Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2017
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe LRI relatif à la manifestation du 18 novembre 2017.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2017


 

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Nous examinons le v?u n° 187 relatif à la manifestation du 18 novembre 2017.

La parole est à Mme Alix BOUGERET, pour le groupe les Républicains.

Mme Alix BOUGERET. - Merci, Madame la Maire.

Un v?u présenté par les élus du 17e arrondissement, notamment son maire Geoffroy BOULARD, qui a trait à une manifestation qui s'est tenue le 18 novembre dernier, une manifestation du Front social. Ce v?u s'adresse particulièrement à M. le Préfet.

La "marche sur l'Elysée" contre, je cite, "la politique antisociale d'Emmanuel MACRON" a été organisée le 18 novembre 2017 par le Front social, en coordination avec des sections syndicales.

Cette marche a eu comme point de rassemblement la place du Maréchal Juin dans le 17e arrondissement, pour se rendre boulevard Haussmann dans le 8e arrondissement, non loin de l'Elysée.

De nombreuses dégradations causées sur les commerces ont été constatées lors de cette manifestation, et notamment avenue de Wagram et rue de Courcelles.

Monsieur le Représentant du Préfet de police, pouvez-vous nous préciser les éléments sur le dispositif mis en place par vos services sur l'encadrement de cette marche, nous dire si les auteurs de ces faits ont été identifiés et si ont été engagées à leur encontre les procédures appropriées, et savoir s'il est prévu à l'avenir de revoir les itinéraires et lieux de rassemblement dans le 17e, en lien avec la mairie pour les prochains cortèges, défilés et rassemblements. Je vous remercie.

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Pour vous répondre, je donne la parole à Mme Colombe BROSSEL, puis à M. le Représentant du Préfet de police.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe. - J'apporterai un avis favorable au v?u et je laisserai M. le Représentant du Préfet de police répondre sur les questions plus techniques qui le concernent.

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Merci. Monsieur le Représentant du Préfet de police, vous avez la parole.

M. LE REPRÉSENTANT DU PRÉFET DE POLICE. - Merci.

Simplement, pour répondre à votre v?u, vous indiquez que, pour cette manifestation du front social, règlementairement déclarée, les services du renseignement avaient prévu une participation entre 1.500 et 3.000 personnes. Le constat a fait qu?ils étaient, au plus haut, à 1.800, avec une centaine d?individus qui étaient proches de la mouvance contestataire susceptible de commettre des actes de violence. Le dispositif d'ordre mis en place lors de cette manifestation répondait à la tactique définie par le Préfet de police, sur laquelle il a déjà eu l'occasion de s'exprimer, à savoir un positionnement des forces en profondeur afin, notamment, de ne pas attiser les velléités de certains manifestants envers les forces de l'ordre et éviter ainsi les affrontements.

Sur le dispositif tel que demandé, étaient engagés 10 effectifs des brigades d'intervention de voie publique, chargées notamment du lien avec les organisateurs, 4 sections des compagnies d?intervention de la D.O.P.C., 5 compagnies de C.R.S., chacune placée sous l'autorité d'un commissaire de police, et des véhicules légers de compagnies de sécurisation. En outre, 2 effectifs C.R.S. assuraient la prise en charge du secteur Elysée et un autre se trouvait à proximité en réserve d'intervention, en raison d'un risque de manifestation, en même temps, des forains sur le même secteur.

Le cortège a engagé sa progression à 14 heures 55. Dès les premiers constats des dégradations, juste un peu plus d'un quart d'heure après le départ du cortège, les forces de l'ordre intervenaient sur les lieux concernés et le dispositif était immédiatement adapté. Deux unités étaient positionnées à hauteur des groupes à risques, accompagnant ainsi, et jusqu'au terme de la manifestation, la progression du parcours, et une autre unité était placée à l'arrière du cortège.

Lors de cette manifestation, une interpellation a été réalisée pour port d'arme et les procédures judiciaires se poursuivent pour identifier les auteurs des dégradations sur les commerces. Je précise que M. le Préfet a adressé un courrier à l'ensemble des établissements qui ont fait l?objet de dégradations, de manière à pouvoir mener ensemble les procédures d'indemnisation.

Voilà, Madame la Maire.

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Merci beaucoup.

Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u n° 187 du groupe les Républicains et Indépendants, avec un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le v?u est adopté à l'unanimité. (2017, V. 399).