Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par Mme SIMONNET relatif au projet "Europacity".

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2018


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Le v?u n° 234, et dernier v?u de notre Conseil, est relatif au projet "EuropaCity".

La parole est à Danielle SIMONNET.

Mme Danielle SIMONNET. - Mes chers collègues, nous gardons le meilleur pour la fin !

Nous avons commencé cette séance sur l?enjeu de préserver la biodiversité, de se préoccuper de l?urgence climatique, eh bien nous terminerons, je l?espère, sur une décision concrète qui y contribue très fortement.

Mardi 6 mars 2018, le Tribunal administratif de Cergy-Pontoise a annulé l?arrêté du 21 septembre 2016 du Préfet du Val-d?Oise qui autorisait la création de la zone d?aménagement concerté du Triangle de Gonesse devant accueillir le méga complexe commercial d?"EuropaCity".

Il faut absolument que le projet d?"EuropaCity" soit définitivement abandonné car c?est une aberration totalement anti-écologique.

Au vu de l?heure tardive, je ne vais pas vous donner tous les éléments qui sont dans ce v?u sur l?aspect anti-écologique?

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Monsieur VESPERINI, soit j?appelle les huissiers, soit vous arrêtez.

Continuez, Danielle SIMONNET.

Mme Danielle SIMONNET. - Bien, petite tisane, Monsieur VESPERINI, à cette heure ? Je continue. Ce projet est totalement anti-écologique. Je rappelle qu?il s?agit du plus grand centre commercial d?Europe, avec carrément une piste de ski et autres folies de ce genre, mais surtout que ce projet contribuerait à supprimer 280 hectares de terres agricoles extrêmement fertiles, que nous avons besoin de préserver pour nourrir les Franciliens et les Franciliennes, les Parisiens et les Parisiennes.

Il y a, par ailleurs, un beau projet alternatif à ce méga-complexe commercial, le C.A.R.M.A. pour coopérative, pour une ambition rurale, métropolitaine et agricole, qui a pour objectif de faire du Triangle de Gonesse un pôle d?excellence de l?agro-écologie péri-urbaine, avec de nombreuses associations coopératives comme "Terre de Liens", "Biocoop", "France Nature Environnement", "Fermes d?avenir", ou encore le réseau A.M.A.P. qui y sont impliqués.

Mes chers collègues, je souhaiterais par l?adoption de ce v?u que la Ville de Paris à la fois s?engage contre le projet "EuropaCity" et soutienne ce projet alternatif.

Je vous remercie.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Pour vous répondre, Jean-Louis MISSIKA.

Ensuite, nous aurons une explication de vote du groupe Ecologiste.

M. Jean-Louis MISSIKA, adjoint. - Chère Danielle SIMONNET, on a déjà eu l?occasion, à plusieurs reprises, aussi bien avec vous qu?avec le groupe Ecologiste, de dialoguer sur ce projet. Vous avez résumé les étapes de ce projet, notamment au Tribunal administratif. Vous connaissez parfaitement notre point de vue et mon point de vue sur ce projet.

Ma position est toujours la même, c?est-à-dire que nous n?avons pas à intervenir sur un autre territoire que celui qui est le nôtre. Nous nous plaignons suffisamment des interventions intempestives de certaines collectivités sur ce que nous décidons concernant la voie Georges Pompidou, pour ne pas faire l?équivalent. Je vous demande donc de retirer votre v?u, à défaut de quoi j?y émettrai, comme d?habitude, un avis défavorable.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Yves CONTASSOT.

M. Yves CONTASSOT. - Merci, Monsieur le Maire.

Comme vient de le dire Jean-Louis MISSIKA, on a eu l?occasion plusieurs fois d?évoquer cela. Il y a un élément nouveau qui est la décision du Tribunal qui nous donne raison, il faut bien le dire, sur le fond, qui dit que ce projet n?aurait jamais dû être lancé tel qu?il est, compte tenu notamment de ses impacts environnementaux.

C?est peut-être là que l?on a une appréciation différente. C?est que nous pensons que l?environnement, le climat, cela n?a pas comme limite le boulevard périphérique, qu?il y a une interaction entre ce qu?il se passe à l?intérieur et à l?extérieur, et dans les deux sens. Tout ce qui peut être fait pour lutter contre l?artificialisation des sols, le réchauffement climatique, les pollutions atmosphériques doit être soutenu par notre collectivité, même si physiquement cela se passe sur un autre territoire.

C?est pour cela que nous allons, une fois de plus, voter et soutenir ce v?u qui, je l?espère, se traduira surtout au plan réel, plus encore qu?au plan symbolique de notre v?u.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

J?imagine que vous maintenez votre v?u, Madame SIMONNET.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 234 avec un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

On va le refaire.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le v?u est rejeté. 2018 DRH 6 - Statut des ingénieurs et architectes d'administrations parisiennes.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Le projet de délibération DRH 6 est retiré de l'ordre du jour.