Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe Démocrates et Progressistes relatif à la promotion des mathématiques.

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2018


 

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Nous passons à l'examen d'un v?u non rattaché ; le v?u référencé n° 52 relatif à la promotion des mathématiques.

La parole est à Mme MÉHAL, pour deux minutes maximum.

Mme Fadila MÉHAL. - Merci, Madame la Maire.

Chers collègues, vous le savez sans doute, les mathématiques sont parfois perçues comme une discipline assez abstraite, difficile d'accès et parfois même ennuyeuse. C'est pourquoi la perception de cette matière doit être déconstruite via une approche à la fois dynamique, joyeuse, concrète. C?est vrai que, parfois, les mauvais résultats en mathématiques des écoliers français, d'ailleurs, dans les classements internationaux, comme le montre l'enquête TIMSS publiée en novembre 2016, sont quand même un vrai souci.

C'est pourquoi le rapport intitulé "21 mesures pour l'enseignement des mathématiques", qui a été remis par Cédric VILLANI et Charles TOROSSIAN le 12 février 2018 au ministre de l'Éducation nationale, peut être une excellente opportunité d'y remédier dans ses mesures 4, 7 et 8 relatives à la manipulation d'objets réels ou virtuels, au développement des partenariats institutionnels avec le périscolaire et, en même temps, le renforcement des échanges dans les autres disciplines que les mathématiques. C'est pour ces raisons que nous souhaitons, en effet, qu'il y ait une articulation plus importante dans la Ville de Paris sur les mathématiques.

Je sais que la Ville participe déjà grandement à ce développement, notamment avec la création des écoles spécialisées dans le génie urbain, avec les métiers de la nature comme l'école du Breuil. Je ne vais pas toutes les citer, mais simplement dire aussi que, par exemple, les 49 centres "Paris Anim" répartis sur tout le territoire font un travail considérable, tout comme les bibliothèques qui sont au nombre de 72. L'idée, c?est que les établissements d'enseignement supérieur de la Ville de Paris organisent des ateliers auprès des différents publics sur cette question, que les bibliothèques municipales et les centres "Paris Anim" puissent aussi participer à la valorisation de ces mathématiques grâce à des ateliers concrets, ludiques et qui permettent, en effet, d'améliorer l'existant.

Je vous remercie.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci beaucoup.

Pour vous répondre, la parole est à Marie-Christine LEMARDELEY.

Mme Marie-Christine LEMARDELEY, adjointe. - Chère Fadila MÉHAL, merci pour votre intervention.

Ce v?u rappelle l?importance des actions de promotion des mathématiques au sein de notre société, à la lumière des propositions récentes formulées par notre collègue Cédric VILLANI à ce sujet.

Je vous indique tout de suite, qu'au nom de l'Exécutif, j?émettrai un avis favorable à ce v?u, car nous partageons les objectifs qu?il énonce, mais avec quelques amendements afin de rappeler l?engagement résolu et déjà ancien de la Ville de Paris dans la promotion des mathématiques et plus largement de la culture scientifique.

Nous partageons ces objectifs que la promotion des mathématiques, comme de la culture scientifique en général, est un enjeu éducatif, économique, culturel mais également démocratique. En effet, nous le savons, c?est bien l?éducation au raisonnement scientifique qui forme des citoyens éclairés et capables de discerner l?information empiriquement fondée des déformations et des distorsions de la réalité. Tout à fait d?accord sur le fond donc.

Permettez-moi juste de rappeler que la Ville agit déjà beaucoup en ce domaine par son soutien considérable, 8 millions d'euros, à l?extension de l?Institut Henri-Poincaré - très beau projet lancé par Cédric VILLANI, alors directeur de l?Institut -, par les actions entreprises par les écoles de la Ville de Paris, en particulier l?E.S.P.C.I. avec son très dynamique espace Pierre-Gilles de Gennes, par les subventions que nous accordons à de nombreuses initiatives de diffusion de la culture scientifique, dont un certain nombre concerne les mathématiques. Le projet de délibération concernant les subventions de cette année est d?ailleurs soumis à ce Conseil. Enfin, les bibliothèques et centres d?animation que vous mentionnez dans votre v?u agissent également d?ores et déjà dans ce domaine.

Beaucoup de choses sont déjà faites, mais nous sommes bien sûr tout à fait d?accord pour sensibiliser les différents acteurs à l?importance de poursuivre et d?approfondir les actions dans ce domaine. Je rappellerai, pour conclure, qu?il est indispensable, si l?on veut que la culture scientifique soit bien diffusée, que l?enseignement de la science, et en particulier des mathématiques, bénéficie des moyens à la hauteur de ses ambitions. Ceci doit être une préoccupation constante dans la réforme du système éducatif. Je donne donc un avis favorable si les amendements sont acceptés.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci beaucoup.

Est-ce que les amendements sont acceptés, Madame MÉHAL ?

Mme Fadila MÉHAL. - D?abord, merci, Madame LEMARDELEY, de ces précisions et j?accepte bien volontiers ces amendements.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci.

J?ai été saisie d?une demande d?explication de vote de M. AQUA sur le v?u a priori ainsi amendé.

M. Jean-Noël AQUA. - Merci, Madame la Maire.

Permettez-moi d?être un peu impertinent devant tant de consensus. Déjà le v?u de l?Exécutif rappelle justement et heureusement tout ce qui est déjà fait par les universités et écoles supérieures en matière de promotion des mathématiques dans les écoles, lycées et collèges, mais permettez-moi une petite incise. Entendre le groupe DP tout d?abord venir systématiquement et aveuglement soutenir tout ce qui vient du Gouvernement, et en particulier avec ce que nous avons dit tout à l?heure avec la diminution de la D.H.G. qui va se traduire par moins d?heures de cours dans les lycées, et ensuite venir demander aux universités et aux écoles supérieures de venir gracieusement promouvoir les mathématiques dans ces mêmes écoles et collèges, prête à sourire devant autant de schizophrénie. J?ai envie de dire que si vraiment la promotion des mathématiques qui m?est chère vous tient tant à c?ur, agissez auprès de ce Gouvernement que vous soutenez avec autant d?ardeur pour rétablir le nombre d?heures d?enseignement à l?école, au collège et au lycée. Je vous remercie.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci beaucoup, Monsieur AQUA.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe Démocrates et Progressistes, amendée par l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u amendée est adoptée. (2018, V. 85).