Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2018 DAE 87 - Carré aux artistes de la Place du Tertre (18e). - Création de 8 emplacements d'artistes peintres rue Norvins.

Débat/ Conseil municipal/ Février 2018


 

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Nous examinons à présent le projet de délibération DAE 87. Il concerne le Carré aux artistes de la place du Tertre dans le 18e arrondissement, à Montmartre. Il s?agit de la création de huit emplacements d?artistes peintres, rue Norvins.

C?est Mme Fadila MÉHAL, pour le groupe des Démocrates et Progressistes, qui a 5 minutes de temps de parole, et qui va parler de ce sujet à présent.

Mme Fadila MÉHAL. - Merci, Monsieur le Maire.

Chers collègues, la place du Tertre est un lieu emblématique de Paris et aussi du 18e arrondissement. D?ailleurs, les plus grands de l?histoire de l?art y ont apporté un intérêt : le peintre Maurice Utrillo, figure marquante de l?école de Paris, ou encore le photographe Robert Doisneau qui l?a si bien photographiée et immortalisée.

Autour de cette place existent aussi de nombreuses galeries d?art et de commerce. Sur cette place, des artistes en tous genres, qu?il s?agisse de peintres, de portraitistes, de caricaturistes, exposent leurs ?uvres et ce, en plein air, à la vue de tous, des Parisiens, des touristes, des visiteurs.

C?est dire combien cette place est liée à l?art et qu?elle participe à la promotion des artistes, à la diffusion de leurs créations. Ce sont des millions de visiteurs qui sont accueillis chaque année.

Nous devons donc soutenir fortement les artistes qui participent au rayonnement de Paris et du 18e qui, trop souvent, malheureusement, est souvent stigmatisé par le prisme sécuritaire. Je voudrais simplement vous donner quelques chiffres pour rappel.

A la place du Tertre, ce sont 298 artistes sur 149 emplacements, donc un mètre carré chacun pour deux artistes. Evidemment, ils occupent l'espace en fonction du temps. Ils occupent l'espace de 8 heures à minuit, et la place du Tertre, c'est aussi, et c'est son originalité, sept terrasses de café de 70 mètres carrés environ, soit environ 500 mètres carrés d'espaces occupés, jour et nuit, durant la saison du 1er avril au début novembre. Ces cafés, je le rappelle, génèrent quand même beaucoup d'emplois avec 15 à 25 employée selon les établissements.

Par conséquent, et c'est là mon propos, mon groupe est favorable à la création des huit emplacements supplémentaires pour les artistes peintres au niveau du 1, rue Norvins. Cela permettra sans doute un rééquilibrage de l'espace en faveur des artistes. D'ailleurs, cela fait suite à une expérimentation menée en 2016 dont le résultat est jugé très positif.

Soutenons l'intérêt des touristes, des passants, des artistes eux-mêmes, et prenons également en compte les habitants de cette rue. Il faut bien le rappeler aussi, les nuisances sonores potentielles qui pourront en découler. Mais comme nous soutenons les artistes, évidemment vous comprendrez que je dirai et en même temps, nous sommes attachés à soutenir le commerce, les cafés et leurs terrasses pour qu?il leur soit fait droit d'exister, et surtout de se développer.

J'espère que mes propos sur la place du Tertre intéressent, parce que je sens beaucoup de brouhaha. Mais je vais continuer. L'activité de la place du Tertre est intimement liée à cette activité économique. Il serait vain de les opposer, de les diviser l'un de l'autre car l'un ne va pas sans l'autre.

D'ailleurs le maire du 18e, Eric LEJOINDRE, l'a fortement rappelé lors du dernier Conseil d'arrondissement. Je partage parfaitement son avis. C'est pourquoi je pense qu'il faut prendre la place du Tertre dans sa globalité, dans sa totalité, dans sa complexité.

Il est vrai qu'il existe un projet de réaménagement proposé par la mairie du 18e, mais qui est en discussion. Il y a parfois encore, puisque les travaux coûteront plus de 500.000 euros, une forme de crispation entre les artistes et les restaurateurs. Ce n'est pas directement l'objet de ce projet de délibération, mais cela pose la question de la place dont disposent les artistes, ce qui est un véritable sujet qui doit être réglé impérativement.

Pour conclure, il est impératif que la place du Tertre reste ce lieu de partage, ce lieu dynamique où restaurateurs, artistes continuent de se côtoyer en toute harmonie, pour préserver à la fois la mémoire de ce lieu, mais aussi la mémoire de Paris, parce que c'est un lieu unique.

Je vous remercie.

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Merci, Madame MÉHAL, pour cette ode à Montmartre et à la place du Tertre.

Pour vous répondre, la parole est à Olivia POLSKI.

Mme Olivia POLSKI, adjointe. - Monsieur le Maire, mes chers collègues, Mme Fadila MÉHAL a déjà beaucoup dit. J'ajouterai quelques éléments. Nous sommes, nous aussi, très attachés à cet équilibre sur la place du Tertre. Le travail fait depuis un certain temps par la Ville et par la mairie du 18e permet maintenant de travailler sur une amélioration de ce lieu.

Il y a eu une expérimentation depuis 2016, sur cet emplacement, entre mai et novembre, pour permettre à quelques artistes d'exercer leur art. Cette démarche a rencontré un véritable succès, tant auprès des artistes d'ailleurs eux-mêmes que des touristes. Il s'agit de pérenniser ces huit emplacements qui ont fait l'objet de l'expérimentation.

Effectivement, cela a été évoqué précédemment, la mairie du 18e a un projet de réaménagement de cette place du Tertre. Pour répondre notamment à des questionnements que soulève ce projet auprès des artistes, la mairie du 18e a réuni les représentants des trois parties, c'est-à-dire les habitants, les commerçants et les artistes, le 12 janvier dernier. Je sais que la mairie du 18e est très attentive à ce projet et qu'il participe évidemment de l'intérêt général, sans dénaturer la place du Tertre et son caractère authentique.

De nouvelles réunions de travail sont prévues, avec toutes ces parties, pour pouvoir aboutir, j'espère, à une place belle et accueillante pour tous.

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Merci, Olivia POLSKI.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAE 87.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté à l'unanimité. (2018, DAE 87).

V?u déposé par le groupe Communiste - Front de Gauche