Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2007
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2007, Vœu déposé par le groupe “Les Verts” relatif aux réparations induites par le défilé du 14 juillet sur les Champs Elysées et la place de l’Etoile.

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2007


 

M. Pascal CHERKI, adjoint, président. - Nous allons maintenant passer à l?examen du v?u référencé n° 28 dans le fascicule, déposé par le groupe ?Les Verts?, relatif aux réparations induites par le défilé du 14 juillet sur les Champs-Elysées et la place de l?Etoile.

La parole est Mme AZZARO.

Mme Nicole AZZARO. - Il paraît que cette année le 14 juillet était différent. Moi, j?ai toujours vu un défilé militaire, un déploiement de force militaire, donc je n?ai pas très bien vu la différence. Si ce n?est que cette année effectivement, les chars Leclerc n?ont pas défilé et donc ils n?auront pas infligé à la voirie les dégradations qu?ils lui infligent chaque année et habituellement.

Comme j?ai déposé mon voeu un peu avant le 14 juillet, compte tenu des délais, je ne savais pas que les chars ne défileraient pas et que cette année enfin, ils n?arracheraient pas les pavés, ne défonceraient pas la chaussée.

Mais cependant, je voudrais savoir, Monsieur le Maire, c?est l?objet de mon v?u, si l?Etat a réglé les dettes dues au titre des dégradations subies par la chaussée parisienne lors des défilés militaristes du 14 juillet?

Je vous remercie.

M. Pascal CHERKI, adjoint, président. - Je vous donne la parole, Monsieur BAUPIN.

M. Denis BAUPIN, adjoint. - Comme Mme AZZARO, j?ai du mal à comprendre qu?une fête nationale soit l?occasion d?un déploiement de force militaire. Cela me paraît être une tradition assez largement dépassée et qui montre une drôle de conception, une drôle de vision du monde, mais bon, ce n?est pas précisément l?objet du v?u, en effet.

Donc je voudrais répondre à Mme AZZARO que d?une part cette année, il n?y avait pas de chars Leclerc. Peut-être qu?à force de déposer un v?u chaque année, nous avons réussi à convaincre les forces militaires de ne pas défoncer la chaussée parisienne.

D?autre part, l?Etat doit toujours plusieurs centaines de milliers d?euros à la Ville de Paris pour les dégradations occasionnées les années précédentes, et donc ce v?u garde sa pertinence.

Simplement, je vous propose de modifier légèrement votre voeu pour remplacer le mot ?demander? par ?réitérer? parce que nous avons déjà demandé, et puis d?enlever le mot ?chaque? devant ?défilé? puisqu?il y a parfois des défilés qui font un peu moins de dégâts que les autres. Espérons que l?exemple de cette année sera suivi pour les prochaines années.

M. Pascal CHERKI, adjoint, président.- Je rappelle juste quand même que la Mairie de Paris, loin d?être hostile au défilé du 14 juillet, accueille à cette occasion dans un repas tout ou partie des militaires qui y participent et que c?est uniquement le cadre de la Fête nationale et des armées? de l?armée nationale.

Je donne la parole à Mme AZZARO pour savoir si elle accepte la proposition de M. BAUPIN.

Mme Nicole AZZARO. - Mme AZZARO accepte les propositions de M. BAUPIN.

M. François LEBEL, maire du 8e arrondissement. - Je vais vous étonner, Monsieur BAUPIN. Le groupe U.M.P. va voter ce v?u de Mme AZZARO, malgré son antimilitarisme primaire assez risible.

En effet, dans ce v?u, comme elle l?a reconnu elle-même, rédigé d?avance, donc sans même savoir, sans même avoir pris la précaution de vérifier que cette année aucun char chenillé ne défilait, elle a aligné des affirmations parfaitement fausses.

M. BAUPIN a rectifié. Effectivement, ce n?est pas tous les ans qu?il y a des chars de combat.

Par ailleurs, j?apprendrai à Mme AZZARO - ce sera utile en tant que membre du groupe ?les Verts? - qu?un char de 50 tonnes reposant sur 10 mètres carrés de chenille fait peser au sol M. BAUPIN doit le savoir en tant qu?ingénieur - une pression à peine supérieure à celle de vélos.

D?ailleurs, c?est la raison pour laquelle?

(Rires).

Cabu a parfaitement raison dans votre publication d?illustrer mon propos. Je vous le montre : il a parfaitement raison et vous ferez le calcul. C?est d?ailleurs le seul intérêt des chenilles : avoir une charge au sol très faible.

Donc, tout ceci pour ne pas rallonger la liste des contrevérités de Mme AZZARO qui ose écrire quand même que ?ces matériels - elle parle des chars - sont dévalués sur le plan stratégique?.

Ce n?est pas ce que pensent les Israéliens, ni les Irakiens, ni les sud-Libanais sur les territoires desquels sont actuellement stationnés les chars Leclerc.

Jamais Mme AZZARO, et j?attends que vous me prouviez le contraire, un char n?a retiré jamais le moindre pavé sur les Champs-Elysées.

C?est la raison pour laquelle, la dépense de remise en état étant égale à zéro, je ne vois aucun inconvénient à ce que nous votions votre v?u.

M. Pascal CHERKI, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le v?u déposé par le groupe ?Les Verts?, amendé par l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le v?u amendé est adopté. (2007, V. 189).