Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe les Républicains et Indépendants relatif à la sécurité dans les résidences de logements sociaux.

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2018


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Le v?u n° 212 est relatif à la sécurité dans les résidences de logements sociaux.

La parole est à M. Christian HONORÉ.

M. Christian HONORÉ. - Oui, Monsieur le Maire.

Je voudrais parler de la sécurité dans les résidences de logements sociaux. Des incendies se sont déclarés dans les locaux-poubelles et les cages d?escalier de la résidence de logements sociaux située 88-90, boulevard Ney. La fumée est montée jusqu?au dix-huitième étage, provoquant - on le comprend - la frayeur des locataires. On peut supposer un dysfonctionnement dans le système de désenfumage. Des travaux de renforcement de la sécurité incendie avaient pourtant été réalisés suite à un appel d?offres en 2016.

Il paraît donc nécessaire que des vérifications des normes de sécurité soient effectuées. Je rappelle que l?article R. 123-14 du Code de la construction et de l?habitation prévoit que "le maire peut, après consultation de la commission de sécurité compétente, faire procéder à des visites de contrôle".

En outre, il me semble indispensable de vérifier si ces immeubles entrent dans la catégorie des immeubles de grande hauteur. La réponse est importante car les immeubles de grande hauteur doivent être équipés d?un poste central de sécurité tenu par un agent habilité.

Avec Pierre-Yves BOURNAZEL, nous demandons qu?une visite de contrôle soit effectuée par la commission de sécurité compétente des immeubles de la résidence 88-90, boulevard Ney. Il est important de vérifier si les immeubles entrent dans la catégorie des immeubles de grande hauteur. Si la réponse est positive, des dispositifs de sécurité prévus devront être mis en ?uvre. Enfin, je demande que des contrôles de sécurité soient menés dans tous les immeubles de logements sociaux de Paris dans le but de prendre les mesures qui se révéleraient nécessaires. Je vous remercie.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - La parole est à M. Ian BROSSAT.

M. Ian BROSSAT, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.

Merci à Christian HONORÉ d?attirer notre attention sur la question de la sécurité dans les résidences de logements sociaux, de la sécurité incendie et, plus particulièrement, sur la situation du 88-90, boulevard Ney dans le 18e arrondissement, résidence "Efidis" que je connais bien également.

Le 4 février dernier, un incendie s?est effectivement déclaré à cette adresse. Il s?agirait de quelques prospectus auxquels il aurait été mis le feu. La fumée s?est par la suite propagée aux étages supérieurs. Les pompiers se sont déplacés sur site et l?évacuation des locataires n?a pas été jugée nécessaire. Par ailleurs, rien n?a été constaté dans les parties communes qui pourraient justifier une déclaration de sinistre.

Néanmoins, comme nous le confirme la direction d?"Efidis", suite à un contrôle sur site, des travaux de renforcement de la sécurité incendie vont être réalisés. La procédure de mise en concurrence est d?ores et déjà entamée. A ce stade, quatre offres sont en cours d?analyse. D?ici à la fin du mois, l?ordre de service devrait être délivré. Cette résidence bénéficiera donc d?un investissement concernant la sécurité incendie. C?est une bonne nouvelle. En tout cas, je veux vous dire que la Ville de Paris sera évidemment très attentive à ce point.

Une précision s?impose car vous la demandez : le 88-90, boulevard Ney ne correspond pas à un immeuble de grande hauteur - à un I.G.H. - mais bien à des immeubles de troisième et quatrième familles.

Voici concernant vos demandes spécifiques qui sont d?ores et déjà mises en ?uvre, mais il était important d?apporter ces éléments de réponse.

Enfin, permettez-moi de rappeler l?action des bailleurs sociaux en matière de sécurité incendie : les logements sont tous désormais équipés de détecteurs de fumée permettant une détection des fumées dès le départ de l?incendie. Par ailleurs, un contrôle des installations électriques est systématiquement effectué à la relocation. Nos bailleurs sociaux, comme les autres bailleurs qui ne dépendent pas de la Ville mais qui sont présents sur le territoire parisien, sont très attentifs sur ces sujets. Je vous demande donc de retirer ce v?u. Sachez que nous sommes très vigilants et mobilisés sur cette question.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Monsieur HONORÉ, maintenez-vous votre v?u ?

M. Christian HONORÉ. - Je remercie M. BROSSAT de ces réponses et de ces informations. J?en prends bonne note. Comme ce v?u m?a été suggéré et demandé par les habitants, par respect, je maintiens le v?u.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u n° 212 avec un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le v?u n° 212 est rejeté.