 plus jeunes d'entre nous.

Madame la Présidente du groupe LR, si je regarde les délégations que vous donnez dans vos mairies d'arrondissement, il y a certaines mairies d'arrondissement où tous les conseillers sont conseillers délégués. Je ne vais pas citer les noms ici mais ils se reconnaîtront.

J'appelle ici M. Alexandre VESPERINI, Mmes Fanny GAILLANNE, Anne-Charlotte BUFFETEAU et Marie-Laure HAREL, les 4 plus jeunes qui sont au bureau. Où sont-t-ils ? Je vous demande de descendre et de venir rejoindre les fonctionnaires de séance qui vont vous permettre d'assurer la fonction qui est la vôtre.

Je propose à chacune et à chacun, dans le calme, à ceux qui veulent sortir parce qu'ils ne prennent pas part au vote, de le faire maintenant pour que le scrutin puisse se dérouler dans le calme. Ceux qui sortent de la séance le font rapidement, s'il vous plaît? Je vous souhaite une bonne journée.

Je vous demande d'aller un peu plus vite, s'il vous plaît, car il y a un vote. Si vous avez besoin de sortir, vous sortez et les opérations se déroulent.

Nous commençons. Est-ce que le Bureau est constitué ? Est-ce que les 4? Il en manque 2. Qui sont les 2 autres plus jeunes de l'Assemblée ? Célia et Jean-François MARTINS, vous êtes appelés à venir compléter le Bureau. Le Bureau étant constitué, ceux qui ne votent pas?

On vous remplace, Monsieur VESPERINI, il n'y a pas de problème.

Nous avons un Bureau constitué de 4 scrutateurs. Le scrutin est ouvert et nous allons procéder au scrutin secret par appel nominal. Je rappelle que la validité du vote suppose que nous passions les uns et les autres par la case isoloir et, ensuite, par un vote qui doit rester secret. Nous avons fait jurisprudence il y a de cela quelques mois. Pas nous, d'autres ici. Je vous propose donc de respecter le cadre de la loi et de la jurisprudence.

M. François GUICHARD va appeler nominativement chacun des conseillers. Le scrutin est ouvert.

(Il est procédé au vote par appel nominal).

Pouvez-vous faire un peu de place aux votants et ne pas vous agglutiner vers l'urne. Demandez-leur de se déplacer un peu. Il n'y a pas de fluidité. Je ne crains pas qu'on bourre les urnes, néanmoins, il n'y a pas de fluidité pour aller voter.

Mes chers collègues, tout le monde a voté ? Il n'y a pas de retardataires.

Je déclare donc le scrutin clos.

Je vous propose une suspension de séance pendant le dépouillement.

Je demande au Bureau et à l'Administration de poser la table permettant le dépouillement. Je vous propose de sortir de l'hémicycle pendant la suspension de séance, ce sera plus tranquille pour le dépouillement. Nous nous retrouvons à 10 heures 55, normalement, pour la reprise de la séance, si le dépouillement est terminé à 10 heures 55.

(Il est procédé au dépouillement).

La séance est suspendue.