Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe Parisiens, Progressistes, Constructifs et Indépendants relatif à la création d'une baignade biologique dans le bois de Vincennes.

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2018


 

M. Nicolas NORDMAN, adjoint, président. - Nous examinons le v?u n° 147 relatif à la création d'une baignade biologique dans le bois de Vincennes. La parole est à M. Jérôme DUBUS, pour deux minutes.

M. Jérôme DUBUS. - Merci, Monsieur le Maire.

J'ai déjà eu l'occasion de présenter ce v?u rapidement lors de l'examen du Plan Biodiversité ; je vais donc y venir très vite.

Le plan de baignade dans le lac Daumesnil est désormais différé, nous a-t-on annoncé la semaine dernière. Nous avons deux rapports contradictoires sur ce sujet concernant les impacts sur la biodiversité : le rapport de l'enquête publique et un rapport qui a été fait par la D.R.I.E.E. qui est, lui, très négatif sur l'impact que pourrait avoir cette ouverture sur la biodiversité de cet endroit.

Je rappelle que ce site est classé espace boisé, que c'est une zone naturelle et forestière, qu?elle accueille de nombreuses espèces d'oiseaux et des arbres dits arbres remarquables de France. Le respect de la biodiversité, si on ouvre à cet endroit - j'ai compris que ce n'était que différé et non pas complètement annulé -, risque d'avoir des conséquences importantes et peut-être des conséquences négatives ; c'est ce qu'il me faudrait savoir très exactement. Je rappelle également qu'il y a dans le bois de Vincennes aujourd'hui plusieurs millions de visiteurs, 11 millions par an - 67 % d'entre eux viennent en véhicule et créent donc de la pollution -, et que l'ouverture de cette baignade aurait pu accueillir plusieurs milliers de personnes par jour. Ainsi, ce que nous demandons, c'est que nous prenions le temps, puisque ce projet est différé, de réfléchir sur ce sujet, de bien mesurer le pour et le contre et d?évaluer très sérieusement et de manière définitive et consensuelle par une étude nouvelle l'impact de cette ouverture sur la biodiversité. Je vous remercie.

M. Nicolas NORDMAN, adjoint, président. - Merci, Monsieur DUBUS. La parole est à Mme Pénélope KOMITÈS.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe. - Merci, Monsieur DUBUS.

Pour vous signaler que dans le cadre du dépôt du permis d?aménager et notamment dans le cadre de la présentation à la Commission des sites, il y a une étude d?impact qui a été réalisée pour ce projet, c'est un document très important que je veux bien vous faire parvenir, qui par ailleurs était en ligne pour l'enquête publique. C'est un document de 343 pages, qui a été proposé dans le dossier d'enquête publique, qui est terminé. C'est un document qui est encore téléchargeable. Un résumé d'ailleurs avait été présenté à l'occasion de la délibération que nous avions proposée au Conseil de Paris en novembre 2007. Il n'est pas question de faire une nouvelle étude, puisque cette dernière existe. Je vous proposerai de retirer votre v?u, Monsieur DUBUS.

M. Nicolas NORDMAN, adjoint, président. - Monsieur DUBUS, votre v?u est-il retiré ?

M. Jérôme DUBUS. - Non, nous allons maintenir notre v?u.

M. Nicolas NORDMAN, adjoint, président. - Très bien.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 147 avec un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le v?u est rejeté. Je vous remercie.