Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par Mme SIMONNET relatif à l'école élémentaire Guadeloupe (18e).

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2018


 

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Nous examinons le v?u référencé n° 50 relatif à l?école élémentaire Guadeloupe.

La parole est à Mme SIMONNET, pour deux minutes maximum.

Mme Danielle SIMONNET. - Je suis vraiment surprise des votes des différents groupes sur cette question des colonies de vacance. Sans doute le préciseront-ils : ils n?ont peut-être pas levé la main au bon moment. Je suis étonnée qu?ils ne soient pas engagés en faveur, non seulement de l?augmentation des moyens pour les colonies "Arc-en-ciel", mais aussi pour la titularisation des vacataires. Concernant l?école élémentaire Guadeloupe, il y a eu une grève, une mobilisation importante dans cette école élémentaire du 18e arrondissement. La situation est très préoccupante, à la fois pour les personnels et les parents d?élèves de cette école, concernant l?insalubrité des locaux, avec la présence accrue de rats, de souris, de jour comme de nuit. Cette école accueille plus de 40 élèves en situation de handicap. Il y a donc également un besoin de personnel, nécessaire au bon accueil de ces élèves. La mairie d?arrondissement a été alertée mais elle nous dira ici présentement si, depuis, elle s?est mobilisée. Lors du contact avec l?équipe, à l?occasion de la rédaction de ce v?u, les personnels faisaient état qu?ils essayaient désespérément de mobiliser la mairie d?arrondissement depuis le mois d?octobre 2017, sans avoir à ce jour un calendrier précis des travaux à effectuer. A la suite de cela, il y a eu une occupation de cette école par les parents et un préavis de grève reconductible. Il apparaît vraiment urgent de permettre un accueil digne des élèves et des personnels dans cette école. C?est pour cette raison qu?à travers ce v?u, je souhaite que la Mairie de Paris engage d?urgence les travaux nécessaires à la mise en conformité des locaux. Je vous remercie.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci beaucoup.

Pour vous répondre, je donne la parole à M. Patrick BLOCHE.

M. Patrick BLOCHE, adjoint. - Merci.

Je pense que le maire du 18e arrondissement va sans doute intervenir également.

J?ai été personnellement saisi par des représentants des parents d?élèves de la situation de l?école Guadeloupe dans le 18e. Une réunion a eu lieu le mardi 13 mars, en présence de l?adjoint en charge des Affaires scolaires du 18e, Philippe DARRIULAT, de l?équipe enseignante, des représentants de parents d?élèves, de l?inspectrice de l?Education nationale. J?y étais représenté par mon directeur de cabinet.

Cette réunion a permis de faire le point de façon sérieuse et un certain nombre d?engagements ont été pris, très concrets, en particulier sur le sujet des toilettes, qui est une préoccupation légitime de la communauté scolaire.

Cette école n?est pas abandonnée, bien au contraire. Sur les deux dernières années 2016 et 2017, ce sont 425.000 euros de travaux qui ont été réalisés. On peut citer la rénovation de la cour, une première tranche de modernisation des menuiseries, la peinture des circulations et du préau - sans que cette liste soit exhaustive.

Pour les souris, il ne s?agit pas, hélas, d?un sujet cantonné à la seule école Guadeloupe. C?est l?un des sujets sur lesquels je suis le plus interpellé. La mobilisation en ce domaine est totale mais aussi perfectible. Il faut que nous fassions plus. Je pense que j?y reviendrai à l?occasion d?un v?u auquel je répondrai, aux côtés d?Anne SOUYRIS.

Simplement et j?en termine, quelques chiffres : en 2017, pour les seules écoles du 18e arrondissement, 79 interventions du département Faune et Actions de Salubrité ont eu lieu ; en 2018, 19 demandes d?intervention ont été traitées. Pour la seule école Guadeloupe, 5 interventions ont eu lieu en 2017 et 2 en 2018.

Vous pouvez tout dire, Madame SIMONNET, sauf que la mairie du 18e arrondissement et la Ville de Paris n?aient pas agi et pris leur responsabilité. C?est la raison pour laquelle je vous demande de retirer votre v?u.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci beaucoup. La parole est à Eric LEJOINDRE, maire du 18e arrondissement.

M. Eric LEJOINDRE, maire du 18e arrondissement. - Merci, Madame la Maire.

Patrick BLOCHE a répondu sur le fond. Je voulais remercier Mme SIMONNET de s?inquiéter des relations que je peux avoir - ou que la mairie peut avoir - avec les écoles du 18e arrondissement et la rassurer entièrement : nous sommes mobilisés, sur les 68 écoles du 18e arrondissement, à tel point d?ailleurs que les travaux des toilettes de l?école Guadeloupe avaient commencé la veille du jour où les parents ont souhaité être reçus à la mairie d?arrondissement.

Je veux redire aussi à Mme SIMONNET et, à travers elle, aux habitants de tout Paris, qu?il n?est pas compliqué d?avoir un rendez-vous avec le maire du 18e arrondissement : il suffit de le demander. Nous sommes relativement transparents.

Il est vrai qu?il est plus difficile d?être en contact avec tous les parents d?élèves. En tout cas, les directeurs et, en l?occurrence, les directrices d?école sont informés au fur et à mesure de l?ensemble des interventions programmées dans leur école. Là encore, je tiens à la disposition de Mme SIMONNET l?ensemble des mails qui ont été échangés entre mon cabinet, la DASCO et la directrice de cette école.

En tout cas, nous avons pris nos responsabilités, les travaux sont en cours depuis quelques semaines maintenant et la situation dans cette école s'améliore.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci beaucoup.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par Mme SIMONNET, assortie d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u est repoussée.