Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

relatif à une dénomination en hommage à Louise-Catherine Breslau et Madeleine Zillhart.

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2018


 

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Le v?u référencé n° 111 est relatif à une dénomination en hommage à Louise-Catherine Breslau et Madeleine Zillhart.

La parole est à Mme Danièle PREMEL.

Mme Danièle PREMEL. - Merci, Madame la Maire, chers collègues.

Louise-Catherine Breslau? Qui d?entre nous aurait pu citer les éléments de sa biographie, à part les spécialistes de la peinture du XIXe et du XXe siècle ? C?est le naufrage de la péniche, qui hébergeait jusqu?il y a peu de temps les sans-domiciles fixes accueillis par l?Armée du salut, qui a fait resurgir son nom.

Louise-Catherine Breslau est allemande et son asthme chronique va l?amener à quitter Munich pour, d?abord, s?installer en Suisse, puis à Paris, cette ville tant aimée par les peintres et les artistes. Paris, jusqu?à l?aube de la Seconde Guerre mondiale, verra l?élite mondiale de la peinture se précipiter à Montmartre ou à Montparnasse : des Italiens comme Modigliani, des Espagnols comme Gris ou Picasso, des Japonais comme Fujita, des Russes en rupture comme Chagall ou Soutine. Tout ce que l?art du XXe siècle comptera comme sommité débarque dans notre Capitale.

Louise-Catherine sera la première à recevoir la Légion d?honneur. Bien qu?Allemande, elle fera le portrait des combattants français et des infirmières. Connue, exposée, elle est chez de nombreux collectionneurs et dans nombre de musées, y compris dans notre Capitale. Au-delà du succès, Louise rencontrera une femme, Madeleine Zillhart, écrivaine. Leur histoire d?amour durera 40 ans, jusqu?au décès de Louise. C?est en mémoire de Louise que la péniche portera son nom et qu?elle sera dédiée aux pauvres. Le Corbusier en assurera l?aménagement en 1929. Ces deux femmes ont vécu un amour profond. Elles ont aussi partagé la passion de l?art et elles ont consacré à une action humanitaire une grande partie de leur argent.

Notre groupe propose donc que ces deux femmes, liées dans la vie, le soient aussi dans le souvenir des Parisiens, en étant associées à cet hommage.

Je crois, de mémoire, que c?est la première fois que nous immortalisons un amour lesbien dans notre Capitale.

Je vous remercie.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci, Madame PREMEL. Je mets aux voix le v?u? Non, pardon, Catherine. Excuse-moi. Il y a beaucoup de bruit, chers collègues. Si l?on pouvait écouter Catherine VIEU-CHARIER, ce serait plus simple.

Mme Catherine VIEU-CHARIER, adjointe. - Merci à nouveau pour cette belle proposition d?hommage à laquelle je n?ajouterai rien.

Les hommages aux couples d?artistes ou de résistants sont courants à Paris. Je voudrais rappeler quelques promenades : la promenade Simone-Signoret-Yves-Montand ; la place Simone-de-Beauvoir-Jean-Paul-Sartre ; il y aura bientôt l?allée Michel-Berger-France-Gall. Il est donc tout à fait naturel que nous rendions hommage à un couple de femmes qui sera donc honoré par cette dénomination à Paris. C?est donc un avis tout à fait favorable que je donne à ce v?u.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci beaucoup. Je vais donc le mettre aux voix avec un avis? Pardon.

La parole est à M. CONTASSOT, pour une explication de vote.

M. Yves CONTASSOT. - Ce sera une explication très courte.

Nous allons évidemment voter ce v?u sans souci, mais je voudrais en profiter pour dire que Danièle a évoqué le travail de Le Corbusier et de la péniche.

Il serait bien que la Ville s?enquiert d?aider au renflouement de cette péniche dès que ce sera possible. Elle est pour l?instant sous l?eau. Si l?on pouvait faire en sorte - au-delà d?honorer la mémoire - que cette péniche, cette institution dans l?accueil qui était fait aux pauvres, même si elle ne retrouvera pas ce rôle-là, puisse au moins retrouver la surface de l?eau, et non pas le fond de la Seine.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci, Monsieur CONTASSOT.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe Communiste - Front de Gauche, assortie d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée. (2018, V. 114).