Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe SOCA relatif à une résidence sociale pour femmes victimes de violences (12e).

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2018


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Nous passons à l'examen des v?ux non rattachés. Le v?u n° 207 est relatif à une résidence sociale pour femmes victimes de violences, dans le 12e arrondissement.

Catherine BARATTI-ELBAZ.

Mme Catherine BARATTI-ELBAZ, maire du 12e arrondissement. - Merci, Monsieur le Maire.

Mes chers collègues, très vite, nous avions un très beau projet pour mettre à l'abri les femmes victimes de violences. La Ville de Paris s'était engagée, l'Etat, la Région. Puis bizarrement, tout le monde a retiré ses engagements et nous nous retrouvons aujourd'hui avec un bailleur propriétaire du terrain, une association "Aurore" prête à mettre en ?uvre le projet, et, comme sur d'autres sujets que j'ai évoqués dans cette séance, nous avons saisi, avec Dominique VERSINI, Ian BROSSAT, Hélène BIDARD, à la fois l'Etat et la Région Ile-de-France, sans réponse à ce jour. Comme nous voulons aller au-delà des mots et mettre en ?uvre cette action prioritaire pour nous, qui est de protéger les femmes victimes de violences, nous voulons voir ce projet aboutir. Donc ce v?u pour proposer que la Maire de Paris, à son tour, interpelle à la fois l'Etat et la Région Ile-de-France pour que les promesses de financement se concrétisent très vite.

Merci.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

Ian BROSSAT.

M. Ian BROSSAT, adjoint. - Merci à Catherine BARATTI-ELBAZ pour ce v?u particulièrement pertinent. Nous avons, à Paris, trois projets de résidence à destination de femmes victimes de violences dans le 10e, dans le 12e et dans le 20e arrondissement. Dans les trois cas, nous avons le foncier, le bailleur social, l'association gestionnaire, nous avons parfois le projet architectural. Mais nous manquons, à la fois, d'engagement de la part de la Région Ile-de-France et d'engagement de la part de l'Etat. Il s'agit donc d'une situation qui est fort dommageable, surtout quand on connaît l'urgence qu'il y a à créer des places supplémentaires pour accueillir des femmes victimes de violences.

En l'occurrence, pour ce qui concerne le 12e arrondissement, il s'agit du 73, boulevard Poniatowski. Le bailleur social "Toit et Joie" est tout à fait disposé à avancer. L'association "Aurore" également. La Région nous a signifié qu'elle ne financerait pas ces places. C'est particulièrement regrettable, vous avez raison de le dire.

Nous interpellerons, une fois de plus, la Région Ile-de-France et sa présidente Valérie PÉCRESSE afin que la Région finance ces places et qu'enfin ce projet puisse voir le jour dans les plus brefs délais.

J'émets un avis favorable à ce v?u.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 207 avec cet avis favorable.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le v?u est adopté. (2018, V. 158).