Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2017
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2017 DAC 829 - Subvention d’équipement (16.300.000 euros) pour l’établissement public "Paris Musées", chargé de la gestion des musées de la Ville de Paris.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2017


 

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Nous examinons à présent le projet de délibération DAC 829 relatif à l'attribution d'une subvention d'équipement pour l'établissement public "Paris Musées", chargé de la gestion des musées de la Ville de Paris.

La parole, dans un premier temps, est à Mme Sandrine MÉES, pour le groupe Ecologiste de Paris.

Mme Sandrine MÉES. - Merci, Monsieur le Maire.

Nous souhaitons saisir l'occasion de ce projet de délibération pour évoquer trois points.

Tout d'abord, nous voulons souligner une nouvelle fois la qualité du travail de tous les personnels de "Paris Musées" au service d'un public toujours renouvelé, avec toujours plus d'efforts vers les Franciliens de tous âges et de toutes conditions, notamment celles et ceux pour qui l'accès à la culture est en général plus difficile. Je pense notamment aux jeunes, pris en charge par l'Aide sociale à l'enfance, ou aux personnes qui apprennent le français et qui ont la chance de bénéficier de séances d'enseignement du français dans nos musées, au contact des ?uvres.

Nous souhaitons aussi féliciter M. Noël CORBIN pour son sens du dialogue et de l'innovation à la Direction des Affaires culturelles. Nous profitons de ce projet de délibération pour le faire.

Nous voulons aussi souligner qu'il existe désormais une charte éthique du mécénat et des partenariats de la Ville de Paris et que celle-ci a été adoptée lors du dernier conseil de "Paris Musées" en juillet dernier. Cette charte, les élus écologistes avaient indiqué la nécessité de l'établir suite à l'établissement de partenariats qui nous avaient semblé déroger aux priorités environnementales et sociales de la Ville.

Nous avons donc soutenu cette charte, grâce à laquelle les principes de bonne gouvernance et de responsabilité sociale des organisations, adoptés par un grand nombre d'entreprises privées, sont également désormais adoptés dans les musées parisiens.

Le Ministère de la Culture et de la Communication avait publié en décembre 2014 une charte du mécénat culturel ayant pour objet une application de la législation conforme à des principes fondamentaux dans le respect du bien commun, des spécificités des organismes culturels et des prérogatives des mécènes. C'est à partir de ce document qu?a été réalisée la présente charte éthique du mécénat et des partenariats pour les musées de la Ville de Paris en prenant en compte la spécificité de l'organisation de "Paris Musées".

Nous regrettons cependant que les principes du v?u déposé par le groupe Ecologiste en mars dernier, relatif au lien des musées situés sur le territoire parisien avec l'industrie fossile, n'aient pas pu être inclus dans cette charte. Rappelons qu'il y a trois ans, le mouvement "350.org" de désinvestissement du secteur fossile a initié une démarche d'encouragement des institutions à adopter une stratégie d'investissement socialement et écologiquement responsable, en coupant les liens avec les principales entreprises du secteur.

Vous vous souvenez peut-être de l'action de mars dernier, où des militants d'un collectif d'associations sont entrés au Louvre pour déposer des étoffes noires dans l'escalier menant à la Victoire de Samothrace, pour symboliser une rivière de pétrole et dénoncer le mécénat apporté par Total aux musées nationaux au nom de la lutte contre le dérèglement climatique. Et c'est en adéquation avec cet objectif que le groupe des élus écologistes a fait adopter, en 2015, des v?ux pour que la Ville demande au Fonds de dotation de la Ville et au Fonds de retraite des conseillers de Paris de ne plus contracter avec des entreprises du secteur fossile.

Et c'est dans cette même évolution que les élus avaient déposé un v?u afin que la Maire de Paris demande aux musées localisés sur son territoire - je viens d'en parler - de mettre un terme aux liens avec l'industrie fossile. Alors que la Ville communique sur la première stratégie de résilience, le débat a eu lieu tout à l'heure, alors qu?en novembre sera débattue à ce Conseil la révision du Plan Climat Air Energie et que les phénomènes climatiques terribles se succèdent dans l'Atlantique Nord, il est urgent que des mesures concrètes soient prises à tous les niveaux, prenant en considération cet enjeu vital qui est le changement climatique.

Monsieur le Maire, mes chers collègues, je vous remercie.

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Merci, Sandrine MÉES. Merci d'avoir tenu votre temps de parole.

Pour vous répondre, je donne la parole à Bruno JULLIARD.

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint. - Merci, Monsieur le Maire. Merci, Sandrine MÉES, pour cette intervention.

Je ne reprendrai pas, notamment, l'ensemble du début de votre intervention et les félicitations tout à fait légitimes et justifiées pour les personnels des musées de la Ville de Paris ainsi que pour la Direction des Affaires culturelles. J'ai déjà eu l'occasion de le dire à plusieurs reprises dans cette enceinte, mais nous sommes attachés à trois priorités pour notre politique muséale dans cette mandature. D'abord les collections, leur entretien, leur enrichissement, la valorisation de ces mêmes collections à travers une politique d'expositions temporaires et permanentes de grande qualité. Et je crois que c'est une spécificité qui est tout à fait remarquée pour l'ensemble des musées de la Ville de Paris. Sans des collections riches, entretenues et valorisées, une politique muséale ne présente aucun intérêt.

Deuxième axe, c'est la politique des publics, avec une politique très ambitieuse pour "Paris Musées" et l'ensemble des musées de la Ville, et des résultats qui sont là, un public toujours plus nombreux mais aussi un public très divers, notamment grâce aux nombreuses activités de médiation mises en place par les musées de la Ville.

Et, enfin, troisième axe, c'est la question bâtimentaire et c'est le c?ur de ce projet de délibération. Nous avons un plan d'investissement de plus de 100 millions d'euros sur l'ensemble de cette mandature pour les musées de la Ville de Paris. C'est extrêmement ambitieux. De nombreux musées seront concernés : la rénovation totale du musée Carnavalet, le déménagement du musée de la Libération place Denfert-Rochereau, une rénovation partielle du musée d'Art moderne, ainsi que de la maison de Victor Hugo. Et, là, je vous propose d'adopter cette subvention d'investissement de plus de 16 millions d'euros pour l'établissement public "Paris Musées", subvention qui permettra d'accélérer les travaux dans l'ensemble de ces musées.

Je souhaiterais profiter de cette occasion pour remercier les équipes de "Paris Musées" qui font un travail absolument remarquable et qui est, d'ailleurs, percuté par les travaux conséquents dans les musées. Je pense, par exemple, au musée Carnavalet puisque le personnel a dû gérer, tout cela en tenant les délais qui étaient très contraints, le déménagement de 600.000 ?uvres, et ils l'ont fait avec sérieux et enthousiasme. Qu?ils en soient, ici, remerciés.

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 829.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2017, DAC 829).