Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

relatif au patrimoine culturel hérité du compositeur Pierre Henry.

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2018


 

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Nous passons à l'examen de v?ux non rattachés. Le v?u référencé n° 90 est relatif au patrimoine culturel hérité du compositeur Pierre Henry. Je donne la parole à Mme BARATTI-ELBAZ, représentant le groupe Socialiste et Apparentés.

Mme Catherine BARATTI-ELBAZ, maire du 12e arrondissement. - Merci, Madame la Maire.

Mes chers collègues, lors du Conseil de Paris des 25 et 26 décembre 2017, j'avais déjà évoqué le souci de la mairie du 12e arrondissement de préserver le patrimoine culturel hérité du compositeur Pierre Henry.

Comme vous le savez, le 5 juillet 2017, le père de la musique électro-acoustique est décédé à l'âge de 89 ans, dans sa maison du 32, rue de Toul dans le 12e arrondissement, où il a vécu et créé pendant de longues années.

Au fil des années, sa maison est devenue un véritable musée symbolique de son ?uvre immense.

A travers ses instruments d'enregistrement et sa sonothèque, ce lieu de création est pleinement constitutif du patrimoine de la musique contemporaine aujourd'hui.

Or, Pierre Henry n'était que locataire et nous ne connaissons pas, dans la situation actuelle, l'avenir réservé à ce lieu par son propriétaire.

Dès le mois de juillet 2018, l'association "Son ré" doit faire le choix de payer un loyer bien supérieur à celui honoré actuellement, ou quitter les lieux.

Pour cette raison, j'avais proposé au Conseil de Paris d'interpeller la Ministre de la Culture afin de s'emparer de cet enjeu et de s'assurer de la conservation des ?uvres de Pierre Henry.

Dans l'intervalle, mes équipes ont rencontré à plusieurs reprises l'épouse du compositeur. Pour donner plus de latitude à la famille de Pierre Henry, j'ai proposé à l'association "Son ré" d'intégrer de nouveaux locaux gérés par la R.I.V.P., situés 3, passage Hennel au c?ur du 12e arrondissement, dans le prolongement du Viaduc des Arts.

De la même manière, mes équipes accompagnent la famille dans la recherche de mécénats pour permettre de développer un projet à la hauteur de cet enjeu.

Enfin, c'est donc dans ce contexte que je souhaite que l?avis favorable émis par le Conseil du 12e arrondissement le 12 mars dernier et que les démarches engagées par la Ville de Paris se poursuivent et que l?on sollicite à nouveau la Ministre de la Culture afin qu?elle s?engage à accompagner la préservation de l??uvre de Pierre Henry. Je vous remercie.

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Merci à vous, Madame.

La parole est à M. Bruno JULLIARD, pour vous répondre.

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint. - Merci beaucoup, Madame la Maire.

Merci à Catherine BARATTI-ELBAZ pour la présentation de ce v?u qui nous permet de rappeler notre attachement à l??uvre du compositeur et au patrimoine culturel exceptionnel qu?il laisse derrière lui.

Pierre Henry, père de l?électroacoustique, pionnier de la musique concrète, au répertoire immense et foisonnant, compositeur visionnaire, a bien sûr toute sa place à Paris. Sa maison, rue de Toul, fut à la fois un studio d?enregistrement, un atelier de création, un laboratoire d?expérimentation sonore, terreau des plus grandes ?uvres du compositeur. Il est en effet de notre responsabilité collective de préserver et de rendre accessible au plus grand nombre ce patrimoine exceptionnel de la musique contemporaine.

Vous avez rappelé - et vous avez eu raison - l?entière mobilisation, d?abord, de vous-même et de vos équipes à la mairie du 12e arrondissement, mais également des services de la Ville de Paris, et je les en remercie aussi.

Nous avions donné un avis favorable, en septembre dernier, au v?u relatif à la mémoire du compositeur. Nous avons interpellé l?Etat pour la conservation du fonds d??uvres et du patrimoine musical hérité de Pierre Henry. Au cours des derniers mois, nous avons rencontré à plusieurs reprises et échangé avec l?épouse de Pierre Henry, qui est chargée de la numérisation des enregistrements du compositeur.

La mobilisation est donc forte, de tous les acteurs - mairie du 12e, Ville de Paris - pour la préservation de l??uvre de Pierre Henry, soit en arrivant à maintenir l?association qui gère son patrimoine et son ?uvre dans ses locaux actuels, dans la maison actuelle, rue de Toul, ou alors en accompagnant l?association dans sa recherche de locaux, avec notamment une proposition faite par vous-même, la mairie du 12e arrondissement, permettant à l?association de poursuivre son activité.

Par ailleurs, nous soutenons toutes les initiatives de valorisation de l??uvre de Pierre Henry, en accompagnant notamment l?association dont j?ai parlé à l?instant mais également en soutenant régulièrement des projets visant à promouvoir et à faire rayonner l??uvre de Pierre Henry. Ce sera d?ailleurs très bientôt le cas pour l?ultime création de Pierre Henry qui s?intitule "Fondu au noir", une symphonie pour orchestre de haut-parleurs : elle sera présentée au public au début du mois prochain. Je ne peux donc par conséquent qu?adhérer à votre souhait de voir l?Etat s?associer à ces démarches pour accompagner la préservation du patrimoine hérité de Pierre Henry. Avis favorable à ce v?u.

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Et Christophe GIRARD, très impliqué aussi, qui applaudit frénétiquement Bruno JULLIARD. Merci.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe Socialiste et Apparentés, assortie d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée. (2018, V. 98).

V?u déposé par Mme MAQUOI, M. ASSOULINE et les groupes