Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par Mme TAÏEB relatif au service PAM 75. Vœu déposé par l'Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Février 2018


 

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint, président. - Je vais faire une toute petite entorse à l?ordre du jour pour des raisons personnelles, mais pas les miennes, nous allons examiner le v?u référencé n° 130, si vous le voulez bien, qui est relatif au PAM 75.

Mme Karen TAÏEB va le présenter rapidement et Nicolas NORDMAN y répondra.

Mme Karen TAÏEB. - Merci, Monsieur le Maire.

Mes chers collègues, très rapidement, je voudrais avant que de présenter mon v?u remercier notre collègue en charge du handicap, Nicolas NORDMAN, et son cabinet pour leur réactivité et leur volonté d?agir pour améliorer la qualité de vie de nos concitoyens porteurs de handicap.

Ce v?u va dans ce sens puisqu?il s?agit des PAM 75, absolument essentiels pour les déplacements des personnes porteuses de handicap. Comme vous le savez, depuis le nouveau règlement des PAM 75, le covoiturage a été retenu pour des raisons économiques et écologiques parfaitement justifiées. Il se trouve néanmoins que cela pose quelques problèmes et les nombreuses doléances remontent au niveau de tous les arrondissements ; c?est ce qui nous a été rapporté par les témoignages des nombreux adjoints qui étaient en réunion autour de Nicolas NORDMAN récemment à l?Hôtel de Ville.

Le covoiturage en effet rallonge les temps de trajet parfois de manière très ou trop importante. En conséquence, des étudiants porteurs de handicap arrivent en retard à l?université, ce qui est inadmissible. Des personnes autistes, dont la fatigabilité et la fragilité sont à considérer, voient leur trajet passer de 1 heure pour se rendre à leur centre de santé à 1 heure 30, voire 1 heure 50, totalement inadmissible et délétère surtout pour leur santé.

J'espère que mon v?u qui demande que l'on puisse considérer l'humain avant tout, les remarques des usagers porteurs de handicap, l'inquiétude des parents, l'impact du temps de trajet sur la fatigabilité de certains trouvera une réponse favorable et concrète le plus rapidement possible. Je vous remercie.

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint, président. - Merci beaucoup. La parole est à M. Nicolas NORDMAN pour vous répondre.

M. Nicolas NORDMAN, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire, merci, Madame TAÏEB, pour votre v?u qui permet de parler d'un dispositif tout à fait indispensable pour les personnes en situation de handicap et les personnes âgées de notre ville.

Depuis que j'ai la charge de cette délégation, j'ai été en effet sollicité par un certain nombre d'usagers, et d'associations également, me faisant part des difficultés liées à la mise en place de ces regroupements de transport.

Quelques mots sur le P.A.M. pour repréciser les choses. C'est un outil qui s'est mis en place il y a une dizaine d?années, qui est une solution permettant la mobilité des personnes en situation de handicap, les moins autonomes mais aussi, comme je vous le disais, les personnes âgées avec des critères d'éligibilité bien définis.

Il est en effet primordial que les Parisiens les plus en difficulté puissent avoir accès à toutes les fonctions de la Ville, notamment pouvoir se rendre à leur activité professionnelle. La Ville consacre à ce service près de 4 millions d'euros par an, afin de rendre ce transport le plus adapté possible aux situations les plus différentes possibles.

Le nouveau marché P.A.M., qui est également géré par la DVD, a en effet autorisé le regroupement d'un certain nombre de transports pour 20 à 30 % des courses, conformément au cahier des charges qui a été défini par la Ville.

En effet, il y a eu un certain nombre de dysfonctionnements. J'ai reçu, il y a quelques semaines, la société "Keolis" qui est en charge de ce service, qui a procédé à des ajustements, notamment du logiciel permettant de pouvoir faire les transports. Concernant le deuxième point que vous avez évoqué, c'est vrai qu'il peut y avoir des difficultés de cohabitation entre des publics, à l'occasion de ces transports, mais là aussi, la vigilance a été apportée et a été demandée pour que des signalements puissent être faits dans le respect bien évidemment de la réglementation et notamment de la C.N.I.L., pour pouvoir organiser au mieux ces déplacements lorsqu'ils ont été parfois rendus difficiles. Pour toutes ces raisons, notamment l'évolution liée à la mise en place de nouveaux dispositifs, je vous remercie de bien vouloir accepter un v?u de l'Exécutif à la place du vôtre.

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint, président. - Madame Karen TAÏEB, acceptez-vous le v?u de l'Exécutif ?

Mme Karen TAÏEB. - Tout à fait, et je vous remercie.

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint, président. - Merci beaucoup, Madame TAÏEB, merci beaucoup, Nicolas NORDMAN.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de v?u référencé n° 130 bis, déposé par l'Exécutif. Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

Le projet de v?u est adopté. (2018, V. 62).

Je vous en remercie.