Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 1998
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

86- QOC 98-163 Question de M. Pierre AIDENBAUM, Mme Malvina PIN et des membres du groupe socialiste et apparentés à M. le Maire de Paris relative aux locaux du Centre d'action sociale du 3e arrondissement.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 1998



Libellé de la question :
" La configuration des locaux du Centre d'action sociale du 3e arrondissement, dont les postes d'accueil sont sans cloisonnements, ne permet pas d'assurer la confidentialité des discussions engagées avec les administrés.
M. Pierre AIDENBAUM, Mme Malvina PIN et les membres du groupe socialiste et apparentés demandent à M. le Maire de Paris s'il entend engager les investissements nécessaires au fonctionnement de ce service, notamment par la création d'un minimum de 3 bureaux individualisés pour les postes de travail des assistantes sociales et ainsi restaurer la dignité des familles exposées à des difficultés parfois difficiles à énoncer. "
Réponse (Mme Marie-Thérèse HERMANGE, adjoint) :
" Les bureaux de la section du Centre d'action sociale du 3e arrondissement sont installés au rez-de-chaussée et au 1er étage de la Mairie. 34 agents y travaillent.
Ces locaux ont fait l'objet d'une rénovation partielle en 1995, visant à améliorer sensiblement les conditions de travail et d'accueil sans qu'il ait été possible d'en augmenter la surface.
La Section du 3e arrondissement a par ailleurs été désignée comme site pilote pour le développement de l'informatisation de l'aide sociale facultative.
La phase expérimentale de cette application doit s'achever à la mi-mai. Aussi, il est envisagé, à la suite de la réorganisation que cette application a induite (allègement des tâches de secrétariat), d'aménager au 1er étage, par transfert de l'actuelle salle des commissions vers la salle de réunion située au même niveau, un bureau qui permettra de libérer au rez-de-chaussée, un local à même d'être dédié à l'accueil, dans des conditions de confort et de confidentialité des usagers dont les situations sont les plus délicates.
Cette opération qui nécessite des travaux légers de cloisonnement, pourrait être achevée avant la fin du mois de juin. "