Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe Communiste - Front de Gauche relatif au centre professionnel de formation d'Alembert. Vœu déposé par l'Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2018


 

M. Jean-Louis MISSIKA, adjoint, président. - Nous passons aux v?ux nos 200 et 200 bis relatifs au centre professionnel de formation d'Alembert.

La parole est à M. BÉGUÉ.

M. Hervé BÉGUÉ. - Le groupe Communiste - Front de Gauche soumet à ce Conseil un v?u relatif au report des travaux pour 2021 du C.P.F. d'Alembert.

Pour rappel, au Conseil de Paris de juin 2016, une délibération a été votée pour des travaux à hauteur de 21,8 millions d'euros pour ce centre, propriété du Département de Paris et situé à Montevrain dans le 77.

Nous tenions à exprimer vivement notre inquiétude sur le report de cette décision, qui porte sur un centre dont la mission est d'accueillir des mineurs confiés à l'A.S.E. Nous avions visité ce centre et le constat était celui d'une dégradation grave de ces locaux, impactant nettement autant pour ces jeunes que pour les salariés leurs conditions de vie et de travail offrant l'ensemble des services nécessaires à la formation de ces jeunes. Pour des raisons budgétaires et de gestion des ressources, vous décidez de prendre le risque, en ne faisant pas les travaux à temps, que ce centre soit fermé par décision préfectorale pour des raisons d'insalubrité. Tout retard augmentera la charge des travaux et portera atteinte à la vie quotidienne de ces jeunes et des salariés, puisque ce sont bien les espaces de travail qui sont détériorés. Ce centre remplit une mission de service public au bénéfice de la réussite et de l'intégration professionnelle des jeunes et des plus faibles. C'est pourquoi par ce v?u, nous demandons que les travaux aient lieu en dialogue avec les agents concernés et les organisations syndicales. Nous souhaitons également que la mission de service public soit préservée et qu'elle puisse être accomplie dans les conditions qui lui permettent de le faire dignement. Je vous remercie.

M. Jean-Louis MISSIKA, adjoint, président. - Merci beaucoup, deux minutes précises, c'est très impressionnant ! Madame VERSINI, le challenge est élevé.

Mme Dominique VERSINI, adjointe. - Jusqu'à présent, je l'ai respecté.

Merci, Monsieur le Maire.

Mes chers collègues, cher Hervé BÉGUÉ, effectivement, vous l'avez dit, le centre éducatif et de formation professionnelle d'Alembert est un service de l'aide sociale à l'enfance, qui assure une double mission, l'accompagnement éducatif et la formation professionnelle. Il accueille actuellement 64 jeunes parisiens de 14 à 21 ans, dont 28 en internat et le tout sous la vigilance et la bienveillance de 67 agents.

Je sais que vous vous êtes rendus sur place, et donc avez donc pu constater l'état des bâtiments qui nécessitent une rénovation d'ampleur et des aménagements conséquents pour mieux répondre aux besoins des jeunes.

Le projet adopté en 2016 prévoyait des travaux à hauteur de 21 millions d'euros, et pour des raisons budgétaires, comme vous le savez, ces travaux ont été reportés à 2021.

En revanche, des travaux de sécurisation sont nécessaires. Dès à présent, j'ai demandé qu'ils soient engagés sans délai pour garantir la sécurité des jeunes et des professionnels. J'ai également demandé à nos services de lancer une étude d'impact du décalage du calendrier des travaux sur les conditions d'accueil des jeunes et les conditions de travail des agents.

Enfin, j'ai souhaité qu'une réflexion soit ouverte sur l'opportunité de relocaliser l'activité du C.F.P. d'Alembert sur un autre site qui réponde davantage aux besoins et à l'intérêt des jeunes confiés. Cela ne veut pas dire du tout que le projet de rénovation est abandonné, mais nous sommes obligés de travailler plusieurs pistes, d'autant que c'est un site compliqué, avec un patrimoine classé. Il y a donc beaucoup de contraintes financières et même de construction.

A ce stade, on est dans l'attente des conclusions de l'étude d'impact du report des travaux et dans une phase de réflexion autour de la meilleure localisation possible pour accueillir les jeunes.

Evidemment, on mènera toute cette réflexion en associant étroitement les agents et les jeunes actuellement accueillis dans le centre. J'ai reçu récemment le Maire de Montévrain, que j'ai informé de tout ce programme. Bien évidemment, je tiendrai informé le Conseil de Paris de l'évolution de ces travaux.

Au regard de tout cela, je demanderai le retrait du v?u présenté au profit de celui de l'Exécutif que je viens de vous présenter.

Dans le cas contraire, je serai obligée de rendre un avis défavorable.

M. Jean-Louis MISSIKA, adjoint, président. - J'imagine que vous retirez votre v?u.

M. Hervé BÉGUÉ. - Je maintiens notre v?u. On s'abstiendra sur le v?u de l'Exécutif.

M. Jean-Louis MISSIKA, adjoint, président. - Vous vous abstenez sur le v?u de l'Exécutif et vous maintenez votre v?u.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 200 avec un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le v?u est rejeté.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 200 bis de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le v?u est adopté. (2018, V. 153).