Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2017
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe LRI relatif au devenir de la Maison des associations du 9e.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2017


 

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Nous examinons le v?u n° 160 relatif au devenir de la Maison des associations du 9e arrondissement. Monsieur GABORIAU, vous avez la parole.

M. Pierre GABORIAU. - Merci, Madame la Maire.

Madame la Maire, mes chers collègues, les échanges depuis 3 ans entre la mairie du 9e et le Secrétariat général de la Ville, les adjoints à la Maire de Paris en charge des associations et des finances et le cabinet du Maire n'ont pas pu aboutir à ce jour à la moindre avancée.

L'actuelle Maison des associations du 9e n'est plus en mesure d'assurer un accueil dans de bonnes conditions, compte tenu de la vétusté des locaux et de leur inaccessibilité. La configuration des locaux ajoutée à l?absence de directeur depuis 2015, et malgré le dévouement de l'agent d'accueil, fait qu'aujourd'hui la seule activité de la M.D.A. du 9e réside dans le fait de réceptionner le courrier des associations.

Contrairement à la demande de la maire du 9e, il a été décidé par la Ville de Paris de prolonger le bail des locaux situés rue Jean-Baptiste-Pigalle et rue Victor-Massé, qui arrivait pourtant à son terme en mai dernier. La Ville de Paris a fait le choix de signer un bail provisoire en attendant de trouver des locaux plus adaptés, tout en rejetant systématiquement les différentes propositions de relogement de la maire du 9e. L'adjointe à la Maire de Paris en charge des associations a indiqué au Conseil du 9e que c?était à la mairie du 9e de chercher des locaux et non pas aux services de la Ville.

Le loyer annuel de la M.D.A. du 9e versé par la Ville à "Paris Habitat" est de 125.000 euros pour 170 mètres carrés, somme à nouveau inscrite par les services de la Ville dans le cadre du B.P. 2018, un montant totalement excessif en cette période de réduction des frais de fonctionnement. Ce loyer annuel de 125.000 a été réglé par la Ville depuis 2006 sans renégociation à ce jour, le nouveau bail voulu par la Ville n'ayant toujours pas été signé et la M.D.A. étant d?ailleurs occupante sans droit ni titre des locaux depuis mai 2017.

Aussi, la Maire du 9e, Delphine BÜRKLI, Gypsie BLOCH, Jean-Baptiste de FROMENT et les élus du groupe les Républicains et Indépendants émettent le v?u que les services administratifs des M.D.V.A.C. des 8e et 9e fusionnent dans les locaux de l'actuelle M.D.A. du 8e qui sera le centre ressources commun aux deux arrondissements, la mise à disposition des salles pour les associations du 9e demeurant assurée localement avec l'espace Châteaudun et la mairie du 9e. Je vous remercie.

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Merci.

Mme VÉRON a la parole.

Mme Pauline VÉRON, adjointe. - Madame la Maire, chers collègues, Monsieur GABORIAU, la Maire du 9e, c'est la troisième fois qu'elle dépose ce v?u et cela va donc faire la 3e fois que je lui réponds avec, j?en suis désolée, l?obligation de rappeler un certain nombre de vérités face à des contre-vérités.

La Maison des associations accueille dans des conditions tout à fait satisfaisantes les associations du 9e arrondissement. Nous n'avons pas fait le choix de la regrouper avec celle du 8e arrondissement compte tenu du nombre d'associations accueillies dans cette M.D.A. Une nouvelle directrice a été nommée suite au départ de l'ancien directeur et l'ancien bail qui était de 125.000 euros parce qu'il y avait un surloyer pour rembourser les travaux à "Paris Habitat" est maintenant terminé. Nous avons désormais signé une convention avec "Paris Habitat" qui fait que le loyer représente 40 % du loyer précédent, ce qui en fait un des loyers les plus bas des Maisons des associations à Paris. Si Mme la Maire du 9e trouve de nouveaux locaux aussi satisfaisants et à un prix comparable, comme je le lui ai déjà dit, je serai favorable à un déménagement de la Maison des associations, mais pour l'instant les conditions ne sont pas réunies. J'émettrai donc un avis défavorable sur ce v?u.

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Merci, Madame.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 160 avec un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le v?u n° 160 est rejeté.