Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2017
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe les Républicains et Indépendants relatif à la végétalisation de la parcelle 3, passage des Patriarches (5e).

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2017


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Nous passons maintenant au v?u n° 195 relatif à la végétalisation de la parcelle 3, passage des Patriarches dans le 5e arrondissement.

La parole est à Mme Alix BOUGERET.

Mme Alix BOUGERET. - Merci, Monsieur le Maire.

Je vais parler en lieu et place de Florence BERTHOUT qui a dû partir précipitamment à la mairie du 5e arrondissement.

Monsieur le Maire, Madame l'adjointe, avec les élus de mon groupe, nous partageons pleinement votre objectif d'une ville plus verte. Cela passera notamment par la création de 30 hectares supplémentaires de jardins ouverts au public et par les 200 projets de végétalisation participatifs que vous souhaitez mettre en ?uvre dans le cadre de l'opération "Du vert près de chez moi".

Les attentes des Parisiennes et des Parisiens sont fortes dans ce domaine, et notamment lorsqu'il s'agit de projets de végétalisation de proximité.

Nous savons d'ailleurs combien vous êtes, Madame KOMITÈS, mobilisée sur ce sujet, et nous le sommes également à vos côtés, au premier rang desquels les maires d'arrondissement.

Dans le 5e arrondissement, depuis 2014, ont été menés plusieurs projets de végétalisation comme la création de jardinières rue Boutebrie ou rue Edouard-Quénu, des pots végétalisés rues Gay-Lussac, Claude-Bernard ou des Anglais par exemple. Plus ambitieux encore, la création d'un jardin partagé Le Nid de l'Ortolan, niché sur le toit du gymnase Ortolan, dont l'inauguration a pu avoir lieu officiellement le 25 novembre dernier.

Pourtant, il y avait des obstacles nombreux tant les intervenants étaient multiples. Ces obstacles ont pu être franchis et la réalisation aboutie.

La Maire du 5e arrondissement est désormais mobilisée sur un nouveau projet de jardin partagé de 119 mètres carrés, situé 3, passage des Patriarches, pour répondre aux attentes particulièrement fortes des riverains en termes de végétalisation

Florence BERTHOUT, vous le savez, avait obtenu avec votre soutien, Madame KOMITÈS, l'abandon du projet de cession par la Ville de Paris de cette parcelle au second semestre 2016, à la suite d'un v?u adopté en Conseil du 5e arrondissement. Le 13 mars 2017, le Conseil du 5e arrondissement avait voté à l'unanimité un v?u relatif à la végétalisation de cette parcelle. Madame KOMITÈS, vous vous êtes d'ailleurs exprimée à plusieurs reprises favorablement pour réaliser un jardin partagé sur cette parcelle, voire un espace vert ou un projet d'agriculture urbaine. Force est de constater, là encore, que les obstacles sont multiples : autorisation d'urbanisme, analyse du terrain. Pour autant, nous comptons sur votre soutien pour faire avancer ce projet.

Ce v?u vise donc à obtenir des précisions de votre part sur l'avancement de ce dossier, mais surtout sur le budget alloué à cette opération et le calendrier exact de réalisation du projet.

Je vous remercie.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

La parole est à Mme Pénélope KOMITÈS.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe. - Merci, Monsieur le Maire, merci, Madame.

Comme vous soulignez, Mme BERTHOUT et moi-même avons engagé un travail sur le devenir de cette parcelle avec l'ambition de pouvoir proposer un espace de jardin partagé, sachant qu'au fur et à mesure, nous avons effectivement découvert que la réalisation de ce projet a été fortement contrainte par l'existence notamment de hangars vétustes.

Nous avons donc fait étudier un certain nombre de perspectives par les services de la Ville. La création d'un jardin sur la totalité de la parcelle avec une démolition des bâtis est très incertaine et surtout très coûteuse, puisqu'on a des sujets potentiellement de dépollution, et des délais très importants au regard des procédures, à savoir à peu près plus d'un an. Donc, la création d'un jardin partagé dans la parcelle existante telle qu?elle est aujourd?hui, sans destruction des bâtiments, semble plus raisonnable et plus facilement réalisable.

Même si nous ne sommes que sur une superficie de 50 mètres carrés, cela nécessite effectivement des travaux de clôture des hangars, de sécurisation du portail, d?accès à l?eau, dans un coût moins important également puisqu?on passe potentiellement de 150.000 à 30.000 euros. Nous privilégions donc aujourd?hui l?hypothèse du jardin partagé. J?ai besoin que vous nous précisiez et donniez rapidement un porteur de projet local pour qu?on puisse travailler avec lui pour l?aménagement de ce jardin. Comme je l?ai déjà dit à Mme BERTHOUT, je donne un avis favorable sur cette demande.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Très bien.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 195 avec avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le v?u est adopté. (2017, V. 401).