Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2017
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2017 DDCT 105 - DASES - Subvention (54.000 euros) et convention avec l’association "Unis Cité".

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2017


 

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Nous examinons maintenant le projet de délibération DDCT 105 - DASES relatif à l'attribution d'une subvention et d'une convention avec l'association "Unis Cité". La parole est à Mme Fatoumata KONÉ.

Mme Fatoumata KONÉ. - Merci.

Madame la Maire, chers collègues, je souhaite profiter de ce projet de délibération pour souligner la qualité de ce projet citoyen d?accompagnement de réfugiés. Il permet à 24 jeunes d?intervenir au sein de centres d?hébergement et d?associations spécialisées dans l?accueil de réfugiés grâce à "Unis Cité", association reconnue de longue date pour l?accompagnement de jeunes en service civique.

L?organisation de l?accueil des réfugiés sur notre territoire reste un enjeu majeur. Les associations estiment entre 700 et 1.000 le nombre de migrants dormant dans les rues de Paris, et il en arrive chaque jour plusieurs dizaines.

La Ville est contrainte de pallier les manquements de l?Etat sur ses fonctions régaliennes, tant dans l?accueil que dans les actions d?intégration. Les volontaires en service civique ne remplaceront aucun emploi existant, mais assureront des services?

Je suis désolée, c?est très bruyant, je n?y arrive pas.

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - S?il vous plait, il faudrait faire un peu moins de bruit pour que l?oratrice puisse s?exprimer dans un contexte normal.

Mme Fatoumata KONÉ. - Et parler des réfugiés.

Les volontaires en service civique ne remplaceront en aucun cas des emplois existants mais assureront des missions d?orientation et d?information auprès des bénéficiaires pour qu?ils puissent faire les démarches pour avoir accès aux droits auxquels ils peuvent prétendre. Ces premiers pas, en termes d?alphabétisation ou de santé, sont cruciaux pour permettre aux réfugiés de pouvoir organiser leur vie, ici ou ailleurs.

Les jeunes s?occuperont de coordonner la gestion des urgences, notamment pour la collecte et la distribution des vêtements. Nous savons tous que l?afflux des réfugiés risque malheureusement de continuer et que d?autres crises vont probablement avoir lieu dans les mois à venir. Ces volontaires participeront donc à la fluidité de la gestion des arrivées.

Enfin, ces services civiques travailleront à construire l?indispensable lien social avec et entre les migrants par des activités sportives et culturelles.

Sur ce projet spécifiquement, le fonds politique rejoint la forme, puisque 5 jeunes en service civique sur les 24 concernés par le projet ont eux-mêmes le statut de réfugié. Cet aspect est particulièrement intéressant car ces jeunes pourront être des modèles d?intégration pour les bénéficiaires. La relation entre ces volontaires et les réfugiés sera d?une qualité inégalable du fait qu?ils ont vécu des expériences et des épreuves semblables. Rien ne remplace le partage d?expériences vécues pour faciliter la compréhension entre interlocuteurs et prendre confiance en soi, surtout en arrivant dans un pays étranger après avoir vécu des moments très difficiles.

Par ailleurs, cette activité de volontariat constitue elle-même un étrier vers la vie active pour ces jeunes en pleine intégration dans notre pays, pour la rémunération qu?elle leur procurera, pour aussi le statut social et l?utilité de leur activité.

Je salue donc cette initiative qui permet de façon très simple de donner un visage plus humain à l?accueil des réfugiés dans notre ville. "Unis Cité" aide ainsi la Ville de Paris à accueillir plus chaleureusement ceux qui en ont besoin et nous ne pouvons qu?en être fiers.

Merci.

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Merci.

La parole est à Mme Dominique VERSINI.

Mme Dominique VERSINI, adjointe. - Merci, Madame la Maire.

Mes chers collègues, Madame la Conseillère Fatoumata KONÉ, merci de nous donner l?opportunité de saluer cette belle initiative de "Unis Cité", que ma collègue Pauline VÉRON et moi-même vous proposons de soutenir par le biais d?une subvention de 54.000 euros.

En fait, c?est un très beau projet : il s?agit de mobiliser 24 jeunes en service civique sur la mission "Solidarité Réfugiés", et d?autre part d?accompagner 5 jeunes réfugiés au sein des équipes volontaires de Paris.

La participation des jeunes au service civique, et notamment des jeunes réfugiés, est un véritable levier de l?intégration et l?intégration est pour nous une priorité. C?est vrai que nous nous sommes beaucoup mobilisés par notre Plan de mobilisation de la communauté de Paris pour l?accueil des réfugiés. Pendant deux ans, nous avons accueilli et créé des centres, etc. Aujourd?hui, le temps est venu de penser le temps long de l?intégration. D?ailleurs, beaucoup de ces personnes qui étaient dans nos rues ont aujourd?hui le statut de réfugié politique et ont ainsi tous les droits de tous les citoyens qui vivent dans ce pays.

Nous sommes en train d?élaborer en lien étroit avec nos partenaires associatifs, institutionnels, et l?Etat d?ailleurs sur lequel nous nous retrouvons sur la question de penser l?intégration. C?est donc une politique d?intégration dans la durée, en lien aussi avec les entreprises et les citoyens qui se sont, il faut le dire, extrêmement impliqués à Paris. Ils se sont d?ailleurs impliqués au point que, dans le cadre du budget participatif 2017, le vote des Parisiens a permis que le projet "Ville Refuge" soit lauréat et c?est une très belle chose.

Pauline VÉRON, qui préside la séance, ne peut pas dire ce que je vais dire à sa place : sur la plateforme de bénévolat qu?elle a créée et animée, jemengage.paris.fr, de nombreuses personnes ont fait candidature pour s?impliquer auprès des réfugiés. Aujourd?hui l?engagement des jeunes en service civique, ainsi que l?engagement des jeunes réfugiés dans le service civique, est une des facettes de cet élan citoyen. Ce qui nous laisse à penser que c?est aussi l?une des très belles façons de leur permettre de se sentir appartenir à notre communauté parisienne, et à se sentir citoyen en étant acteurs eux-mêmes de citoyenneté.

Merci beaucoup et je vous remercie de voter pour ce très beau projet de délibération DDCT 105 - DASES.

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Merci, Dominique VERSINI.

Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de délibération DDCT 105 - DASES.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté à l'unanimité. (2017, DDCT 105 - DASES).

Je vous en remercie.