Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe Socialiste et Apparentés relatif à l'enseignement spécialisé aux jeunes aveugles et jeunes sourds.

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2018


 

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Nous examinons le v?u n° 190 relatif à l'enseignement spécialisé, aux jeunes aveugles et jeunes sourds.

Madame Marinette BACHE, vous avez la parole.

Mme Marinette BACHE. - Cela va être rapide, puisque le contexte et la raison de ce v?u sont exposés dans les considérants, je ne vais pas les répéter. Notre pays offre à des jeunes atteints de lourds handicaps, les jeunes aveugles et jeunes sourds, la possibilité de suivre un enseignement de qualité et d'obtenir des diplômes nationaux.

Paris a la chance d'avoir sur son territoire l'I.N.J.A et un des I.N.J.S. Ces établissements au carrefour des compétences de l'Education nationale et du Ministère de la Santé sont en but à des baisses importantes de subvention au prétexte de financer l'allocation adulte handicapé.

Ce v?u que je vous invite à soutenir a pour but de demander à Mme la Maire de Paris, d'intervenir d'abord pour le maintien du niveau des subventions, ensuite pour le maintien du caractère national de ces établissements.

Je vous remercie.

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Merci beaucoup à vous, Marinette BACHE.

La parole est à M. Nicolas NORDMAN pour vous répondre.

M. Nicolas NORDMAN, adjoint. - Merci, Madame BACHE, Madame TAÏEB, et le groupe Socialiste et Apparentés pour le dépôt de ce v?u, qui témoigne de leur volonté de garantir aux élèves sourds et aveugles un enseignement de qualité, une volonté que nous partageons. Ces instituts dispensent des enseignements reconnus. J'ai reçu le mois dernier le directeur de l'Institution nationale des jeunes aveugles, ainsi que la directrice de l'Institut national des jeunes sourds de Paris, qui m'ont exprimé aussi ces inquiétudes, notamment le projet de régionalisation de ces deux instituts. S'il devait être concrétisé, les faisant passer de la tutelle de l'Etat à celle des agences régionales de santé, il y a évidemment un risque, notamment pour que les jeunes sourds qui résident en dehors de la Région Ile-de-France ne bénéficient plus de ces formations qui sont, je le redis, de très grande qualité. C'est pourquoi j'émets un avis favorable à ce v?u. Nous relaierons ces inquiétudes auprès du Gouvernement.

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Merci beaucoup, Monsieur NORDMAN.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 190 du groupe Socialiste et Apparentés avec un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le v?u est adopté. (2018, V. 148).