Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe Ecologiste de Paris relatif à l'équipe de football professionnelle féminine du P.S.G.

Débat/ Conseil municipal/ Février 2018


 

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Nous examinons le v?u n° 52 relatif à l'équipe de football professionnel féminine du P.S.G.

La parole est à Pascal JULIEN pour deux minutes.

M. Pascal JULIEN. - Merci. Ce v?u demande à la Maire de Paris d'intervenir auprès des dirigeants du P.S.G. pour qu?ils offrent bien davantage de moyens à ses équipes féminines.

En effet, à l'automne, nous avons appris que l'équipe féminine du P.S.G. s'est vue contrainte, au profit des équipes masculines, de renoncer au Camp des Loges, de s'entraîner à Bougival et de jouer ses matchs à domicile, dans un stade d'une capacité inférieure à 2.000 places. Il est, par ailleurs, regrettable que l'option de jouer au stade Jean-Bouin ne soit plus évoquée. D'ailleurs, en décembre dernier, le staff technique de l'équipe féminine du P.S.G. a menacé de faire grève en demandant davantage de moyens. Au regard des dépenses financières et médiatiques considérables produites par le club du P.S.G. pour son équipe masculine - 400 millions d'euros rien pour acheter deux joueurs - un tel écart de traitement entre l'équipe féminine et l'équipe masculine n'est plus du tout acceptable, alors que le mercredi 24 janvier dernier, était organisée la Journée internationale du sport féminin, créée en 2014 pour lutter justement contre la sous-médiatisation du sport féminin. Je vous remercie.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci beaucoup, Monsieur JULIEN.

Pour vous répondre, Jean-François MARTINS.

M. Jean-François MARTINS, adjoint. - Madame la Maire, Monsieur JULIEN, on est évidemment toujours favorable, il faut toujours en faire plus pour le sport féminin et le foot féminin en particulier. Je voterai donc ce v?u même si je le trouve un peu injuste. En effet, dire que le P.S.G. ne met pas de moyens sur le foot féminin, c'est totalement faux. Le P.S.G. féminine est aujourd'hui le premier budget de foot féminin en France, et c'est l'un des cinq plus gros en Europe.

Cela a même été classé par "l'International Federation of Football History and Statistics", comme le deuxième meilleur club féminin du monde. Je veux bien que le P.S.G. ait tous les torts, mais 7 millions d'euros sur le foot féminin, ce n'est pas du profit, ce n'est que du mécénat, c'est à pure perte aujourd'hui vu le modèle économique du football féminin.

Donc leur dire qu'ils ne mettent pas assez de moyens, c'est formellement faux et un peu injuste parce qu'en plus sportivement, elles sont finalistes de la Ligue des Champions en 2017. Ils viennent encore de recruter trois joueuses internationales de bon niveau, Andrine HEGERBERG que vous connaissez, Paulina DUDEK qui avait fait un très bon Euro aux Pays-Bas cet été, vous vous en souvenez sûrement, et Davinia VANMECHELEN, la milieu belge qui, elle aussi, sort d'une très belle saison et qui rejoindra le Paris Saint-Germain cet hiver.

Evidemment, ils peuvent toujours faire plus. Ils ont fait un choix, qui a été commenté dans la presse, de quitter Charléty pour leurs matchs, mais c'est un choix demandé par les joueuses, demandé par la direction sportive parce qu'un stade de 20.000 places pour jouer devant 1.000 personnes, c'est déprimant, c'est démobilisant pour les joueuses. Donc ce sont elles qui ont demandé d'aller jouer dans un stade plus petit. Elles nous ont demandé si on avait un stade plus petit à disposition dans Paris, mais nous n'en avions pas et elles se sont reportées sur Saint-Germain-en-Laye.

A un moment donné, on va voter ce v?u pour dire de faire toujours plus, mais attention à ne pas en permanence dire : le P.S.G., c'est mal, c'est méchant, mais de leur demander de faire plus de choses, en particulier dans un endroit où ils en font beaucoup.

Cependant, l'un des enjeux sera évidemment qu'il y ait plus de supporteurs de ce club féminin. La Coupe du monde de football 2019 féminin que nous accueillons en France et à Paris nous permettra avec notamment le dispositif "Foot d'Elles", des tournois de foot féminin, de promouvoir cette discipline et donc, de créer beaucoup de futures joueuses et supportrices du Paris Saint-Germain.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci. Nous y serons.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 52 avec un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

C'est ma matinée sportive, le v?u est adopté. (2018, V. 21).