Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2007
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2007, Vœu déposé par le groupe U.M.P. relatif à la circulation des transports scolaires dans les couloirs de bus.

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2007


 

M. Pascal CHERKI, adjoint, président. - Nous passons à l?examen du v?u référencé n° 29 dans le fascicule, déposé par le groupe U.M.P., relatif à la circulation des transports scolaires dans les couloirs de bus.

La parole est à M. LEKIEFFRE.

M. Christophe LEKIEFFRE. - Monsieur le Maire, mes chers collègues, c?est avec l?appui explicite de l?adjoint au Maire chargé des affaires scolaires, la semaine dernière en 7e Commission, que le groupe U.M.P. redépose ce v?u pour que les transports scolaires puissent enfin emprunter les couloirs dits de bus.

En effet, la Ville, via les marchés publics, fait appel à des sociétés d?autocars privés pour transporter les élèves des écoles parisiennes dans le cadre des activités scolaires pour la pratique de l?enseignement sportif ou culturel extérieur à leur établissement scolaire.

Bien qu?assurant ce service public, ces autocars subissent les aléas de la circulation, ce qui entraîne nombre de retards importants, voire des annulations d?activités qui pénalisent de plus en plus les jeunes parisiens et leurs professeurs.

Aussi, avec mes collègues élus du groupe U.M.P., nous souhaitons que le Maire de Paris et le Préfet de police permettent à titre expérimental, pendant la prochaine année scolaire 2007-2008, que les autocars transportant des élèves des écoles de Paris dans le cadre des activités scolaires puissent emprunter les voies réservées aux bus et aux taxis.

Je vous remercie.

M. Pascal CHERKI, adjoint, président. - Merci, Monsieur LEKIEFFRE.

Je passe la parole à M. BAUPIN.

M. Denis BAUPIN, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.

J?ai été particulièrement touché par le fait que M. LEKIEFFRE défende aussi fortement les couloirs de bus parisiens que Mme de PANAFIEU voudrait supprimer. Cela m?a beaucoup ému de voir à quel point il accorde de l?importance à ces couloirs de bus.

Malheureusement, malgré toute l?envie que j?aurais eu, en conséquence, de lui donner raison, nous nous sommes concertés avec la Préfecture de police et nous allons donner un avis défavorable à cette proposition. Elle multiplierait les déplacements dans les couloirs de bus. De plus, ces autocars sont très difficilement identifiables par rapport aux autocars de tourisme. Nous ne souhaitons évidemment pas voir des embouteillages d?autocars dans les couloirs de bus.

En revanche, nous sommes d?accord pour regarder au cas par cas les situations dans lesquelles des autocars transportant régulièrement des enfants des écoles, pourraient être concernés. On peut trouver des dispositifs qui permettraient de répondre à des besoins usuels et réguliers, mais pas une règle générale qui risquerait de multiplier les autocars dans les couloirs de bus.

Je donne donc un avis défavorable mais avec la volonté d?essayer de trouver des réponses adaptées. Nous allons y travailler avec la Direction de la Voirie et des Déplacements.

M. Pascal CHERKI, adjoint, président. - J?imagine que cela ne vous a pas convaincu, Monsieur LEKIEFFRE ?

Donc, vous maintenez votre v?u.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u déposé par le groupe U.M.P., assorti d?un avis défavorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Vous voulez que l?on compte ? On recommence.

La demande de comptage est de droit.

Qui est pour ?

15 pour.

Qui est contre ?

26 contre.

Le v?u est repoussé.

Mes chers collègues, je vous remercie. Nous reprendrons nos travaux dans une heure.

La séance est suspendue.