Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe les Républicains et Indépendants relatif à un nouvel équipement public sportif dans le 7e.

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2018


 

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint, président. - Le v?u référencé n° 62 est relatif à un nouvel équipement public sportif dans le 7e arrondissement.

Il est présenté par Mme Emmanuelle DAUVERGNE.

Mme Emmanuelle DAUVERGNE. - Monsieur le Maire, mes chers collègues, la Mairie de Paris a lancé au mois de mai 2017 son nouvel appel à projets d'urbanisme visant cette fois à réhabiliter les sous-sols.

La sous-dalle des Invalides et l'aérogare Air France sont concernées dans le 7e arrondissement.

Sur le principe, nous ne sommes pas opposés à ce projet de transformation. Air France n'a jamais investi dans l'aérogare qu'elle occupe depuis 2002, et la sous-dalle n'est pas complètement exploitée. La nuance est importante, ce site n'est pas seulement un espace de stockage, il abrite un centre de tri dont le maintien est assuré, mais aussi un des rares équipements sportifs du 7e arrondissement.

Nous avons appris en cours de présentation du projet, que cet équipement sportif, très apprécié par les habitants et les nombreuses associations sportives de l'arrondissement, serait tout bonnement supprimé.

C'est du gaspillage d'argent public, plus de 140.000 euros ont été investis en 2015 et 2017 dans cet équipement pour rénover les vestiaires et l'éclairage, et surtout pour le rendre accessible aux personnes à mobilité réduite.

C'est d'ailleurs aujourd'hui le seul équipement sportif du 7e arrondissement entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite.

On nous présente la création d'un nouveau gymnase au sein de l'îlot Saint-Germain comme une compensation à la suppression de celui des Invalides. Ce n'est pas le sujet. Le 7e reste sous-doté en équipements sportifs. Aussi, est-il nécessaire, en plus du nouvel équipement de l'îlot Saint-Germain, de maintenir le gymnase existant, qu'il reste sous les Invalides ou qu?il soit recomposé à un autre emplacement de l'arrondissement. Afin de renforcer le maillage d'équipements sportifs du 7e arrondissement et de permettre à tous de pratiquer une activité sportive, nous demandons que la création d'un nouvel équipement public municipal dédié à la pratique sportive?

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint, président. - Merci?

Mme Emmanuelle DAUVERGNE. - ? dans le 7e arrondissement soit inscrite au prochain plan des investissements de la mandature qui couvrira la période 2020-2026. Nous souhaitons réellement être entendus sur ce point.

Je vous remercie.

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint, président. - Merci beaucoup.

La parole est à M. Jean-François MARTINS.

M. Jean-François MARTINS, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.

Je ne peux que partager un point de vue de Mme DAUVERGNE, c'est le sous-équipement du 7e arrondissement en matière d'équipements sportifs. Ce n'est pas spécifique au 7e arrondissement, mais aux arrondissements centraux de Paris dont la densité, la difficulté à trouver du foncier et des opportunités de faire des opérations d'équipements publics créent de vraies difficultés à avoir des équipements sportifs, à l'exception, Monsieur TIBERI, du 5e arrondissement qui a fait l'objet d'une attention toute particulière d'un maire de Paris précédent qui lui a permis d'avoir beaucoup d'équipements sportifs et de crèches.

Cependant, la plupart des arrondissements du centre de Paris connaissent les mêmes types de difficultés. Je comprends votre problématique. C'est pourquoi, sur ce projet d'îlot Saint-Germain, nous avons à la fois décidé de compenser ce gymnase des Invalides par un gymnase mais aussi d'y ajouter une salle polyvalente qui permet de répondre à un certain nombre de demandes liées plutôt au public spécifique du 7e arrondissement, avec une salle plus polyvalente avec danse, gymnastique douce, yoga, fitness, etc.

Cependant, vous comprendrez bien qu'il n'est pas de ma responsabilité, sans présager, à moins que vous ne le fassiez du résultat des élections municipales 2020 de ce que sera le prochain plan des investissements de la mandature, laissons les Parisiens en décider en 2020. Cependant, pour prendre le sujet dans le bon ordre, identifions ensemble l'opportunité foncière dans le 7e arrondissement qui permette de faire un équipement public sportif. Je puis vous assurer que si elle existe, on trouvera sans aucun doute, moi-même ou mon successeur, les financements nécessaires pour un équipement public dans le centre de Paris.

N'oublions pas malgré tout une opportunité importante qui est le centre Emile Anthoine, qui est certes techniquement dans le 15e arrondissement, mais qui est à quelques mètres du 7e arrondissement et sur lequel les grands clubs du 7e arrondissement se retrouvent pour aller jouer, où on trouve deux salles de gymnase, un terrain de foot et sur lequel on pourra aussi dans l'avenir, densifier la parcelle en équipement sportif pour mieux l'utiliser pour les habitants du 7e arrondissement.

Juste pour cette raison, je ne veux pas m'engager sur la mandature suivante en termes d'investissement. Je vous demande de le retirer. Mais en tout cas, très ouvert à travailler ensemble sur l'opportunité foncière à trouver.

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint, président. - Merci beaucoup, Jean-François MARTINS.

Mme DAUVERGNE me fait signe que le v?u n'est pas retiré.

Je mets donc aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe les Républicains et Indépendants, assortie d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u est repoussée.

Je vous remercie. Nous en avons terminé avec la 7e Commission.