Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe Démocrates et Progressistes relatif à Teodora del Carmen Vasquez.

Débat/ Conseil municipal/ Février 2018


 

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Nous examinons à présent le v?u n° 45 relatif à Teodora del Carmen Vasquez.

La parole est à Mme Anne-Christine LANG, du groupe DP.

Mme Anne-Christine LANG. - Merci, Madame la Maire.

Par ce v?u, je souhaite attirer l?attention sur la situation d?une femme, dans les prisons du Salvador, Teodora del Carmen Vasquez, emprisonnée depuis 10 ans pour avoir fait une fausse-couche.

Dans un pays où l?avortement est strictement interdit, les femmes qui avortent, mais même celles qui font des fausses-couches et sont accusées d?avoir tenté d?avorter, sont emprisonnées. A l?heure actuelle, une trentaine de femmes sont dans la situation de Teodora : enfermées pour avoir perdu un bébé. La condamnation à 30 ans de prison a été confirmée en décembre dernier. Le 16 janvier, j?ai pris l?initiative de lancer une pétition, que je vous invite à signer massivement, de soutien aux associations féministes, aux médecins, qui luttent pour la libération de Teodora et pour le droit à l?avortement dans ce pays. Je profite donc de cette séance du Conseil de Paris pour demander que la Ville de Paris, le Conseil de Paris, manifeste son soutien à cette femme et mette un bandeau sur le parvis de l?Hôtel de Ville, de façon à témoigner son soutien au droit des femmes et au droit à l?avortement. Je vous remercie.

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Merci, Madame LANG.

La parole est à M. Patrick KLUGMAN.

M. Patrick KLUGMAN, adjoint. - Je voudrais vraiment, au nom de notre Conseil, remercier Anne-Christine LANG d?attirer notre attention sur la situation de Teodora del Carmen Vasquez, cette femme qui, pour avoir été contrainte à pratiquer un avortement dans des conditions épouvantables, a été condamnée à 30 ans de réclusion pour homicide aggravé sur son propre corps. Elle a déjà effectué 8 ans de prison et cette femme est aujourd?hui, dans son pays, dépourvue de voie de recours.

C?est pourquoi il me semble que ce v?u est tout à fait le bienvenu : dans le cadre des actions que la Ville de Paris mène, promeut pour l?égalité entre les femmes et les hommes, pour le respect du droit des femmes, nous devons apporter notre entier et plein soutien à cette femme et à celles qui vivent dans la peur et dans la menace de se retrouver dans une situation analogue au Salvador.

Je souhaite apporter un seul léger amendement : c?est le droit d?utilisation de la façade de l?Hôtel de Ville, que nous ne pratiquons plus depuis quelques années. Sous cette réserve, évidemment, nous apportons notre soutien à Teodora del Carmen Vasquez. Nous sommes à votre disposition, Madame LANG, pour continuer à faire vivre la cause de son soutien à Paris, auprès des Parisiens et Parisiennes.

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Merci.

Je pense qu?il faudra, bien sûr, aussi relayer très fortement.

Je suis alertée depuis longtemps sur cette situation. J?ai eu l?occasion de m?exprimer, de le dire et de soutenir, y compris au sein des réseaux de maires et des réseaux de femmes élues à l?échelle internationale. Nous allons porter ce message pour Teodora del Carmen Vasquez, mais aussi pour toutes celles qui sont aujourd?hui condamnées, emprisonnées pour avoir fait des fausses-couches, laquelle fausse-couche est suspecte d?être un avortement déguisé.

Beaucoup de femmes sont aujourd?hui dans cette situation-là. Notre attachement à ce droit fondamental est toujours intact. Je pense que, d?ailleurs, nous pourrons, lors d?un certain nombre de manifestations dédiées au droit des femmes dans les mois qui viennent, poser cette question de ce droit fondamental, tel qu?il est aujourd?hui condamné et contesté dans beaucoup de pays.

Madame LANG, sous réserve de la modification concernant la façade de l?Hôtel de Ville, cela fait longtemps, maintenant, qu?il n?y a plus de portrait sur la façade de l?Hôtel de Ville?

Merci beaucoup.

Je mets aux voix ce v?u n° 45 du groupe DP?

Oui, pardon ?

Mme Anne-Christine LANG. - Je souhaitais vous remercier, Madame la Maire, d?avoir bien voulu relayer cette pétition et vous dire que si vous voulez voir les conditions dans lesquelles cette femme est incarcérée, je vous invite à regarder le reportage qu?Hugo CLÉMENT vient de faire sur Konbini. Quant à moi, je verrai l?ambassadrice, avec ma collègue chargée des Français de l?étranger, la semaine prochaine. Je vous remercie.

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Merci beaucoup.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 45 du groupe DP, ainsi amendé, avec un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Abstentions ?

Le v?u amendé est donc adopté. (2018, V. 17).