Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2017
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe DP relatif au soutien à la communauté Rohingya.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2017


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Le v?u n° 137 est relatif au soutien à la communauté Rohingya.

Julien BARGETON.

M. Julien BARGETON. - Merci, Monsieur le Maire.

Le Conseil de Paris s?est déjà penché sur la situation des Rohingyas. Nous avons voté en mai 2017 une subvention de 50.000 euros et, en septembre, nous avons également exprimé notre solidarité.

Par deux fois, le Conseil de Paris a déjà délibéré sur la situation des Rohingyas, mais entre-temps quelques événements sont intervenus, notamment l?adoption par le Conseil de sécurité des Nations Unies d?une déclaration ; c?était la première sur la Birmanie depuis 2008 et c?était le 6 novembre.

Également le 23 novembre, c?est un premier accord mais dont il faut évidemment suivre l?application entre la Birmanie et le Bangladesh sur le retour des réfugiés. Puis c?est une campagne qui a mobilisé Omar SY et Jérôme JARRE depuis le 27 novembre sur "Love Army for Rohingyas".

La situation est évidemment toujours d?une actualité malheureusement très triste. C?est pourquoi le groupe Démocrates et Progressistes, considérant aussi les efforts que la France a fait, notamment en matière budgétaire en octobre 2017 consistant à rallonger de 2 millions d?euros l?aide aux Rohingyas, le groupe Démocrates et Progressistes propose que la Ville de Paris manifeste publiquement dans l?espace public son soutien à cette communauté persécutée en Birmanie, notamment place de l?Hôtel de Ville et, par exemple, par toutes formes de supports, d?affiches ou de panneaux. Je vous remercie.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

Patrick KLUGMAN.

M. Patrick KLUGMAN, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire, merci, cher Julien BARGETON, d?attirer à nouveau notre attention évidemment sur la minorité des Rohingyas qui est persécutée en Birmanie.

Il n?est pas si fréquent, je tiens à le dire ici, qu?un groupe ethnique minoritaire soit en tant que tel persécuté, victimes de violences et de discriminations, telle que c?est la situation des Rohingyas en Birmanie.

Même s?il y a eu des négociations et des accords, rien ne permet de penser que la situation des Rohingyas se soit améliorée. Je pense effectivement que le v?u qui nous est présenté est, reste et demeure nécessaire. C?est pourquoi j?appellerai évidemment à son adoption avec un avis favorable.

Je rappelle quand même que la Maire de Paris a écrit à AUNG SAN SUU KYI précédemment pour attirer son attention sur notre position, sur le régime et le traitement qui est infligé aux Rohingyas dans son pays. Je rappelle que nous avions voté une aide d?urgence de 45.000 euros pour venir en aide à cette population persécutée. Je considère que ce v?u va dans le bon sens et je me tiens avec l?équipe de la DGRI à la disposition des élus qui le souhaitent pour que nous imaginions le dispositif le plus pertinent pour sensibiliser les Parisiens au sort de la communauté Rohingya. Et évidemment, un avis très favorable à l?adoption de ce v?u.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u n° 137 avec un avis très favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le v?u est adopté. (2017, V. 377).