Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2017
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe Démocrates et Progressistes relatif au dédoublement des classes de cours préparatoires.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2017


 

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Nous passons à l'examen de v?ux non rattachés, nous examinons le v?u n° 122 relatif au dédoublement des classes de cours préparatoires.

La parole est à M. Thomas LAURET.

M. Thomas LAURET. - A la rentrée 2017, 2.500 classes de C.P. situées dans les réseaux d'éducation prioritaires renforcés ont été dédoublés pour permettre que l'on aboutisse à un professeur pour 12 élèves environ. A Paris, cela concernait, 14 écoles en 2017, je crois, et on continue le "process" avec, à partir de 2018, les classes de C.P. ainsi que les classes de C.E. 1 en R.E.P. et R.E.P.+, qui seront dédoublées à leur tour.

Nous souhaitons qu'avant la rentrée 2018 soit présenté un bilan de la rentrée 2017 sur le dédoublement des classes de C.P. à Paris, et que dans le cadre de la préparation de la rentrée 2018, une étude puisse mettre en évidence le nombre de classes à dédoubler, le nombre de locaux disponibles, et dans le cas où il est envisagé de réaliser des travaux, le coût que cela engendrerait, de façon à prévoir le plus rapidement possible la bonne réussite de cette réforme nationale.

Je vous remercie.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Pour vous répondre, la parole est à M. Patrick BLOCHE.

M. Patrick BLOCHE, adjoint. - Merci à votre groupe d'avoir déposé cet amendement rappelant que le Gouvernement avait en effet fait le choix de dédoubler les classes de C.P. et de C.E. 1, d'abord en réseau d'éducation prioritaire renforcé pour cette rentrée et pour les seuls C.P., mais ultérieurement dans les réseaux d'éducation prioritaires, afin de ramener les effectifs dans ces classes à 12 élèves par classe.

Je voudrais d'ailleurs rappeler qu'en ce domaine, et nous soutenons cette mesure, cher Thomas LAURET, avec conviction, il y avait déjà eu une anticipation si j'ose dire, par une mesure que nous avions ensemble soutenue, qui était le dispositif "Plus de maîtres que de classes".

Prenons en compte cette nouvelle orientation à travers le dédoublement, et je voudrais d'ailleurs souligner, cela a été évoqué par le rectorat lors de la réunion du C.D.E.N., qui a eu lieu au mois de novembre, les effectifs moyens par classe ont connu à Paris une baisse continue et même historique, puisqu'ils s'établissent en moyenne à 24,1 élève par classe.

Je vous suggère de retenir ce chiffre quand nous évoquerons plus précisément la rentrée scolaire 2018, hors évidemment réseau d'éducation prioritaire ou réseau d'éducation prioritaire renforcé.

Alors, ce dédoublement évidemment représente un enjeu important pour notre collectivité, parce qu'il faut suivre, notamment en termes de locaux, puisque le dédoublement peut s'effectuer évidemment dans des locaux distincts ou peut fonctionner sur le modèle "2 maîtres face à 24 élèves".

Pour la rentrée 2018, sachez que la DASCO travaille d'ores et déjà avec l'académie de Paris pour identifier les besoins de locaux générés par l'application de la mesure aux C.P. en R.E.P. et aux C.E. 1 en R.E.P. renforcé. Je suis de ce fait tout à fait disposé à ce que le bilan de la rentrée 2017, ainsi que les prévisions pour la rentrée 2018 soient présentés devant la 6e Commission.

Tout cela pour dire que j'émets un avis favorable à votre v?u, avec néanmoins l'adoption d'un amendement qui vise à corriger à la marge un certain nombre de ces dispositions.

Je pense que l'amendement a été distribué, ou faut-il que je le lise ?

Sur proposition de l'Exécutif, sont proposés au v?u n° 122 les amendements suivants :

- pour le deuxième v?u de ce v?u, remplacer "à caractère prospectif " par "déjà engagée par la DASCO en concertation avec l'Académie de Paris soit présentée en 6e Commission d'ici juin 2018".

- Pour le troisième v?u de ce v?u, remplacer "le nombre de co-interventions prévues s'il n'est pas possible de mettre à disposition des salles de classe" par "la répartition prévisionnelle telle que l'envisage l'Académie entre les classes à 12 élèves et les classes à 24 élèves avec 2 professeurs des écoles".

Pour le quatrième v?u de ce v?u, remplacer "envisagé" par "prévu".

Ce sont des modifications qui prennent en compte tout simplement ce qu'il se passe et ce qui se fait pour que ce v?u soit un v?u qui s'ancre dans la réalité du dédoublement à Paris.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Ces amendements sont-ils acceptés ? Très bien, merci.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 122 du groupe DP ainsi amendé.

Qui est pour ?

Qui est contre ? Qui s'abstient ? Le v?u amendé est adopté. (2017, V. 368).