Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 1998
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

101- QOC 98-148 Question de M. Claude GOASGUEN à M. le Préfet de police relative à la présence d'exhibitionnistes et de prostituées entre la porte d'Auteuil et la place du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny (16e).

Débat/ Conseil municipal/ Mai 1998



Libellé de la question :
" On constate de manière inquiétante la présence d'exhibitionnistes et le retour d'une prostitution qui tendent à s'implanter entre la porte d'Auteuil et la place du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, au niveau des boulevards Suchet et Lannes (16e).
Cette présence est d'autant plus préoccupante qu'elle est constatée dans la journée, alors même que ce quartier est très fréquenté par des enfants qui se rendent aux différents stades de ces boulevards.
M. Claude GOASGUEN demande à M. le Préfet de police de faire le point sur cette situation et de lui faire connaître les mesures d'urgence qu'il compte mettre en place pour endiguer ce phénomène. "
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
" Les sites de la Capitale confrontés à des activités de prostitution font l'objet d'une attention constante de la part des services de police, dans le cadre législatif et réglementaire en vigueur, que j'ai été conduit à vous exposer à plusieurs reprises.
Dans le secteur des boulevards Suchet et Lannes où trois, voire quatre personnes se livrent à des activités de prostitution et où le racolage actif n'est que très rarement caractérisé, des opérations de contrôle de la prostitution sont régulièrement menées par la Brigade de répression du proxénétisme.
Ce service a ainsi réalisé 12 opérations de ce type dans le 16e arrondissement depuis le début de l'année.
En outre, les effectifs locaux de la sécurité publique interviennent quasi quotidiennement dans les avenues des Maréchaux Franchet-d'Espérey, Maunoury et Fayolle, pour lutter contre les nuisances auxquelles sont confrontés les riverains de ces voies, fréquentées entre 21 heures et 3 heures du matin par des exhibitionnistes.
Leur action s'est traduite pour les quatre premiers mois de l'année par 30 mises à disposition, pour exhibition sexuelle, de personnes interpellées dans ces trois avenues et les voies les reliant aux boulevards Suchet et Lannes.
Je puis vous assurer que l'engagement policier demeurera soutenu dans ce secteur afin de prévenir toute recrudescence des difficultés signalées. "