Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2017
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par Mme CALANDRA et M. BARGETON relatif à la Villa Riberolle (20e).

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2017


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Nous passons au v?u n° 170 concernant la Villa Riberolle.

Madame CALANDRA, vous avez la parole.

Mme Frédérique CALANDRA, maire du 20e arrondissement. - Le v?u que je vous propose concerne la Villa Riberolle. Il a été adopté à l?unanimité par le Conseil du 20e arrondissement. Nous avons été contactés récemment, la mairie du 20e arrondissement a été contactée par une société d?immobilier d?entreprise, qui a trouvé pour son client "Deliveroo" des bâtiments Villa Riberolle, autrefois occupés par "Télé Bocal", afin d?y installer une cuisine centrale, regroupant des restaurants de marque, d?où partiraient des coursiers "Deliveroo" pour livraison à 2,5 kilomètres à la ronde.

Ce projet nous paraît porter beaucoup de problèmes : d?abord parce que la Villa Riberolle a un caractère patrimonial affirmé. Ce sont de petites voies en impasses charmantes, pavées. C?est l?histoire industrielle de Paris qui est là. Il s?agit d?une voie privée fermée aux non-riverains et dans laquelle, évidemment, des livraisons de matières premières nécessaires à la fabrication de repas en nombre poseraient de nombreux problèmes, tant dans l?accès que dans la conservation de la voirie. Je vous épargne probablement les nuisances sonores.

Le symbole par ailleurs de l?installation d?une telle cuisine centrale dans les anciens locaux de "Télé Bocal" n?est pas forcément judicieux. Sur le fond, un tel projet de cuisine central, associant de nombreuses marques de restaurants, ferait par nature concurrence aux petits restaurateurs du quartier, qui sont très nombreux et qui, comme je l?ai dit dans mon intervention précédente, concourent très fortement à l?attractivité de nos quartiers.

Donc, bien que nous n?ayons qu?une faible influence, évidemment, sur des choses qui sont de nature privée, je souhaitais alerter notre Conseil par la présentation de ce v?u et insister sur le fait que le modèle porté par l?entreprise "Deliveroo" ne nous satisfait pas sur le plan du respect du commerce local.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

La parole est à Mme POLSKI, pour vous répondre. Nous aurons ensuite une explication de vote.

Mme Olivia POLSKI, adjointe. - Je vous remercie.

Madame la Maire, mes chers collègues, je partage vos inquiétudes au sujet de l?installation de cette entreprise "Villa Riberolle". Ce lieu a une dimension patrimoniale incontestable. C?est aussi une voie fermée au public dont le calme résidentiel doit être préservé.

Qui plus est, comme vous l?avez souligné, je m?interroge aussi sur la conséquence qu?aurait ce projet pour les restaurants du quartier.

Je suis donc favorable à une prise de contact avec les propriétaires pour les informer de notre désapprobation quant à cette installation.

En ce qui concerne votre seconde demande, je vous propose un léger amendement indiquant que la Ville étudie les moyens à sa disposition afin d?empêcher un éventuel projet de cuisine centrale à ces adresses. Si cet amendement vous convient, évidemment j?émettrais un avis favorable à votre v?u.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Madame CALANDRA, acceptez-vous l?amendement ?

Mme Frédérique CALANDRA, maire du 20e arrondissement. - J?accepte l?amendement.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Une explication de vote pour le groupe Ecologiste de Paris.

M. GLEIZES.

M. Jérôme GLEIZES. - Le groupe Ecologiste est ravi que la maire du 20e arrondissement ait bénéficié d?une information privilégiée pour dénoncer l?arrivée de "Deliveroo" dans ce lieu.

Nous aurions aimé tout de même que, lors de la venue du "Carrefour" à la place du Rectorat, nous n?ayons pas eu la même action. C?est un gros commerce qui détruit les commerces de proximité, ce qui est aussi très désavantageux pour le quartier.

Nous voterons bien sûr ce v?u.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Très bien.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 170 ainsi amendé.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le v?u amendé est adopté. (2017, V. 385).