Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2017
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe Parisiens, Progressistes, Constructifs et Indépendants relatif à une consultation sur les rythmes scolaires.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2017


 

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Nous examinons à présent le v?u n° 126, relatif à une consultation sur les rythmes scolaires. La parole est à Pascale BLADIER-CHASSAIGNE, du groupe PPCI, pour deux minutes.

Mme Pascale BLADIER-CHASSAIGNE. - Oui, Monsieur le Maire, mes chers collègues.

Par ce v?u relatif à la mise en place d?une consultation sur les rythmes scolaires, et qui rejoint complètement le v?u de Jean-Baptiste MENGUY, donc qui démontre l?importance du sujet, nous vous donnons, Monsieur le Maire, l?occasion de manifester de la manière la plus aboutie votre volonté de donner aux habitants un véritable pouvoir décisionnaire, comme proclamé tout au long de la nouvelle version de votre charte parisienne de la participation citoyenne, à l?ordre du jour de ce Conseil et à laquelle ce v?u était initialement rattaché.

Ce v?u propose tout simplement que soit organisée une consultation des Parisiens sur le retour éventuel à la semaine de quatre jours à la rentrée 2018. Après quatre années d?application de cette réforme, un bilan s?impose. Cette consultation permettrait aux familles de s?exprimer directement sur un sujet qui les impactent quotidiennement et leur donnerait l?occasion d?avoir ainsi une influence réelle sur le choix politique de la Mairie de Paris.

Dans ce contexte, au moment même où vous prenez plus que jamais la participation citoyenne comme fondement de notre démocratie locale, impliquant un ancrage solide au c?ur de toute action publique, mes collègues du groupe PPCI et moi-même vous appelons à voter ce v?u.

Je vous remercie.

(Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, remplace M. Christophe NAJDOVSKI au fauteuil de la présidence).

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - Merci.

Pour vous répondre, je vais donner la parole à Patrick BLOCHE.

M. Patrick BLOCHE, adjoint. - Merci.

C?est donc la deuxième séance du Conseil de Paris où j?interviens comme adjoint ayant la délégation éducation. C?est la deuxième fois que je suis amené à intervenir sur la question de l?aménagement des rythmes éducatifs et, pour ceux qui ont la gentillesse de m?écouter, je crains la répétition. Mais la répétition ne m?ennuie pas tant ma conviction est forte, et j?associe à mes propos évidemment la Maire de Paris et celles qui m?ont précédé, Colombe BROSSEL et Alexandra CORDEBARD.

Je ne pense pas que sur cette question, on puisse réduire le débat à la semaine de quatre jours ou de quatre jours et demi. L?enjeu est bien au-delà de cette question. L?enjeu n?est pas un problème de démocratie participative, l?enjeu de la semaine de quatre jours et demi, c?est-à-dire avant tout, l?enjeu des cinq matinées d?apprentissage, je vous le dis avec conviction, chers collègues, c?est la réussite éducative de tous les élèves, et notamment de ceux qui sont les plus victimes ou les plus menacés par ce que l?on appelle les inégalités scolaires.

Nous avons la chance en plus d?avoir deux temps d?activités périscolaires, durant une heure et demie deux après-midi, comme vous le savez, et donc, je voudrais qu?on prenne en compte tous ces éléments, et surtout l?enjeu de la réussite éducative, pour essayer de dépasser un débat qui ne peut pas être entre ceux qui sont pour la semaine de quatre jours et ceux qui sont pour la semaine de quatre jours et demi. Sachant que le décret Blanquer a offert la possibilité à la Ville de choisir, la Ville de Paris, par la voix de sa Maire, Anne HIDALGO, a choisi : ce sera quatre jours et demi, et le Rectorat en a pris acte en conséquence.

Donc, avis défavorable pour ce v?u.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - Merci, Monsieur BLOCHE.

Madame, est-ce que vous maintenez votre v?u ? Oui.

Alors, je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 126 avec un avis défavorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le v?u n° 126 est rejeté.