Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2017
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

relatif au développement de plateformes multimodales.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2017


 

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Nous examinons le v?u référencé n° 112 relatif au développement des plateformes multimodales.

La parole est à M. BONNET-OULALDJ.

Non ? A Jean-Noël AQUA, d?accord.

M. Jean-Noël AQUA. - Merci, Madame la Maire.

Mes chers collègues, notre v?u concerne la gare des Gobelins, située dans le 13e arrondissement, et à nouveau dans le cadre du projet dont nous parlions précédemment.

Cette ancienne gare, toujours propriété de la S.N.C.F., est située sous le site des Olympiades. C?est un espace assez unique en son genre : 72.000 mètres carrés sur deux niveaux, c?est colossal, et cela peut ouvrir la place à beaucoup de choses. Elle est connectée à la desserte ferroviaire par la Petite Ceinture et elle est proche de l?entrée de la ville de la porte d?Ivry. Une telle surface attire forcément l?intérêt de la Ville et il a été décidé par cette Assemblée de l?inclure dans le cadre de l?appel à projets "Réinventer Paris 2".

Nous souhaitons par notre v?u orienter sur de la logistique urbaine. En effet, nous savons tous l?importance de lutter contre la pollution atmosphérique et le réchauffement climatique. Nous avons tous voté au dernier Conseil le nouveau Plan Climat Energie. Nous voulons particulièrement décliner notre volontarisme pour la promotion d?un transport de marchandises bas carbone. On comprend l?importance de l?enjeu quand on rappelle que le transport routier de marchandises est dominant en France avec plus de 90 % des échanges de marchandises, comptant pour près de 30 % des émissions de CO2 du transport routier.

Nous apprécions donc l?objectif du nouveau Plan Climat Energie qui prévoit le développement de plateformes de logistique multimodal. Nous nous sommes engagés au dernier Conseil sur le développement de cinq nouvelles plateformes de logistique multimodales d?ici à 2030 pour favoriser un fret bas carbone.

2030, c?est presque demain et si nous voulons tenir nos engagements, si nous voulons qu?ils soient tenus à l?avenir, nous devons d?ores et déjà prévoir les lieux qui permettront d?accueillir de telles plateformes. Elles nécessitent de grands espaces, facilement accessibles, ce qui est tout d?abord rare compte tenu de la pression foncière sur Paris et qui va devenir de plus en plus rare avec le temps.

Il nous paraît donc important de réfléchir maintenant aux lieux pouvant accueillir de la logistique, et sur le quart sud-est de Paris, il n?y en a pas beaucoup. Ce site est donc particulièrement important pour cela.

Par ce v?u, je conclus, nous voulons pousser dans cette direction en s?assurant que la gare puisse accueillir rapidement une plateforme logistique multimodale. Cela devrait ou devra se faire en permettant la desserte notamment par le rail ou tout du moins en la laissant pleinement ouverte à cette perspective.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci beaucoup.

Pour vous répondre, la parole est à M. Jean-Louis MISSIKA.

M. Jean-Louis MISSIKA, adjoint. - C?est un débat à la fois très technique et en même temps très classique entre le groupe Communiste - Front de Gauche et votre serviteur, puisqu?il s?agit d?une hypothétique remise en service de la Petite Ceinture. Là, en l?occurrence, il se trouve que le trajet de la Petite Ceinture rentre dans le sous-sol en question. La question du maintien de la Petite Ceinture, de la réversibilité de la Petite Ceinture se pose dans des termes très particuliers sur ce site.

D?abord, le principe des plateformes multimodales est un sujet que nous considérons effectivement décisif et qui s?inscrit dans le cadre du Plan Climat Air Energie voté en novembre. Nous en faisons la démonstration, notamment sur le site de Chapelle/International qui va être inauguré très prochainement ou à Bercy/Charenton où l?appel à projets est en cours.

Il est absolument décisif que cela s?articule aux nouveaux espaces logistiques urbains que nous développons par ailleurs et qui sont inscrits au P.L.U. Notons aussi l?importance des plateformes liées au fret fluvial sur la Seine et les canaux qui représentent une alternative au trafic routier et un enjeu de développement écologique.

J?en viens à la gare des Gobelins. Je voudrais rappeler que c?est une propriété de la S.N.C.F. Le sujet est un peu différent puisque le lien ferré ne pourrait se faire que par la Petite Ceinture et il faudra au préalable que celle-ci soit remise en service.

Alors, au regard de la complexité du site, à la fois d?un point de vue technique en termes de fondations, et juridique en termes de limite des divisions en volume, la "data room" n?a pas encore été ouverte et elle le sera d?ici la fin de l?année.

L?enjeu sur ce site dans le 13e arrondissement est également de finir en quelque sorte urbanistiquement et architecturalement ce secteur des Olympiades, qui est resté inachevé au moment de la construction de cet ensemble, et de le relier ainsi au niveau rue, en transformant radicalement ce secteur.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Je vais vous inviter à aller vers votre conclusion.

M. Jean-Louis MISSIKA, adjoint. - Ceci devra bien sûr s?articuler avec le principe d?une réserve pour un gabarit ferroviaire pour garantir la réversibilité le moment venu, comme nous l?avons fait ailleurs, notamment dans Paris Rive gauche.

Ce que je vous propose, c?est que le cahier des charges de l?appel à projets intègre le principe de cette réserve. C?est pourquoi j?émettrais un avis favorable à ce v?u.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci beaucoup, Monsieur MISSIKA.

J?ai été saisie d?une explication de vote d'Yves CONTASSOT et nous passerons au vote.

M. Yves CONTASSOT. - Merci, Madame la Maire.

Nous allons nous abstenir car nous n?aimons pas les faux-semblants. Les faux-semblants, c?est que nous ne croyons pas une seconde, vu l?état de la Petite Ceinture sur le site à proximité et en amont, que la réversibilité soit autre chose qu?un chiffon de papier agité pour obtenir des votes. Comme nous ne sommes pas naïfs, nous ne croyons pas une seconde à des engagements de réversibilité. L?histoire d?une plateforme multimodale nous apparaît aujourd?hui relever plutôt d?une demande de miracle qu?autre chose.

Nous allons donc nous abstenir.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe Communiste - Front de Gauche, assortie d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée. (2017, V. 366).

Ce sont les miracles Jean-Louis MISSIKA, Monsieur CONTASSOT, on ne peut pas lutter !