Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

relatif à une dénomination en hommage à Jeanne Moreau.

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2018


 

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Le v?u référencé n° 109 est relatif à une dénomination en hommage à Jeanne Moreau.

La parole est à Danièle PREMEL.

Mme Danièle PREMEL. - Madame la Maire, chers collègues.

J'ai la mémoire qui flanche, je ne me souviens plus très bien, mais il ne me semble qu'aucune et qu'aucun de nos collègues n'ait pensé à proposer qu'un lieu parisien porte le nom de cette immense actrice qu'a été Jeanne Moreau.

Notre groupe souhaite donc réparer cet oubli.

Elle nous a quittés le 31 juillet 2017. Née Parisienne, elle est morte dans notre Capitale, comme si les tours du monde qu'elle a effectués grâce au cinéma et au théâtre ne lui avaient jamais fait oublier son port d'attache.

Comédienne contre la volonté de son père, elle passe par le Conservatoire puis intégrera brièvement la Comédie-Française et le Théâtre national populaire de Vilar. Elle ne sera pas Chimène dans "Le Cid", avec Gérard Philipe mais l'Infante. C'est au cinéma qu'elle explosera littéralement. Giflée par Gabin dans "Touchez pas au grisbi" de Becker, amoureuse abandonnée dans "Ascenseur pour l'échafaud" de Louis Malle, maîtresse scandaleuse dans "Les amants" du même réalisateur. Moreau, c'est une voix ambrée, profonde de fumeuse. Moreau, c'est une moue boudeuse, rieuse et une intelligence du regard et du sourire. Moreau, c'est une élégance et un port de tête, une démarche. Moreau, c'est l'intelligence du choix des scénarios et des réalisateurs. Moreau, c'est l'engagement discret mais tenace pour les droits des femmes, et son ultime lutte contre les ventes à la découpe concernant son immeuble place des Ternes. Seule actrice à avoir présidé deux fois le jury du Festival de Cannes et la cérémonie des Molière, elle a joué jusqu'au crépuscule de sa vie, elle nous a enchantés et bouleversés tout le long de sa grande carrière. Alors voilà, je crois avoir trouvé la raison pour laquelle aucun et aucune d'entre nous n'avait proposé son nom. C'est parce que nous ne voulions pas la voir mourir, parce qu'elle est dans les rues de Paris qu'elle a tant aimé, où elle a tant tourné. Notre groupe souhaite donc que cette grande dame, cette immense actrice ait une rue à Paris ou un lieu qui porte son nom, et si par bonheur cela pouvait être un lieu associé au 7e art, nous serions comblés.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci, Madame PREMEL.

Catherine VIEU-CHARIER va essayer de vous combler.

Mme Catherine VIEU-CHARIER, adjointe. - Je crois, Madame la Conseillère, que vous avez tout dit, et fort brillamment pour cette très belle figure, cette femme si intelligente, si magnifique. Ce sera bien évidemment un avis favorable.

Votre idée du prolongement de la promenade Simone Signoret-Yves Montand dans le 19e est une excellente idée, mais nous avons d'autres pistes dans le 12e. C'est donc à la Commission de dénomination de trancher, mais on va rapidement trouver un lieu, et évidemment c'est un avis favorable.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Je vous en remercie.

J'ai été saisie d'une explication de vote de Catherine DUMAS.

Mme Catherine DUMAS. - Merci, Madame la Maire.

Ce v?u qui a été déposé par le groupe Communiste - Front de Gauche et qui vise à rendre hommage, un hommage sincère et appuyé, à Jeanne Moreau est bien sûr une excellente initiative.

Comme vous l?avez dit, Jeanne Moreau était une comédienne de talent, une femme libre, aussi, et une amoureuse de Paris. Reconnue pour la qualité de son interprétation dans de multiples rôles, distinguée par ses pairs à de nombreuses reprises, elle incarnait une certaine idée de la femme française. C?était une artiste éclectique : 130 films et de nombreux prix et distinctions, depuis ses débuts à la Comédie française, jusqu?à son élection à l?Académie des beaux-arts de l?Institut de France. Elle a su faire de son caractère un atout de charme. Elle a aussi choisi de léguer ses biens à une fondation qui porte son nom, de façon à en faire un lieu consacré à l?accompagnement des jeunes talents. Elle demeure donc, par-delà la mort, cette actrice généreuse et foncièrement visionnaire qu?elle fut tout au long de sa vie.

En lui rendant hommage, en donnant son nom à un lieu ou à une rue, la Ville de Paris fera d?elle une femme que l?on n?oublie pas, une éternelle.

Vous l?avez bien compris : le groupe les Républicains et Indépendants votera pour.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe Communiste - Front de Gauche, assortie d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée. (2018, V. 112).

V?u déposé par le groupe Communiste - Front de Gauche